Nocturnal Animals de Tom Ford : critique pour

Publié par Philippe Descottes le 7 janvier 2017

Synopsis : Susan, galeriste à Los Angeles, mène une vie bien rangée à la limite de la monotonie, délaissée par son époux Hutton Morrow. Jusqu’au jour où, seule à la maison, elle reçoit un livre : Nocturnal Animals, signé par son ex-mari Edward Sheffield, dont elle est sans nouvelles depuis des années. Edward s’y met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille en proie à l’horreur sur les routes du Texas, face à Ray Marcus, un chef de gang ultra-violent et le lieutenant Bobby Andes. Ce roman, d’une violence rare, va bouleverser Susan et réveiller bien des sentiments, que la jeune femme croyait enfouis à jamais… fissurant dangereusement la surface vernie de l’existence qu’elle s’est choisie.

♥♥♥♥

 

Nocturnal Animals - affiche

Nocturnal Animals – affiche

A single man, le premier long métrage derrière la caméra de Tom Ford, avait permis à Colin Firth de remporter la Coupe Volpi du meilleur acteur lors de sa présentation à Venise en 2009. Sur la lancée, le film et le comédien ont obtenu des prix dans les festivals internationaux et une nomination aux Golden Globes et aux Oscars. Malgré un accueil favorable, le styliste ne revient au cinéma que six années après avec Nocturnal animals. Un retour gagnant, puisque le jury de la Mostra lui a décerné le Lion d’Argent, son Grand Prix, en septembre dernier. Un titre énigmatique et diverses affiches ne manquaient pourtant pas d’intriguer. On continue de s’interroger, dès le générique d’ouverture, avec les premières images sur lesquelles des femmes obèses, en tenue d’Eve, dansent au ralenti, comme dans une version hard d’un show « New Burlesque ». Il s’agit d’une performance pour le vernissage d’une galerie branchée de L.A. Les invités de la soirée sont enchantés, mais la propriétaire, Susan Morrow (Amy Adams) ne partage pas leur enthousiasme, car encore une fois, Hutton (Armie Hammer), son séduisant époux, n’était pas là. Au moment où Susan reçoit un manuscrit qui lui est dédié, celui du roman d’Edward Sheffield (Jake Gyllenhaal), son ex-mari qu’elle a quitté sans ménagement, elle découvre en même temps l’infidélité d’Hutton. La lecture du texte la plonge au cœur d’une histoire d’une extrême violence dont le personnage principal, Tony Hastings (Jake Gyllenhaal), sa femme et sa fille, sont les victimes d’un groupe de rednecks texans. Ce récit provoque des réactions chez Susan, lesquelles apparaissent bien excessives à l’écran. C’est là le principal défaut du film, même si ce drame la ramène indirectement à cette période vécue avec Edward, de leur rencontre à leurs quelques années ensemble, qui apparaît sous la forme de flashbacks. Ce livre pousse Susan à se poser des questions et à remettre en cause ses choix de vie, personnels et sentimentaux, mais aussi professionnels, avec son travail dans un milieu artistique superficiel. N’est-elle pas devenue en fin de compte et malgré elle, cette femme que sa mère, conservatrice, homophobe, raciste et Républicaine, attendait d’elle ?

.

Nocturnal Animals

Nocturnal Animals

.

Nocturnal animals navigue sans turbulences entre le présent et le passé de son personnage principal et la fiction d’une intrigue policière. Il va et vient sans accroc majeur entre drame sentimental, film noir et thriller psychologique. Comme le reflète le contraste entre l’intérieur froid, presque sinistre, de la maison d’architecte de Los Angeles et les extérieurs quasi désertiques, sous un soleil de plomb, du Texas, le film est construit sur des oppositions dont Susan est le cœur. Elle s’oppose ainsi à Hutton, puis à Edward, l’apparence d’une vie professionnelle comblée contraste avec sa vie privée, et les souvenirs amoureux du passé avec sa solitude de présent. Quel sera le destin de Susan Morrow ? La fin sombre et sobre apporte sa réponse. Doué pour la mise en scène, Tom Ford l’est aussi dans la direction d’acteur. Il offre à la talentueuse Amy Adams l’un de ses plus belles interprétations, après Premier Contact de Denis Villeneuve. Il en va de même pour Jake Gyllenhaal, dans son double rôle, à la fois amoureux éconduit émouvant et père de famille brisé, avide de vengeance, pathétique et inquiétant. Les « seconds couteaux », comme Michael Shannon, flic texan borderline et justicier, et Aaron Taylor-Johnson, dégénéré psychopathe, tirent également leur épingle du jeu. Nocturnal animals est un deuxième essai réussi.

.

>> La critique CONTRE de Nocturnal Animals <<

.

.

.

  • NOCTURNAL ANIMALS réalisé par Tom Ford en salles depuis le 4 janvier 2017.
  • Avec : Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon, Aaron Taylor-Johnson, Isla Fisher…
  • Scénario : Tom Ford, d’après le roman Tony and Susan d’Austin Wright
  • Production : Tom Ford, Robert Salerno
  • Photographie : Seamus McGarvey
  • Montage : Joan Sobel
  • Décors : Shane Valentino, Christopher Brown
  • Costumes : Arianne Philipps
  • Musique : Abel Korzeniowski
  • Distribution : Universal Pictures
  • Durée : 1h56

.

Commentaires

A la Une

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Megalopolis : le second trailer promet une fable épique et décadente

Le nouveau long-métrage de Francis Ford Coppola, qui fera ses débuts en compétition ce jeudi au Festival de Cannes, se… Lire la suite >>

Le grand Roger Corman nous a quittés

Le mythique réalisateur et producteur indépendant est décédé à l’âge de 98 ans, entouré des siens dans sa maison de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 992 121 2 2 123 462
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 932 730 1 932 730
3 BLUE & COMPAGNIE 453 213 1 453 213
4 BACK TO BLACK 167 304 3 845 618
5 THE FALL GUY 134 327 2 446 327
6 FRERES 89 343 3 503 190
7 N'AVOUE JAMAIS 73 326 3 465 729
8 LE TABLEAU VOLE 68 011 2 204 739
9 LES CARTES DU MAL 67 644 2 135 288
10 CHALLENGERS 64 487 3 379 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts