La Dolce Vita de Federico Fellini va faire l’objet d’un remake

Publié par Philippe Descottes le 10 juillet 2015
Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans La Dolce Vita

Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans La Dolce Vita

 

 

La Dolce Vita - poster

La Dolce Vita – poster

Encore un remake ! Il s’agit aujourd’hui de La Dolce Vita, l’un des chefs-d’œuvre de Federico Fellini et du Septième Art. L’information, émanant de Deadline, précise que Andrea Lervolino et Monika Bacardi, présidents AMBI Group, ont acquis les droits de ce Grand classique après être parvenus à un accord avec la famille du Maestro, représentée par Francesca Fellini, la nièce du cinéaste et sa plus proche descendante encore en vie.

 

AMBI financera et produira ce projet en association avec le producteur italien Daniele Di Lorenzo via sa société LDM Productions. Pour l’heure, aucun nom n’a été avancé, pas plus à la réalisation qu’au casting. L’entreprise s’annonce tout aussi audacieuse que risquée.

 

Tournée en 1959, La Dolce Vita, coproduction italo-française, réunit au générique Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée, Magali Noël et Alain Cuny. À l’issue de la première projection du film à Milan, le 5 février 1960, le réalisateur et son acteur principal échappent de peu à un lynchage. L’Osservatore Romano, le quotidien du soir publié par le Vatican, menace les spectateurs italiens d’excommunication. Quelques mois plus tard, en mai de la même année, il remporte à l’unanimité la Palme d’Or au Festival de Cannes.

 

Le film et de nombreuses scènes, comme celle réunissant Anita Ekberg et Marcello Mastroianni dans le bassin de la Fontaine de Trevi à Rome, sont aujourd’hui cultes, ce qui rend encore plus délicat un remake. Rappelons que Anita Ekberg, Magali Noel et Jacques Sernas nous ont quittés cette année.

 

En 2013, Paolo Sorrentino avait livré un magnifique hommage au film, à son réalisateur et à ses interprètes avec LA GRANDE BELLEZZA (notre critique).

 

Synopsis du Festival de Cannes : Marcello, chroniqueur mondain connu est à l’affût de ragots pour sa revue. Il découvre, en suivant la vie scandaleuse des stars, le doux monde de la haute société et surtout Sylvia. Sylvia est une star mythique, une déesse dont la simplicité et la spontanéité de ses gestes renvoient à l’humanité, à une sorte de Grâce. Il se livre à ce nouvel univers, s’abandonnant lors de parties hédonistes dans lesquelles la limite entre jour et nuit devient floue.

.

.

Commentaires

A la Une

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Michel Hazanavicius et les frères Dardenne collaborent pour un conte animé

Le cinéaste français va porter à l’écran le conte de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, sous la forme d’un film… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 X-MEN : DARK PHOENIX 689 880 1 689 880
2 ALADDIN 493 107 3 1 625 789
3 PARASITE 376 842 1 376 842
4 ROCKETMAN 207 474 2 484 491
5 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 180 859 2 523 433
6 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 177 268 2 370 045
7 MA 160 898 1 160 898
8 JOHN WICK PARABELLUM 134 907 3 666 622
9 POKEMON DETECTIVE PIKACHU 128 366 5 1 576 380
10 DOULEUR ET GLOIRE 101 199 4 681 941

Source: CBO Box office

Nos Podcasts