Après une guerre qui aura duré sept ans contre des races extraterrestres connues collectivement sous le nom de Votan, la terre a profondément changé. En effet, la destruction des arches spatiales alien a transformé l’écosystème terrestre. Quinze ans après la cessation des hostilités, humains et Votans tentent de reconstruire le monde.

 

♥♥♥♥♥

 

DEFIANCEDefiance est une série américano-canadienne, créée par Rockne S. O’Bannon. Ce dernier est à l’origine de quelques œuvres pleines de bonnes idées mais pas vraiment abouties, comme Seaquest DSV en 1993 ou, plus récemment, Cult. Il s’est aussi chargé d’écrire Alien Nation, un film assez intéressant où des esclaves extraterrestres se retrouvent coincés sur Terre et doivent s’intégrer à la population. Mais on lui doit surtout une série majeure qui aura marqué la télévision au moment où les programmations étaient assez pauvres : Farscape. Créée avec Brian Henson, Farscape aura véritablement marqué son temps en proposant une histoire un peu dingue mais d’une grande originalité, une véritable série de science-fiction jouissive et qui aura été une des premières à obtenir le soutien massif des spectateurs lors de son annulation. Un soutien tellement massif qu’un épisode de trois heures sera tourné pour conclure la série grâce à la campagne de soutien lancée par les fans. Aussi, quand O’Bannon revient sur le devant de la scène en développant Defiance avec la collaboration de Kevin Murphy et Michael Taylor, le projet éveille un certain intérêt. La série se focalise sur l’histoire de Joshua Nolan, un ancien marine, et de sa fille adoptive, une Votan du nom d’Irisa Nyiria, alors qu’ils tentent de recommencer une nouvelle vie dans la ville indépendante de Défiance, construite sur les ruines de Saint-Louis. Cette communauté a la particularité de regrouper différentes races, qui cohabitent plus ou moins bien. D’emblée, on est dans une ambiance très western qui évoque des séries comme Deadwood. Malheureusement, en dépit d’un univers particulièrement intéressant, on a le plus grand mal à se laisser séduire par ce qui nous est présenté. Les épisodes ne sont pas inintéressants mais ils ronronnent avec des histoires assez classiques sans jamais nous faire vraiment découvrir toutes les richesses de ce nouveau monde.

 

Defiance

 

Le plus paradoxal, c’est que Defiance est construite sur une histoire captivante dont on ne nous sert que des bribes. Le travail préparatoire aurait pu faire l’objet d’un roman mais il faut aller sur des sites internet consacrés à la série pour le découvrir. Au fil des épisodes, on ne nous livre que des informations éparses…. Tellement éparses qu’il est très difficile de comprendre certains éléments de l’intrigue si on n’a pas fait l’effort d’aller se renseigner. C’est étonnant, car nous voici encore une fois avec une série canadienne qui recèle un potentiel énorme mais dont on se demande pourquoi il n’est pas plus exploité. Autre problème de Defiance, sa distribution. Elle n’a rien de catastrophique mais n’emballe pas non plus. Elle manque de « gueules » marquantes malgré la présence d’un Graham Greene et d’une Jaime Murray qui campe sans doute le rôle le plus intéressant de cette histoire. Pourtant, là aussi, on sent bien un potentiel qui ne demande qu’à être exploité. Il faudrait peu de choses pour que les personnages interprétés par Grant Bowler (le héros, Joshua Nolan), Tony Curran (Datak Tarr), Stephanie Leonidas (Irisa) ou encore Trenna Keating (Docteur Yewl) nous passionnent, il faudrait tout simplement leur donner plus de profondeur dans une histoire qui parvienne enfin à s’envoler. Pour l’instant, la série reste très (trop) « sage » se bornant à effleurer certaines intrigues qui paraissent pourtant très intéressantes. Même si elle se veut tout public, elle gagnerait à s’assombrir. Defiance pourrait donc devenir une très bonne série de science-fiction si ses auteurs lâchent la bride. Le problème était similaire avec l’autre œuvre canadienne de science-fiction, CONTINUUM (notre critique saisons 1 et 2) qui, après une première partie mollassonne, nous a offert une seconde saison passionnante. On peut donc espérer qu’il en sera de même pour Defiance qui est renouvelée pour une diffusion en Juin 2014.

 

 

Série américano-canadienne DEFIANCE développée par Rockne S. O’Bannon, Kevin Murphy et Michael Taylor d’une saison de 12 épisodes de 40-43 minutes et diffusée sur Syfy à partir du 15 Avril 2013 avec Grant Bowler, Julie Benz, Stéphanie Leonidas, Tony Curran, Jaime Murray, Graham Greene et Mia Kirshner. En France, la série est diffusée depuis le 16 Avril 2013.

.

Commentaires

A la Une

Poker Face : Ellen Barkin rejoint la première série de Rian Johnson

Le réalisateur Rian Johnson présentera prochainement une série policière d’anthologie dont le casting continue de s’agrandir avec la présence d’Ellen… Lire la suite >>

El Conde : Pablo Larrain à la réalisation d’une comédie vampirique pour Netflix

Le réalisateur chilien Pablo Larrain s’associe à Netflix pour la production d’une comédie où le dictateur Augusto Pinochet est un… Lire la suite >>

Enzo le croco : Première bande-annonce pour la comédie musicale avec Javier Bardem

L’adaptation du livre pour enfants Lyle, Lyle, Crocodile, réalisé par le duo comique Will Speck et Josh Gordon, dévoile ses… Lire la suite >>

La comédie musicale Retour vers le futur à Broadway en 2023

Broadway va accueillir la comédie musicale adaptée de la trilogie culte de Robert Zemeckis, Retour vers le futur, l’année prochaine…. Lire la suite >>

À l’Est d’Eden : Florence Pugh dans la prochaine série Netflix écrite par Zoe Kazan

Le géant du streaming Netflix a annoncé la mise en chantier d’une série adaptée de l’œuvre de John Steinbeck, À… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 627 968 2 1 927 033
2 TOP GUN : MAVERICK 471 870 4 3 806 879
3 INCROYABLE MAIS VRAI 133 330 1 133 330
4 CHAMPAGNE ! 68 518 2 188 682
5 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 64 865 7 3 117 096
6 FRATE 36 400 1 36 400
7 C'EST MAGNIFIQUE ! 25 220 3 149 950
8 COMPETITION OFFICIELLE 24 421 3 116 936
9 MEN 22 829 2 60 250
10 LES BAD GUYS 19 517 11 1 069 641

Source: CBO Box office

Nos Podcasts