Série/ X-Files (saison 10) : critique

Publié par Laurianne de Casanove le 3 mars 2016

Synopsis : Tad O’Malley, présentateur d’un programme internet dédié à la théorie du complot, a la preuve que le gouvernement cache à la population des informations sur une vie extraterrestre. Grâce à Walter Skinner, il entre en contact avec Dana Scully, désormais chirurgien dans un hôpital pour enfants, et Fox Mulder, retraité du FBI. Après cette rencontre, le célèbre duo décide de reprendre du service et de rouvrir toute une série de dossiers classés X, des affaires non résolues, impliquant des phénomènes paranormaux.

♥♥♥♥♥

 

X-Files saison 10 - poster

X-Files saison 10 – poster

Pour tous ceux qui ont regardé la télévision entre les années 90 et 2000, retrouver X-Files est un peu comme un rendez-vous avec un vieux copain. On a très envie de le revoir et de se remémorer ensemble quelques bonnes anecdotes. Mais on craint aussi d’être déçu et de réaliser que notre petit camarade a pris un sacré coup de vieux. Heureusement, Chris Carter est assez malin pour séduire à la fois les fans de la première heure et le public actuel. Pour les mélancoliques, il y a d’abord le générique inchangé. Sur les photos, Gillian Anderson et David Duchovny ont la quarantaine et la musique de Mark Snow résonne ; quelques notes de synthé qui, comme par magie, nous ramènent instantanément 20 ans en arrière. Une ritournelle entêtante et efficace, entre légère paranoïa et envie de découvrir cette vérité qui semble être « ailleurs ». Ou peut-être pas en fin de compte. Car cette dixième saison revient aussi sur la mythologie et nous apprend que les « méchants » ne viennent peut-être pas d’une autre galaxie. Une réponse que les inconditionnels attendaient depuis 14 ans et qui donne un tour plus moderne à l’intrigue. En 2016, on n’a plus peur des « petits hommes gris », on craint plutôt ce gouffre béant qui sépare une poignée de nantis du commun des mortels. Une inégalité qui ouvre la voie à toutes les théories du complot. En recentrant son récit, X-Files fait écho à la situation géopolitique actuelle et n’en devient que plus pertinente. Anderson et Duchovny semblent en outre retrouver avec plaisir leurs costumes d’agent du FBI. Leur jeu a mûri et s’est étoffé. Leurs passages respectifs dans d’autres séries à succès – The Fall pour elle et Californication pour lui -, leur ont fait du bien. À leurs côtés, on retrouve Mitch Pileggi dans le rôle de Walter Skinner, un personnage hélas un peu sous-exploité dans cette nouvelle saison, et William B Davis alias L’Homme à la cigarette. Tous deux n’ont rien perdu de leur talent et leurs interprétations ne déçoivent pas. Dans le dernier épisode, on voit aussi réapparaître Annabeth Gish (Monica Reyes). Si son personnage permet de faire avancer l’intrigue, son jeu d’actrice par contre, ne convainc pas vraiment.

 

X-FilesX-FilesX-FilesX-Files

 

Voilà pour l’ancien. Pour ce qui est du neuf, Chris Carter prend soin de ne pas « noyer » les nouveaux arrivants sous les références à la mythologie originelle. Les quatre épisodes du milieu sont ce que l’on appelle des « monstres de la semaine ». Pas besoin d’avoir suivi les saisons précédentes pour comprendre ; l’intrigue est bouclée en quarante minutes. Du nouveau aussi chez les personnages, deux agents font leur apparition. Robbie Amell est Miller et Lauren Ambroise est Einstein. Elle est rousse et sceptique, il est beau gosse et veut croire. Tous deux s’imposent donc comme une version plus jeune mais moins convaincante du célèbre duo Mulder-Scully. Le premier et le dernier épisodes de cette saison sont finalement les moins intéressants. S’ils peuvent séduire certains inconditionnels – qui regrettent d’ailleurs qu’il n’y ait pas davantage d’extraterrestres au menu par la suite -, les autres sortent déçus. Leur principal défaut est qu’ils manquent de respiration ; on n’a pas le temps de trouver nos marques. Il y a d’abord ce long monologue de Mulder dans le pilote. Censé donné les clefs de l’intrigue, le procédé est laborieux et maladroit. Vient ensuite la mise en scène ; Carter en fait trop, à l’image de cette scène de bagarre dans La vérité est ailleurs 2/2. L’espace d’un instant, Duchovny se prend pour Jason Bourne. La réalisation multiplie les effets de caméra et abuse de la musique qui vient lourdement souligner les moments où la tension est censée monter. Le tout manque de subtilité.

 

X-FilesX-FilesX-FilesX-Files

 

La vraie bonne surprise vient donc des « monstres de la semaine ». Dans Les enfants du chaos, on retrouve le mélange qui a fait le succès de la série à ses débuts ; un cocktail d’angoisse et de nonchalance. La caméra déambule dans les couloirs d’une clinique peuplée d’enfants pour le moins paranormaux et Mulder joue les désinvoltes, comme un grand gosse juste plus ridé. L’épisode 3, Rencontre d’un drôle de type, se révèle le meilleur de tous. Pour le scénario, Chris Carter cède la place à Darin Morgan et le résultat est rafraîchissant. L’ajout de l’acteur et humoriste néo-zélandais Rhys Darby (Flight of the Concords) au casting est une idée brillante. Il vole la vedette aux personnages récurrents et offre une prestation hilarante. Loufoque et touchant, cet épisode nous rappelle que cette série culte ne se prend pas toujours au sérieux. Le retournement final est particulièrement bien trouvé et nous suggère, comme dans Le Dîner de cons, que l’on est toujours le monstre d’un autre.

 

Du point de vue de la photographie, l’épisode 4, Esprit vengeur, est sans doute le plus stylisé. L’action se déroule en grande partie la nuit. La lumière et le choix des couleurs rendent l’ensemble particulièrement anxiogène. Les meurtres sordides sont filmés dans la pénombre. Le montage rapide et efficace, insiste sur des détails : une ombre derrière la porte, un portable qui tombe, du verre brisé, une main qu’on empoigne. Et puis, tout va si vite qu’on se demande si on n’a pas rêvé. Glauque, prenant, on en redemande. Dans l’opus numéro 5, Chris Carter s’est visiblement fait plaisir. Le résultat n’est pas désagréable mais un peu maladroit. Si Duchovny nous offre une chorégraphie d’anthologie sur Achy Breaky Heart, on aurait pu se passer de ses hallucinations christiques où l’image est surchargée de symboles. Au final, cette dixième saison d’X-Files est donc un peu inégale mais néanmoins agréable. Elle se termine sur un cliffhanger un peu frustrant qui laisse entrevoir la possibilité d’une nouvelle et onzième salve. Si Mulder et Scully devaient au départ tirer leur révérence après ce retour furtif, la donne a aujourd’hui changé. Dans une interview accordée à The Hollywood Reporter, Chris Carter révèle en effet que compte tenu des bons résultats de la série outre-Atlantique, la saison 11 est en pourparlers. Quant à savoir quand le duo reviendra, il semble que la vérité soit toujours ailleurs…

 

 

 

  • Série américaine X-FILES diffusée sur FOX TV entre le 31 janvier et le 22 février 2016 et sur M6 depuis le 25 février.
  • Créateur et scénariste : Chris Carter
  • Avec : David Duchovny, Gillian Anderson, Mitch Pileggi, William B Davis, Robbie Amell, Lauren Ambrose…
  • Réalisation et scénario : Chris Carter, Darin Morgan, Glen Morgan, James Wong
  • Musique : Mark Snow
  • Dixième saison de 6 épisodes de 44 minutes.

.

Commentaires

A la Une

Poker Face : Ellen Barkin rejoint la première série de Rian Johnson

Le réalisateur Rian Johnson présentera prochainement une série policière d’anthologie dont le casting continue de s’agrandir avec la présence d’Ellen… Lire la suite >>

El Conde : Pablo Larrain à la réalisation d’une comédie vampirique pour Netflix

Le réalisateur chilien Pablo Larrain s’associe à Netflix pour la production d’une comédie où le dictateur Augusto Pinochet est un… Lire la suite >>

Enzo le croco : Première bande-annonce pour la comédie musicale avec Javier Bardem

L’adaptation du livre pour enfants Lyle, Lyle, Crocodile, réalisé par le duo comique Will Speck et Josh Gordon, dévoile ses… Lire la suite >>

La comédie musicale Retour vers le futur à Broadway en 2023

Broadway va accueillir la comédie musicale adaptée de la trilogie culte de Robert Zemeckis, Retour vers le futur, l’année prochaine…. Lire la suite >>

À l’Est d’Eden : Florence Pugh dans la prochaine série Netflix écrite par Zoe Kazan

Le géant du streaming Netflix a annoncé la mise en chantier d’une série adaptée de l’œuvre de John Steinbeck, À… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 627 968 2 1 927 033
2 TOP GUN : MAVERICK 471 870 4 3 806 879
3 INCROYABLE MAIS VRAI 133 330 1 133 330
4 CHAMPAGNE ! 68 518 2 188 682
5 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 64 865 7 3 117 096
6 FRATE 36 400 1 36 400
7 C'EST MAGNIFIQUE ! 25 220 3 149 950
8 COMPETITION OFFICIELLE 24 421 3 116 936
9 MEN 22 829 2 60 250
10 LES BAD GUYS 19 517 11 1 069 641

Source: CBO Box office

Nos Podcasts