Sortie Blu-ray/ Le Chat et la souris de Claude Lelouch: critique

Publié par Franck Brissard le 30 septembre 2015

Synopsis : Un riche industriel, M. Richard, décède brutalement dans sa villa de la région parisienne et ses toiles de maîtres disparaissent. Mis sur l’enquête, l’inspecteur Le Chat, aux méthodes peu traditionnelles, ne se satisfait pas de la piste évidente du vol. Le meurtrier serait-il Mme Richard, malgré son alibi imparable ? Ou bien plutôt la maîtresse de la victime, Manuelle ? Et que penser de l’agent d’assurances ?

 

♥♥♥♥♥

 

Le Chat et la Souris - jaquette

Le Chat et la Souris – jaquette

Réalisé en 1975, la même année que Le Bon et les Méchants, Le Chat et la souris est l’un des meilleurs films de Claude Lelouch. Référence de la comédie policière des années 1970, excellemment écrite, interprétée et mise en scène, cette pépite vaut tout d’abord pour ses fabuleux comédiens. Serge Reggiani est alors au sommet de sa carrière d’acteur, enchaînant Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet ou encore Touche pas à la femme blanche de Marco Ferreri. Il trouve ici l’un de ses meilleurs rôles avec Le Chat et la souris, dans lequel il incarne l’inspecteur Lechat. Vieux briscard ayant ses propres méthodes de déduction, il enquête sur la mort de M. Richard, un riche homme d’affaires et promoteur immobilier à Paris, retrouvé chez lui une balle dans la tête. Si le suicide semble évident, Lechat semble perplexe. Quelque chose cloche bien que le personnel et l’épouse de M. Richard aient chacun un alibi en béton. Toutefois, Lechat reste persuadé qu’il s’agit bel et bien d’un meurtre et son premier suspect n’est autre que la femme de l’industriel. Ouvertement trompée par son mari avec une actrice de cinéma porno, Mme Richard a pu tuer son mari pour se venger, même si elle se trouvait apparemment au cinéma (le meilleur alibi du monde pour Lelouch) au moment du drame. Lechat se prend d’affection pour elle et tombe alors très vite sous son charme. Cette dernière est interprétée par Michelle Morgan, que Claude Lelouch avait toujours rêvé de diriger. Lumineuse et malicieuse, elle effectuait ici un comeback huit ans après Benjamin ou les Mémoires d’un puceau de Michel Deville. Le Chat et la souris est son dernier rôle à l’écran. L’alchimie avec son partenaire est immense et leurs confrontations font le sel de l’intrigue. Mais n’oublions pas les seconds rôles, si chers au cinéaste, comme Philippe Léotard qui crève l’écran en acolyte de l’inspecteur Lechat, Jean-Pierre Aumont (M. Richard), Arlette Emmery et Jean Mermet (le personnel), mais aussi Christine Laurent, Valérie Lagrange…

 

Michèle Morgan et Serge Reggiani dans Le Chat et la Souris de Claude Lelouch

Michèle Morgan et Serge Reggiani dans Le Chat et la Souris de Claude Lelouch

 

Le scénario est malin : entre deux scènes de repas et les histoires sentimentales de ses personnages, le cinéaste joue et s’amuse avec les codes du genre, de manière presque décalée. Parallèlement, on sent Lelouch jubiler de voir ses comédiens, d’un naturel confondant, se donner la réplique comme une partie de ping-pong verbal. Au sommet de son art, le réalisateur livre une fable très attachante et joue également avec sa caméra. Toute la séquence durant laquelle Lechat et son collègue tentent de reconstituer le parcours du tueur, en voiture puis à moto – avec caméra subjective embarquée à 150 km/h – est absolument immense, anthologique et jubilatoire. Il en est de même pour la célèbre séquence du clou trouvé dans un gâteau et celles de Lechat avec son chien. Tout le film est ponctué de savoureuses scènes de comédie qui s’imbriquent idéalement dans le récit policier, sur un rythme toujours soutenu par la composition efficace de Francis Lai. Avec le temps, Le Chat et la souris apparaît sans aucun doute dans le top 10 de Claude Lelouch.

 

 

 

Serge Reggiani et Philippe Leotard dans Le Chat et la Souris de Claude Lelouch

Serge Reggiani et Philippe Leotard dans Le Chat et la Souris de Claude Lelouch

TEST BLU-RAY : L’éditeur Marco Polo joint un entretien avec Claude Lelouch (23’) réalisé en 2002. Le cinéaste revient sur les thèmes abordés, la genèse du film, la préparation et le casting (il voulait réunir Michelle Morgan et Jean Gabin), le tout ponctué par de savoureuses anecdotes liées au tournage. Attendu par les fans de Claude Lelouch, Le Chat et la souris s’offre enfin à nous en Haute définition (1080p), dans une nouvelle copie entièrement restaurée par les Laboratoires Eclair. Parfois sensiblement ouatée et délavée, surtout durant le générique en ouverture, l’élégante photo de Jean Collomb (L’Aventure, c’est l’aventure, Adieu, poulet) n’a toutefois jamais été aussi belle à l’écran. Cette édition renforce les contrastes et l’homogénéité n’est jamais prise en défaut. Le codec AVC consolide l’ensemble avec brio, l’image est stable, entièrement débarrassée de toutes scories, les scènes en extérieurs affichent une luminosité inédite, tout comme un relief inattendu, un piqué souvent pointu et des couleurs vives et scintillantes. N’oublions pas les séquences aux éclairages tamisés, superbement rendues. Hormis quelques saccades notables et de légères pertes de la définition, revoir Le Chat et la souris dans de telles conditions ravit les pupilles ! Ce mixage DTS-HD Master Audio Mono 2.0 instaure un confort acoustique total. Les dialogues sont ici délivrés avec ardeur et clarté, la propreté est de mise, les effets riches et les silences denses, sans aucun souffle. La composition de Francis Lai se dote également d’un écrin phonique somptueux. En revanche, point de sous-titres français destinés au public sourd et malentendants.

 

 

 

  • LE CHAT ET LA SOURIS écrit, réalisé et produit par Claude Lelouch, disponible en DVD/Blu-ray restaurés depuis le 19 août 2015.
  • Avec : Michèle Morgan, Serge Reggiani, Philippe Léotard, Jean-Pierre Aumont, Valérie Lagrange, Michel Peyrelon, Christine Laurent, Philippe Labro, Jacques François, Arlette Emmery, Jean Mermet, Anne Libert, Judith Magre, Yves Afonso…
  • Photographie : Jean Collomb
  • Montage : Georges Klotz
  • Musique : Francis Lai
  • Editeur : Marco Polo Production
  • Tarif : 14,99 €
  • Durée : 1h47
  • Distribution salles : Les Films 13
  • Date de sortie initiale : 3 septembre 1975


Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JOKER 775 730 4 4 610 618
2 ABOMINABLE 584 706 2 1 375 119
3 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 553 516 3 2 107 190
4 HORS NORMES 527 710 2 1 146 485
5 RETOUR A ZOMBIELAND 296 972 1 296 972
6 MON CHIEN STUPIDE 290 256 1 290 256
7 TERMINATOR : DARK FATE 273 944 2 723 397
8 DONNE-MOI DES AILES 217 574 4 1 135 766
9 AU NOM DE LA TERRE 161 112 6 1 737 740
10 DOCTOR SLEEP 147 991 1 147 991

Source: CBO Box office

Nos Podcasts