Sortie DVD/ Fletch de Michael Ritchie: critique

Publié par Franck Brissard le 2 septembre 2015

Synopsis : Irwin Fletcher, dit Fletch, est un reporter chargé d’enquêter sur le trafic de drogue sévissant sur les plages de Los Angeles. Alors qu’il se fait passer pour un junkie, il est approché par Alan Stanwyk qui prétend être atteint d’un cancer et lui demande de mettre fin à ses jours contre une forte somme d’argent. Fletch accepte le marché mais a quelques doutes quant aux motivations réelles de Stanwyk…

 

♥♥♥♥♥

 

Fletch - jaquettes

Fletch – jaquettes

Les fans du mythique Saturday Night Live connaissent Chevy Chase. Né en 1943, le comédien et humoriste a fait son apparition dans ce célèbre show télévisé américain en 1975. Devenu rapidement l’un des piliers, Chevy Chase s’est ensuite naturellement tourné vers le cinéma avec Le Golf en folie d’Harold Ramis en 1980. Mais c’est avec le cultissime Bonjour les vacances, également réalisé par ce dernier, qu’il devient une vraie star aux Etats-Unis. Il reprendra d’ailleurs le rôle de Clark Wilhelm Griswold Jr dans trois suites, réalisées entre 1985 et 1997. Son autre personnage célèbre demeure celui de Fletch, apparu au cinéma en 1985 dans Fletch (Fletch aux trousses en français) de l’inclassable et prolifique Michael Ritchie (La Descente infernale, Carnage, Votez Mc Kay, Golden Child – L’Enfant sacré du Tibet). Si le rôle a d’abord été proposé à Burt Reynolds et Mick Jagger, c’est Chevy Chase qui s’en empare. Ce grand bellâtre fait un peu partie des acteurs que les français pourraient classer dans la liste « On ne sait jamais comment ils s’appellent », bien qu’ils aient déjà pu le voir dans Les Aventures d’un homme invisible de John Carpenter, Héros malgré lui de Stephen Frears, ou encore dans la série Community. Fletch est un pur produit des années 80, porté par la musique au synthé d’Harold Faltermeyer, qui n’est évidemment pas sans rappeler celle du Flic de Beverly Hills, du même compositeur. Adapté du roman de Gregory Mcdonald par Andrew Bergman (scénariste de Le Shérif est en prison, et réalisateur de Striptease avec Demi Moore), cette comédie policière a aujourd’hui pris pas mal de rides : la mise en scène est paresseuse, l’installation de l’intrigue laborieuse, le rythme poussif et l’histoire un intérêt très relatif, même si les quelques emprunts aux films noirs sont plutôt sympathiques (la voix-off de l’enquêteur qui cogite en conduisant).

 

Richard Libertini, Chevy chase et Geena Davis dans Fletch aux trousses de Michael Ritchie

Richard Libertini, Chevy chase et Geena Davis dans Fletch aux trousses de Michael Ritchie

 

Le plus attrayant reste donc le grand numéro de Chevy Chase, et le charme de ses partenaires Dana Wheeler-Nicholson et Geena Davis. LES grands numéros devrait-on dire, puisque l’acteur interprète un journaliste d’investigation qui n’hésite pas à se déguiser pour mener ses enquêtes, jusqu’au jour où l’un de ses articles l’entraîne sur une autre affaire, plus conséquente et plus dangereuse aussi. Cela ne l’empêche pas de garder un air blasé tout en dégainant certaines répliques aiguisées, sans jamais se prendre au sérieux. C’est donc l’occasion pour le public français de connaître ou de revoir ce grand acteur américain, débordant de séduction, dans nos contrées. Chevy Chase a ensuite repris le rôle de Fletch dans une suite en 1989, toujours réalisée par Michael Ritchie, titrée en France par Autant en emporte Fletch !, qui n’a pas connu le même succès. Depuis, Hollywood ne cesse de chercher un comédien de cette trempe pour réendosser ce personnage dans un reboot au cinéma, comme Jason Sudeikis (Comment tuer son boss 1 & 2, Les Miller, une famille en herbe) en pourparlers avec les studios…

 

 

 

Chevy Chase dans Fletch aux trousses de Michael Ritchie

Chevy Chase dans Fletch aux trousses de Michael Ritchie

TEST BLU-RAY : Wild Side nous livre une courte mais excellente présentation du film par Samuel Blumenfeld (21′). Le journaliste évoque tout d’abord la situation du cinéma américain au début des années 80, avant d’enchaîner rapidement sur les carrières du réalisateur Michael Ritchie, de Chevy Chase, du scénariste Andrew Bergman et de l’écrivain Gregory Mcdonald. Il évoque ensuite le statut culte de Fletch aux Etats-Unis. Ce nouveau master HD s’avère très réussi. D’une propreté absolue, l’image met en valeur la colorimétrie, ravivée pour l’occasion, et offre un rendu plutôt impressionnant des séquences en extérieur avec un relief appréciable. Si la définition révèle de très légers fourmillements et des visages tirant sensiblement sur le rosé dans les scènes diurnes, on apprécie le niveau de détails, l’affûtage du piqué, les contrastes et l’aplomb de la compression numérique qui consolide les scènes plus agitées. Ce Blu-ray offre donc une seconde jeunesse à Fletch.
 Les mixages anglais et français DTS-HD Master Audio 2.0 sont propres et distillent parfaitement la musique de Harold Faltermeyer. La piste anglaise (avec les sous-titres français imposés) est la plus équilibrée du lot, avec une homogénéité entre les dialogues et les bruitages. Le changement de langue est impossible à la volée et nécessite le retour au menu contextuel.

 

 

 

  • FLETCH de Michael Ritchie, disponible en DVD/Blu-ray le 2 septembre 2015.
  • Avec : Chevy Chase, Joe Don Baker, Dana Wheeler-Nicholson, Richard Libertini, Tim Matheson, M. Emmet Walsh, Geena Davis, George Wendt…
  • Scénario : Andrew Bergman, d’après le roman de Gregory McDonald
  • Production : Peter Douglas, Alan Greisman
  • Photographie : Fred Schuler
  • Montage : Richard A. Harris
  • Décors : Boris Leven
  • Costumes : Gloria Gresham
  • Musique : Harold Faltermeyer
  • Editeur : Wild Side Vidéo
  • Tarif : 24,99 €
  • Durée : 1h38
  • Date de sortie initiale : 31 mai 1985 (Etats-Unis) et 20 novembre 1985 (France)

.

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts