Expo/ Plongée dans 120 ans de cinéma Gaumont au 104

Publié par Arnold Petit le 18 avril 2015
Exposition 120 ans de Cinema Gaumont au CentQuatre

Exposition 120 ans de Cinema Gaumont au CentQuatre

Gaumont fête ses cent vingt ans de carrière au CentQuatre, jeune centre d’exposition artistique parisien dont c’est la première incursion dans le domaine du cinéma. CineChronicle a eu l’occasion, lors d’un petit déjeuner presse, de visiter l’événement, qui se déroule du 15 avril au 5 août 2015. Passionnant.

 

 

 

Exposition 120 de Cinema Gaumont - affiche

Exposition 120 de Cinema Gaumont – affiche

Que de chefs-d’œuvre ont vu le jour grâce à Gaumont : Fantômas (1913), La Belle et la Bête (1946), La Traversée de Paris (1953), Les Tontons Flingueurs (1963), Le Grand Bleu (1988) ou plus récemment Intouchables (2012). Depuis cent vingt ans que le cinéma existe, Gaumont fait partie intégrante de son histoire. Crée par Léon Gaumont en 1895 dans le but de vendre et de promouvoir des appareils de projection, la société a gagné des galons émérites et représente aujourd’hui la plus ancienne compagnie cinématographique du monde.

 

L’exposition 120 ans de Cinéma était jusqu’ici une manifestation privée réservée aux journées du patrimoine. Mais la voici ouverte – gratuitement – à un plus large public et agrémentée d’une petite touche d’interactivité bienvenue qui plaira aussi bien aux petits qu’aux grands cinéphiles.

 

Le commissaire Dominique Païni et Gaumont ont choisi d’exposer ce petit musée ambulant, scénographié par Nathalie Crinière, au cœur du IXe arrondissement de Paris, rue Curial, dans l’enceinte du 104, jeune espace d’expression culturel qui reçoit son premier projet en relation avec le cinéma. Véritable temple composé de plusieurs salles, le 104 offre son espace et son savoir faire à cette exposition peu commune, mêlant cinéma et arts forains. Des débuts du muet jusqu’aux plus grosses productions du XXIe siècle – « Le cinéma populaire d’aujourd’hui est le cinéma d’auteur de demain, a déclaré Dominique Païni -, les exposants offrent aux visiteurs un véritable musée interactif à défaut d’être parfaitement exhaustif.

 

Salle "cueillette des Marguerites" au 104 - Expo 120 ans de Gaumont

Salle « cueillette des Marguerites » au 104 – Expo 120 ans de Gaumont

Toujours en compagnie de Dominique Païni, nous voyageons ainsi dans les allées d’une vraie œuvre d’art, conçue pour être admirée sous plusieurs angles. D’abord, celui de l’amusement grâce à la salle dite de la « cueillette des Marguerites », où les miroirs confiés aux visiteurs reflètent les visages des stars du grand écran. Puis, celui du Gaumontrama où les « épaulards des ténèbres » (terme employé par Gaumont lui-même pour désigner les spectateurs) se fient à leurs sens pour découvrir le film de leur choix au gré d’extraits et de costumes emblématiques. Et enfin, celui du travail de mémoire grâce à la salle du Trésor, où dioramas, affiches, accessoires et vieux engins de projections raviront les cinéphages et artistes les plus nostalgiques et assidus. Au centre de l’espace sont également présents une tente de projection de films muets, où les pianistes en herbe peuvent venir comme dans les gares, accompagner les œuvres de leurs mélodies personnelles, un stand de vente d’affiches et un photomaton – onéreux -, qui nous permet de repartir avec son portrait en photographie vintage de star de cinéma.

 

Studio Gaumont / Photo collection du musée - expo 120 ans de cinema Gaumont

Studio Gaumont / Photo collection du musée – expo 120 ans de cinema Gaumont

Volontiers gardienne et témoin du passé, l’exposition n’oublie pas non plus l’importance de ce que nous propose l’avenir, en particulier l’exploitation de son catalogue par le numérique qui « ne tronque pas les œuvres et les préserve », souligne de nouveau monsieur Païni. L’occasion pour les spectateurs de venir jusqu’en août 2015 pour (re)découvrir certains chefs-d’œuvre remasterisés pour le grand écran. De même, les plus jeunes ont droit à de bien belles activités et ateliers : bruitages, effets spéciaux, décors ou étude de l’image. De quoi forger une nouvelle génération de créateurs et de rêveurs hors pair. Bien souvent relégué à des lieux tels que la Cinémathèque, ce type de manifestation procure un plaisir rare et original, ainsi qu’un enrichissement tout personnel à un pan trop discret de notre patrimoine qui tend pourtant à beaucoup s’élargir. Notre cinéma hexagonal se porte toujours mieux à être aussi bien et aussi souvent exposé aux yeux de tous. On peut probablement reprocher un temps d’exploration un peu court et quelques gadgets superflus, mais l’exposition reste passionnante et surtout libre d’accès. C’est un moindre écueil afin de totalement « cueillir le spectateur ».

 

 

  • Infos pratiques : 120 ans de Cinéma, exposition Gaumont depuis que le cinéma existe
  • CentQuatre (5 rue Curial, 75019 Paris)
  • Métro : Riquet ou Crimée (ligne 7)
  • www.104.fr
  • Horaires d’ouvertures : du mercredi au Dimanche de 14h à 19h.
  • Du mardi au dimanche de 14h à 19h (visites scolaires).
  • Entrée gratuite.
  • www.gaumont.fr

.

.

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts