Série/ 13 Reasons Why : critique

Publié par Lucia Miguel le 27 avril 2017

Synopsis : 13 Reasons Why, d’après le best-seller de Jay Asher, suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ?

♥♥♥♥

 

13 Reasons Why - affiche

13 Reasons Why – affiche

Depuis quelques semaines, 13 Reasons Why affole les internautes, devenant en un temps record un trending topic sur l’un des plus importants réseaux sociaux comme Twitter. La série-événement de Netflix, créée par Brian Yorkey et produite entre autres par Selena Gómez, d’après le livre de Jay Asher disponible chez Albin Michel, retrace les derniers jours de la vie de Hannah Baker (touchante Katherine Langford). Sur treize cassettes audio enregistrées qu’elle fait parvenir à son entourage, cette collégienne explique les raisons pour lesquelles elle a décidé de mettre fin à son existence. 13 Reasons Why explore ainsi le suicide chez les adolescents tout en mettant l’accent sur l’intimidation, le harcèlement et les agressions sexuelles. Treize cassettes donc, pour raconter sa plongée dans l’enfer et retracer sa vie d’adolescente jusqu’au point de non-retour. La série démarre sur le ton du teen-movie aux teintes des années 1980, dans la lignée de Pretty Little Liars (2010) ou plus récemment Riverdale (2016). Hannah Baker n’est plus là et sa mort dans ce lycée qu’elle fréquentait a bouleversé tous ses camarades de classe. Peu à peu, on découvre que la tension dans l’établissement ne découle pas forcement du choc provoqué par son suicide mais des secrets que les uns et les autres s’efforcent de cacher. Clay Jensen (efficace Dylan Minnette), le jeune outsider éperdument amoureux de Hannah, reçoit une boîte avec treize cassettes. Bouleversé, il s’empresse de trouver un walkman et se dispose à écouter le témoignage laissé par son amie disparue. Il découvre progressivement son calvaire vécu et finit par reconnaître les coupables parmi ses camarades. La décision de laisser son témoignage s’apparente à une vengeance ; Hannah se place comme une sorte de juge suprême venue de l’inframonde. Sa voix dans les cassettes devient, pour tous les jeunes impliqués, la voix de leur mauvaise conscience. Ce que cette jeune fille veut montrer, et par extension la série, c’est qu’une infinité de facteurs peut entraîner une décision irrévocable.

.

Dylan Minnette - 13 Reasons WhyDylan Minnette et Katherine Langford - 13 Reasons Why13 Reasons Why13 Reasons Why

.

L’intimidation, le harcèlement moral, le manque de communication entre jeunes et adultes, les moqueries, les mots blessants (délibérés ou inconscients) sont tous des chaînons qui, isolés, semblent inoffensifs mais une fois assemblés peuvent porter préjudices. 13 Reasons Why n’omet pas d’inclure le monde des adultes, présenté comme égoïste, en manque de compréhension, voire inconscient et même dépassé par les problèmes des adolescents. La grande force de cette série est d’utiliser le genre du teen movie, qui permet au public-cible de pouvoir s’identifier davantage à l’environnement et aux personnages : d’un côté, ceux qui vivent les souffrances d’Hannah et de l’autre, ceux qui prennent conscience de ce problème de plus en plus persistant dans les écoles. La seconde grande trouvaille est le recours au témoignage, qui permet de raconter l’histoire à la première personne. La voix d’Hannah est omniprésente et son souvenir plane au-dessus des personnages comme une guillotine prête à trancher la tête des responsables. De plus, les cassettes structurent la série en treize épisodes, générant la tension grâce à la découverte progressive des motifs et causes de sa mort.

.

Victime de son succès, 13 Reasons Why fut source de débat auprès de ses détracteurs, qui l’accusent d’utiliser une problématique sociale, comme le harcèlement scolaire, pour gagner des abonnés et en faire du grand spectacle. Les spécialistes de la prévention du suicide lui reprochent notamment d’être une série dangereuse pour des adolescents dépressifs, fragiles et en souffrance. Or, la série et surtout le dernier épisode (la représentation graphique du suicide d’Hannah) met en lumière la responsabilité collective face au harcèlement scolaire et sur l’importance de représenter à l’écran l’irreprésentable. Pour bon nombre de spectateurs, cette sensibilisation proposée par la série serait capable de changer des vies, donc d’en sauver, et c’est la raison de son énorme succès. Netflix continue ainsi d’enchaîner les réussites, 13 Reasons Why devrait connaître une seconde saison.

.

.

.

  • 13 REASONS WHY est disponible sur la plateforme Netflix depuis le 31 mars 2017.
  • Créateur : Brian Yorkey, d’après l’oeuvre de Jay Asher
  • Avec : Dylan Minnette, Katherine Langford, Christian Navarro, Brandon Flynn, Alisha Boe, Justin Prentice, Miles Heizer, Ross Butler…
  • 1 saison de 13 épisodes de 60 minutes

.

Commentaires

A la Une

Nicole Kidman bientôt dans une série Amazon adaptée d’un roman de Janelle Brown

La star hollywoodienne va jouer l’une des deux héroïnes du prochain livre de Janelle Brown, Pretty Things, à paraître chez… Lire la suite >>

Confinement : les courts de ArtFX du Festival de Clermont-Ferrand 2020 à découvrir en ligne

Le festival propose aux retardataires de rattraper l’édition de février 2020 en publiant chaque semaine, exceptionnellement pendant le confinement, une salve… Lire la suite >>

Confinement : Samuel L. Jackson se met à la poésie avec « Stay The F**k at Home »

En narrateur bien inspiré, Samuel L. Jackson se transforme en conteur pour égayer vos soirées de confinement.      … Lire la suite >>

Peninsula : un premier teaser explosif pour la suite de Dernier train pour Busan

Les premières images de Peninsula de Yeon Sang-ho montrent Séoul ravagée par l’épidémie de zombies, plongée dans le chaos.  … Lire la suite >>

Edgar Wright planche sur l’adaptation d’un roman de science-fiction

Pour son prochain film, le cinéaste et scénariste britannique abordera le genre de la science-fiction en adaptant le roman Set… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts