Résumé : En 1968, un jeune cinéaste réalise un film en noir et blanc, La Nuit des morts-vivants, premier volet d’une tétralogie poursuivie jusqu’en 2005. Romero dépoussière le genre et invente, à l’heure de la guerre du Vietnam et des révoltes sociales, l’une des grandes figures du cinéma américain : le zombie. Métaphore politique, le zombie devient le symbole d’une nation obsédée par la question de l’Autre et la définition du Mal. Le livre répond donc à différentes questions : de quelle vision du monde les morts-vivants sont-ils dépositaires ? Quelle image critique de la société nous renvoient-ils ?

 

♥♥♥♥♥

 

Politique des zombies - couverture

Politique des zombies – couverture

Belle initiative que cette réédition de la Politique des zombies dirigée par Jean-Baptiste Thoret. enseignant, historien et critique cinématographique. Introuvable depuis 2007, la frustration était grande de ne pouvoir mettre la main sur cet ouvrage qui apparaît comme l’un des essais les plus intéressants sur la question du mort-vivant. Depuis 1968, année de réalisation de La Nuit des Morts-Vivants, les créatures de George Romero ont fait jasé critiques et cinéphiles. La modernisation du zombie en fait une remarquable arme de questionnement massif. Surface absorbante, le mort-vivant se décline autour d’interprétations diverses, foisonnement réflexif dont témoigne le présent essai. Aux études de cas consacrées à l’un des cinq films constituant la tétralogie romerienne s’ajoutent des réflexions plus générales sur cette figure légendaire. Paradoxe ontologique, pur actant sur lequel s’imprime la pensée d’un observateur à la fois proche et loin de lui, le zombie formule une résistante à l’égard des catégories et des frontières réductrices. Afin de bien cerner cette problématique plurielle, différents domaines sont convoqués : histoire, esthétique, sociologique, politique, production et réception prouvent le lien consubstantiel qui unit la fiction hollywoodienne à la réalité américaine, le mort-vivant au cinéma de Romero et au médium cinématographique en général. Le large entretien accordé par ce dernier permet de revenir sur la filmographie d’un cinéaste qui sut (presque) toujours concilier contingences économiques et volonté artistique. Ouvrage-synthèse, cette Politique des zombies ouvre plutôt qu’elle ne clôt l’une des pensées les plus fécondes jamais suscitées par une figure cinématographique.

 

 

 

  • Réédition de la POLITIQUE DES ZOMBIES : L’Amérique selon George A. Romero sous la direction de Jean-Baptiste Thoret disponible aux éditions Ellipses, Collection « Ellipses poche » depuis le 15 septembre 2015.
  • 224 pages
  • 9 €

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts