Vape Wave de Jan Kounen : critique

Publié par Erwin Haye le 19 septembre 2016

Synopsis : Entre fiction et documentaire, Jan Kounen nous plonge au cœur de l’univers tentaculaire de la «vape» et nous entraîne à travers le monde à la découverte de cette révolution culturelle en marche, contre le fléau du tabac.

♥♥♥♥♥

 

Vape Wave - affiche

Vape Wave – affiche

Le monde se divise en deux catégories. Il y a ceux qui triomphent sans vergogne et ceux qui finissent un jour enterrés six pieds sous terre. Capitalisme et communisme, rockers et mods, McDonalds et Quick… Entre vainqueurs et vaincus, il faut choisir son camp. Le temps s’occupe d’arbitrer les duels et de désigner un grand gagnant. Depuis quelques années, un autre combat s’est annoncé : fumeurs contre vapers. Le nouveau challenger, constitué d’e-liquide et d’acier, tente de concurrencer l’éternelle tige de tabac combustible. Est-ce le début de la fin pour la cigarette ? On attendait Jan Kounen à la réalisation de la suite de 99 francs. Décidément imprévisible, il nous revient en 2016 avec Vape Wave, un documentaire financé par crowdfunding sur le phénomène e-cigarette, dézinguant au passage les nombreux préjugés et racontars sur la cigarette électronique. Cette volonté de montrer le vrai visage de l’« e-cig », Jan Kounen la tire d’une expérience personnelle. Fumeur invétéré, il s’essaie aux joies de la vape au cours d’une réunion avec le superviseur des effets visuels de ses films. Dans la foulée, il arrête définitivement la cigarette et ne jure que par ce produit qu’il considère comme « révolutionnaire », capable selon lui de « sauver la vie de millions de fumeurs ». Mais pour la plupart, de la fumée sans feu, ce n’est pas naturel. C’est obligatoirement chimique, dans le mauvais sens du terme, donc nocif pour la santé de l’être humain. Consterné par le scepticisme ambiant, véhiculé par les médias sur les supposés bienfaits de cette cigarette, fonctionnant avec une résistance électronique, le réalisateur décide alors d’intégrer la communauté des vapers. Il se positionne dès lors en véritable défenseur d’une technologie alternative censé freiner le nombre gargantuesque de morts liées au tabagisme. Il rassemble également de nombreux témoignages d’experts de la santé publique, médecins et chercheurs, afin d’exposer sa propre enquête sur la pratique du vapotage. En la comparant bien évidemment à celle de son double maléfique.

.

Vape Wave - Jan Kounen

Vape Wave – Jan Kounen

.

Avec Kounen, il n’y a pas de round d’observation. Le réalisateur nous plonge sans détour dans son univers délirant avec une mise en scène patchwork. Un mélange d’effets spéciaux élaborés et d’images d’archives détournées, entrecoupées de petites saynètes déjantées et de reconstitutions burlesques, avec des jouets d’enfants, savamment orchestrées. Dans les mains du cinéaste, le genre documentaire est malmené. Mêlé à la fiction et à une bonne dose d’humour, il prend des couleurs sans pour autant s’éloigner du sujet. Kounen balance une masse d’informations puis se retrouve, la séquence d’après, déguisé en Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé. Pour rajouter un peu de satire, le réalisateur fait appel au grinçant Antoine Basler, un de ses acteurs fétiches, qui campe une multitude de personnages fumeurs, sceptiques quant à l’utilité de la cigarette électronique. En allant de vannes en sketches, sans trop en faire, Kounen en profite pour rythmer son film et rebondir sur d’autres éléments de son investigation. Il se place donc aux antipodes du documentaire didactique assommant et soporifique.

.

Vape wave - Jan Kounen

Vape wave – Jan Kounen

.

S’il séduit par sa forme extravagante, c’est par son propos que Vape Wave chancelle. Kounen prêche avec insistance pour sa nouvelle paroisse, au risque d’embrigader les non-fumeurs qui regardent son film en les incitant à essayer les nombreux parfums très goûteux des e-liquides et à tirer sur des cigarettes électroniques pour produire de gros nuages de fumée. Cet effet est certes non désirable, mais il ne peut être négligé. Le panneau en pré-générique qui déconseille les non-fumeurs à se mettre à la e-cigarette est aussi persuasif que le « Fumer tue », présent sur les paquets de cigarettes. On peut comprendre la position engagée du réalisateur. Selon lui, la cigarette électronique peut tirer d’affaire de nombreux fumeurs dépendants et ainsi leur éviter le pire. Pour appuyer sa réflexion, cette dernière a effectivement de nombreux avantages : elle est économique, écologique (il faut voir les milliers de mégots jonchants le sol des villes) et contrairement à sa rivale, elle n’est associée à aucune cause pathologique. Mais Jan Kounen oublie qu’elle est elle aussi un produit hautement addictif et accessoirement un commerce juteux. Si elle est a priori nettement moins dangereuse pour la santé, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour constater les répercussions d’inhalation répétée de vapeur d’eau sur notre organisme. La cigarette électronique subit très certainement de fortes pressions de la part des lobbies du tabac et son encadrement législatif, très strict, lui est malheureusement préjudiciable, mais elle ne peut être représentée en victime totale.

.

Vape Wave - Jan Kounen

Vape Wave – Jan Kounen

.

Le titre Vape Wave est clairvoyant. La cigarette électronique ne pourrait être finalement qu’un mouvement, une mode passagère. En examinant les gens dans la rue, combien fument et combien vapotent ?… La cigarette traditionnelle a encore de beaux jours devant elle. Ne dit-on pas que ce sont les meilleurs qui partent les premiers ? Dans le combat qui oppose les deux produits, la cigarette a un encore un avantage conséquent. Le film de Jan Kounen a malgré tout le mérite de vouloir renverser la vapeur tant qu’il est temps. Mais outre la cigarette électronique, les alliés les plus décisifs dans la lutte contre le tabagisme ne seraient-ils pas le mental et la volonté d’arrêter sans substitut ?

.

Erwin Haye

.

.

.

  • VAPE WAVE réalisé par Jan Kounen ne dispose pas encore de date de sortie en salles mais est disponible sur Viméo pour 6 euros.
  • Avec : Jan Kounen, Rodolphe Chabrier, Antoine Basler, Carole Brana, Dominic Gould, David Coburn, Scott Thrun, Bertrand Doudet, Hugues Espinasse…
  • Production : Marc Obéron
  • Photographie : Hugues Espinasse
  • Montage : Anny Danché, Antonio Lizzio
  • Décors : Marie-Hélène Sulmoni
  • Costumes : Chattoune, Noélie Hébert
  • Musique : Sébastien Devaud « Agoria »
  • Distribution : E-Moovie
  • Durée : 1h25

.

Commentaires

A la Une

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Indiana Jones 5 : Le film dévoile ses personnages dans de nouvelles images

Après un premier cliché entre ombre et lumière, le prochain film de la saga Indiana Jones continue de se dévoiler,… Lire la suite >>

Bradley Cooper sera Frank Bullitt pour Steven Spielberg

Bradley Cooper succédera à Steve McQueen dans le rôle culte de Frank Bullitt, devant la caméra de Steven Spielberg.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts