Synopsis : À Los Angeles, une femme et un homme s’aiment passionnément. Mais l’amour peut-il survivre à toutes les épreuves ?

 

♥♥♥♥♥

 

Always de Yann Dahn

Always de Yann Dahn

Certains réalisateurs débordent d’une énergie productive, n’attendant ni le temps, ni l’argent, afin de faire vrombir leur caméra. Yann Danh rentre dans cette catégorie, avec un état d’esprit tant engagé que volontaire. Always se démarque par la nature même du projet. Armé de son appareil 5D, le cinéaste français, auteur de À TOUT PRIX (notre critique), propose une démarche simple et originale : capter les ressentis et les émotions qui traversent une relation amoureuse. Pas de scénario, ni de préparation et encore moins de budget, mais la simple envie de laisser place à la contemplation, et le soutien d’acteurs volontaires. Yann Danh part donc au front, livrant un court métrage intéressant mais inévitablement limité. Intéressant, d’une part, grâce à la prouesse liée au timing des prises de vues ; et d’autre part, car il aborde un répertoire de thématiques étrangères à celles de ses premières réalisations. Témoin de son panel d’exécution et d’inspiration, Always s’affirme comme une nouvelle démonstration des aptitudes de son géniteur ; la photographie est léchée, laissant transparaître une forme d’onirisme fantomatique. Mais le court se réduit aussi à un simple geste artistique dans une histoire muette et purement visuelle, qui se perd quelque part jusqu’à la révélation finale. Always repose alors sur son twist final, à l’instar de À Tout Prix. On comprend dès lors que Danh se plaît particulièrement à les soigner. Entre deux vols pour la France et les États-Unis, ce court de six minutes a vu le jour de manière aussi surprenante qu’assumée. Intégralement filmé en seulement huit heures dans la Cité de Los Angeles, il prouve que le réalisateur français ne perd pas son temps. Il travaille actuellement sur le développement de son premier long métrage, Implacable, produit par la société parisienne Metaluna.

 

 

 

  • ALWAYS écrit et réalisé par Yann Danh, disponible sur Vimeo depuis le 21 septembre 2015.
  • Avec : Aurelie Meriel, Cameron McHarg, Julien Ratel
  • Photographie et montage : Yann Danh
  • Compositeur digital : JC Savelli
  • Son : Arnaud Julien
  • Musique : Anthony D’amario
  • Durée : 6 minutes

Commentaires

A la Une

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts