La Dolce Vita de Federico Fellini va faire l’objet d’un remake

Publié par Philippe Descottes le 10 juillet 2015
Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans La Dolce Vita

Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans La Dolce Vita

 

 

La Dolce Vita - poster

La Dolce Vita – poster

Encore un remake ! Il s’agit aujourd’hui de La Dolce Vita, l’un des chefs-d’œuvre de Federico Fellini et du Septième Art. L’information, émanant de Deadline, précise que Andrea Lervolino et Monika Bacardi, présidents AMBI Group, ont acquis les droits de ce Grand classique après être parvenus à un accord avec la famille du Maestro, représentée par Francesca Fellini, la nièce du cinéaste et sa plus proche descendante encore en vie.

 

AMBI financera et produira ce projet en association avec le producteur italien Daniele Di Lorenzo via sa société LDM Productions. Pour l’heure, aucun nom n’a été avancé, pas plus à la réalisation qu’au casting. L’entreprise s’annonce tout aussi audacieuse que risquée.

 

Tournée en 1959, La Dolce Vita, coproduction italo-française, réunit au générique Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée, Magali Noël et Alain Cuny. À l’issue de la première projection du film à Milan, le 5 février 1960, le réalisateur et son acteur principal échappent de peu à un lynchage. L’Osservatore Romano, le quotidien du soir publié par le Vatican, menace les spectateurs italiens d’excommunication. Quelques mois plus tard, en mai de la même année, il remporte à l’unanimité la Palme d’Or au Festival de Cannes.

 

Le film et de nombreuses scènes, comme celle réunissant Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans le bassin de la Fontaine de Trevi à Rome, sont aujourd’hui cultes, ce qui rend encore plus délicat un remake. Rappelons que Anita Ekberg, Magali Noel et Jacques Sernas nous ont quittés cette année.

 

En 2013, Paolo Sorrentino avait livré un magnifique hommage au film, à son réalisateur et à ses interprètes avec LA GRANDE BELLEZZA (notre critique).

 

Synopsis du Festival de Cannes : Marcello, chroniqueur mondain connu est à l’affût de ragots pour sa revue. Il découvre, en suivant la vie scandaleuse des stars, le doux monde de la haute société et surtout Sylvia. Sylvia est une star mythique, une déesse dont la simplicité et la spontanéité de ses gestes renvoient à l’humanité, à une sorte de Grâce. Il se livre à ce nouvel univers, s’abandonnant lors de parties hédonistes dans lesquelles la limite entre jour et nuit devient floue.

.

.

Commentaires

A la Une

Le Flic de Beverly Hills 4 : Kevin Bacon rejoint le casting du film Netflix

Le quatrième épisode de la fameuse saga policière prend forme doucement mais sûrement, avec l’arrivée de Kevin Bacon.    … Lire la suite >>

Le Cabinet de curiosités : Une bande-annonce pour la série d’anthologie horrifique de Netflix

Guillermo del Toro nous ouvre les portes de son cabinet de curiosités dans la bande-annonce de la nouvelle série d’horreur… Lire la suite >>

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts