Le rôle de ma vie (Wish I Was Here) de Zach Braff: critique

Publié par CineChronicle le 8 août 2014

Synopsis : Pour sauver son couple, renouer avec son frère et rassembler toute sa famille autour de son père qui vient de tomber malade, Aidan devra tour à tour changer de mode de vie, délaisser son rêve de comédien et partir à l’aventure de la vie d’adulte. Entre Los Angeles, le désert californien et ses propres rêves, saura-t-il trouver le véritable rôle de sa vie ?

 

♥♥♥♥♥

 

Le Role de ma Vie de Zach Braff - affiche francaise

Le Rôle de ma Vie de Zach Braff – affiche française

Zach Braff était attendu au tournant. Après Garden State, l’ex JD de Scrubs devait se montrer à la hauteur de ce petit bijou, Grand Prix du Jury à Sundance en 2004. Une décennie plus tard, le temps d’enchaîner les seconds rôles au cinéma, Braff revient avec Le rôle de ma vie. On y suit Aidan, incarné par Braff lui-même, apprenti-acteur de presque 40 ans, sa femme (Kate Hudson) contrainte d’exercer un job qu’elle n’aime pas pour subvenir aux besoins de sa famille pendant que son homme enchaîne les castings, et leurs deux enfants. Le fragile équilibre familial est bouleversé lorsque le père d’Aidan (Mandy Patinkin aka Saul dans la série Homeland), qui payait jusqu’ici l’école juive des enfants, tombe malade. S’ensuit toute une série de questionnements existencialo-religieux, qui remettent quelque peu en cause les choix du jeune père. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le réalisateur a fait appel à de généreux donateurs via la plateforme Kickstarter. En moins de 48 heures, l’engouement est tel que le réalisateur obtient les deux millions de dollars escomptés pour réaliser Le rôle de ma vie. Et il présente d’emblée un charme certain. On y reconnaît la patte de Zach Braff dès les premières minutes du film. Dans la première scène, très réussie, Aidan est perdu dans ses rêves, où il se fantasme en super héros galactique. Mais il est rapidement ramené à la réalité par son fils, qui lui hurle de bien vouloir lui donner son mot de passe.

 

Pierce Gagnon, Zach Braff et Joey King dans Le rôle de ma vie de Zach Braff / Wild Bunch Distribution

Pierce Gagnon, Zach Braff et Joey King dans Le rôle de ma vie de Zach Braff / Wild Bunch Distribution

 

Pendant plus d’une heure et demie, Braff applique avec minutie les mêmes recettes que Garden State : un acteur-loser paumé comme personnage principal, la maladie/mort d’un proche comme déclencheur d’une remise en question (la mère dans Garden State/le père dans Le rôle de ma vie), le passage à une nouvelle étape de la vie (la trentaine dans le premier, la quarantaine dans le second), une musique pop pour rythmer les monologues intérieurs du protagoniste, avec The Shins, Bon Iver et Cat Power. Si certains personnages s’avèrent attachants – mention spéciale à la jeune actrice Joey King qui interprète Grace, la fille bigote d’Aidan, et aussi à Mandy Patinkin, très convaincant en père autoritaire –, le résultat reste un peu trop artificiel. Braff veut bien faire et ça se voit. A l’humour subtil teinté d’ironie et de poésie de Garden State, le jeune réalisateur lui préfère un esprit plus potache. Plusieurs gags tombent complétement à plat. Côté mise en scène, le trait est également un peu trop appuyé et le propos trop souvent noyé sous un vernis pseudo-cool. On finit agacés par cette scène au ralenti à la sortie d’une boutique de déguisements ou cette séquence clipesque de virée en bagnole, perruques au vent. Cette démonstration appliquée estampillée Sundance (voir la vidéo très drôle réalisée par Tastes Funny qui parodiait voici quelques mois le cinéma du festival) tend à évacuer toute émotion. Reste un feel-good movie sympathique à la photographie léchée et à la bande originale soignée. Cependant, pas sûr qu’il s’agisse pour Zach Braff du rôle de sa vie.

 

Charlène Salomé

 

 

  • LE RÔLE DE MA VIE (Wish i Was Here) de Zach Braff en salles le 13 août 2014.
  • Casting : Zach Braff, Kate Hudson, Mandy Patinkin, Josh Gad, Pierce Gagnon, Joey King, Ashley Greene, Donald Falson, Jim Parsons…
  • Scénario : Adam Braff, Zach Braff
  • Production : Stacey Sher, Michael Shamberg, Zach Braff, Adam Braff,
  • Photographie : Laxrence Sher
  • Musique : Rob Simonsen
  • Montage : Myron I. Kerstein
  • Costumes : Betsy Heimann
  • Décors : Tony Fanning
  • Distribution : Wild Bunch
  • Durée : 1h47

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts