Mind the Gap : Willem Dafoe parle de ses diastèmes

Publié par Laurianne de Casanove le 1 juin 2016
Willem Dafoe - Mind the Gap

Willem Dafoe – Mind the Gap

Willem Dafoe nous parle de ses dents dans une courte vidéo décalée, vendue pour une œuvre de charité et signée par l’acteur russe Grigoriy Dobrygin.

.

.

.

En français, on appelle cela les dents du bonheur, et on trouve souvent ça charmant, surtout si c’est Vanessa Paradis qui sourit. En anglais, on désigne ce trait physique par « gap », c’est à dire « trou », « vide », « espace ». Moins poétique. 

.

Dans une courte vidéo drôle et étrange, Willem Dafoe, face caméra, se penche sur l’histoire de ses diastèmes. L’acteur américain est connu tant pour son talent que pour sa versatilité. Il a été nommé deux fois aux Oscars pour Platoon d’Oliver Stone (1986) et l’Ombre du vampire de E. Elias Merhige (2000). On l’a vu à la fois dans des blockbusters comme Spider-Man de Sam Raimi (2002) et des films d’auteurs à l’image d’Antichrist de Lars Von Trier (2009) et de Go Go Go Tales d’Abel Ferrara (2012). Récemment, il était au 69e Festival de Cannes pour présenter Dog Eat Dog de Brian de Palma en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs.

.

Le voilà donc aujourd’hui dans un très court métrage signé Grigoriy Dobrygin. Le comédien russe, récompensé par un Ours d’Argent à Berlin pour sa prestation dans Comment j’ai passé cet été d’Alekseï Popogrebski et vu dans Un Homme très recherché d’Anton Corbijn, choisit d’évoquer ici l’un des traits physiques les plus emblématiques de Dafoe : ses dents. Il a lui-même écrit le scénario en collaboration avec Maksym Kurochkin.

.

« Les gens m’ont suggéré de faire corriger mes diastèmes » explique Dafoe au début du film. « Mais j’aime mes diastèmes » ajoute-t-il très vite. « Mon père me disait : fils, tes dents ont l’air conditionné » raconte encore l’acteur avant de conclure « Les gens disent que l’on est jamais trop mince ou trop riche. Je dis qu’on n’a jamais assez de trous ».

.

Ironiquement intitulée Mind the Gap, soit une référence à la phrase utilisée dans le métro londonien pour rappeler aux usagers l’espace relativement grand séparant la rame et le bord du quai, la vidéo a été vendue pour plus de 100 000 dollars lors d’une vente aux enchères pour une œuvre de charité. L’argent ira à différents fonds venant en aide aux enfants.

.

.

Commentaires

A la Une

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts