SOS Fantômes (Ghostbusters) de Paul Feig : critique

Publié par Laurianne de Casanove le 9 août 2016

Synopsis : Erin Gilbert et Abby Yates sont deux scientifiques persuadées de l’existence des fantômes, que personne ne prend au sérieux. Avec l’aide de Jillian, inventrice un peu folle et de Patty ancienne employée du métro new-yorkais, elles vont mettre à jour un complot qui vise à rayer New York de la surface de la terre. Il semble en effet qu’un mystérieux individu ait trouvé le moyen de libérer toutes les âmes errantes en quêtes de vengeance pour les lâcher sur la ville.

♥♥♥♥

 

SOS Fantôme (Ghostbusters) - affiche reboot

SOS Fantôme (Ghostbusters) – affiche reboot

Les « bandes de filles » sont dans l’air du temps. Hollywood semble bien décidé à rebooter certains de ses films cultes à l’aune d’un casting 100 % féminin. Si SOS Fantômes (Ghostbusters) de Paul Feig représente le premier de la série à débarquer sur les écrans, le résultat fonctionne plutôt bien. Ce remake de la comédie fantastique mythique d’Ivan Reitman, sortie en 1984, n’a pas raison d’être en soi mais s’avère particulièrement drôle et bien mené. Un film féminin donc, mais pas systématiquement féministe. Ou du moins, pas dans le contenu, car dans la démarche, c’est loin d’être anodin. On se souvient en effet de la vague de haine qui a déferlé au moment de l’annonce du projet voici un an et ce, jusqu’au premier trailer en mars dernier, considéré comme le seul de l’histoire à être le plus détesté sur YouTube. On comprend à quel point l’idée d’inverser les rôles peut être lourd de conséquences et réveiller chez certains de vieilles rancoeurs sexistes : sortir les femmes du rôle de demoiselles en détresse et ne pas les objectifier en combattantes sexy, c’est un grand pas en avant. Abby (Melissa McCarthy), Erin (Kristen Wiig), Patty (Leslie Jones) et Jillian (Kate McKinnon) ne sont pas particulièrement jolies ni particulièrement jeunes, elles sont juste là pour botter les fesses de quelques ectoplasmes mal lunés. Elles le font bien et s’amusent. Dans ce quatuor, on retrouve d’abord deux poids lourds de la comédie américaine : Kristen Wiig et Melissa McCarthy. Habituées des comédies de Paul Feig, elles étaient déjà réunies par ses soins dans Mes meilleures amies en 2011. À leurs côtés, deux visages moins connus du public français, Kate McKinnon et Leslie Jones, toutes deux également membres de la troupe du Saturday Night Live.

.

Chris Hemsworth - SOS Fantomes (Ghostbusters)

Chris Hemsworth – SOS Fantômes (Ghostbusters)

.

Si en 1984, Bill Murray et ses comparses restaient placides, ces dames s’éclatent à chasser les fantômes. Un enthousiasme et un pur plaisir d’enfance qui s’avèrent vite contagieux pour le spectateur. Un petit bémol cependant pour McKinnon. Malgré certaines répliques bien senties (« je peux penser à sept bonnes façons d’utiliser un cadavre, rien qu’aujourd’hui »), l’actrice en fait un peu trop. Ces grimaces et ces gesticulations, rappelant d’ailleurs celles de Doc de Retour vers le Futur, alourdissent l’ensemble et n’apportent rien au film. Mais la véritable bonne surprise de ce Ghostbusters à la sauce 2016, c’est incontestablement Chris Hemsworth. Dans le rôle du secrétaire bête et sexy, la star australienne fait des merveilles. Contre toute attente, il démontre ici un vrai talent comique et chaque scène où il apparaît est un régal jubilatoire. Drôle et attachant, il nous donne à lui seul une bonne raison d’aller voir ce reboot. L’autre réussite émane des dialogues. Si les premières scènes nous font craindre le pire, le récit évite de tomber dans l’outrancier et laisse place à un humour potache et pas toujours politiquement correct, qui n’est pas éloigné de celui du SNL. Toutefois, certains gags tombent à plat, mais les plus discrets sont sans doute les plus savoureux, comme lorsque Leslie Jones regarde un fantôme s’en aller dans un wagon de métro en notant « Je suppose qu’il va dans le Queens ».

.

SOS Fantomes (Ghostbusters)

SOS Fantômes (Ghostbusters)

.

Bien sûr, on retrouve ici la recette de la licence. La photographie et la mise en scène font écho à ses prédécesseurs. New York est une nouvelle fois envahi par des spectres, et on a beau être en 2016, il s’agit encore de créatures flottantes entourées d’un halo verdâtre. Les effets spéciaux ont d’ailleurs un petit côté rétro qui donne un certain charme. On regrette néanmoins la débauche numérique dans le dénouement, même si cela respecte les codes des films. Bill Murray fait une apparition, tout comme Dan Aykroyd (crédité également comme producteur exécutif), Ernie Hudson, Annie Potts et Sigourney Weaver (restez jusqu’à la fin du générique). Seul Harold Ramis, décédé en 2014, manque à l’appel. Reviennent aussi l’infâme bonhomme Michelin et le monstre glouton vert. Quant à la musique, omniprésente, elle participe à recréer l’ambiance des années 1980. Avec Ghostbusters 3, le cinéaste de SPY (notre critique) offre ainsi un savant mélange de gags, de gros pistolets, de fantômes et de girl power. C’est absurde et c’est drôle. Et quand on y réfléchit, pour un reboot d’une oeuvre populaire issue de l’imagerie collective, qui parvient à trouver sa propre indépendance, c’est déjà beaucoup.

.

.

.

  • SOS FANTÔMES (GHOSTBUSTERS) réalisé par Paul Feig en salles le 10 août 2016.
  • Avec : Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon, Leslie Jones, Chris Hemsworth, Charles Dance, Michael K. Williams, Andy Garcia, Bill Murray, Dan Aykroyd, Ernie Hudson, Annie Potts, Sigourney Weaver…
  • Scénario : Paul Feig et Katie Dippold, d’après l’oeuvre de Ivan Reitman, Dan Aykroyd et Harold Ramis
  • Production : Ivan Reitman, Amy Pascal
  • Photographie : Robert D. Yeoman.
  • Montage : Brent White, Melissa Bretherton
  • Costumes : Jeffrey Kurland
  • Décors : Jefferson Sage
  • Superviseur des effets visuels : Peter G. Travers
  • Musique : Theodore Shapiro
  • Distribution : Sony Pictures
  • Durée : 1h57

.

Commentaires

A la Une

Denis Villeneuve souhaite revisiter l’univers de Blade Runner sans faire de sequel

Le cinéaste canadien a fait part de son envie de revenir un jour à l’univers de Blade Runner, sans pour… Lire la suite >>

Katey Sagal va jouer une héroïne inspirée d’Erin Brockovich dans la série Rebel

Katey Sagal va camper une avocate avide de justice inspirée d’Erin Brockovich dans Rebel, série écrite et produite par Krista… Lire la suite >>

The Force : Matt Damon en flic corrompu dans l’adaptation de James Mangold

Après Le Mans 66, Matt Damon retrouve James Mangold dans un tout autre registre. Il tiendra le rôle principal dans… Lire la suite >>

Kaamelott – Premier volet : Alexandre Astier dévoile un premier teaser et une date de sortie avancée

La suite des aventures d’Arthur et de ses chevaliers se profile, et ce bien plus tôt que prévu. Le réalisateur… Lire la suite >>

21 films du Studio Ghibli arrivent sur Netflix

Le géant du streaming va accueillir l’essentiel des longs-métrages du Studio Ghibli. Les chefs-d’œuvre de l’animation japonaise seront disponibles à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 1917 644 738 1 644 738
2 STAR WARS : EPISODE 9, L'ASCENSION DE SKYWALKER 180 915 5 5 729 061
3 UNE BELLE EQUIPE 152 569 1 152 569
4 LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 132 033 3 527 176
5 THE GRUDGE 105 972 1 105 972
6 JUMANJI : NEXT LEVEL 105 192 7 3 072 647
7 SELFIE 97 445 1 97 445
8 LES VETOS 96 098 3 513 340
9 LES MISERABLES 92 489 9 1 977 511
10 UNDERWATER 87 559 2 256 684

Source: CBO Box office

Nos Podcasts