Cannes 2017/ The Villainess de Jung Byung-gil : critique

Publié par Antoine Gaudé le 24 mai 2017

Synopsis : Depuis l’enfance, Sook-hee a été entraînée pour devenir une tueuse sans pitié. Lorsque Madame Kwon, chef du Service des renseignements sud-coréen, l’engage comme agent dormant, elle lui offre une seconde chance. “Donne-nous dix ans de ta vie, tu auras la liberté.”. Sa nouvelle identité est Chae Yeon-soo, 27 ans, actrice de théâtre. Avec la promesse d’une liberté complète en échange de servir son pays pendant 10 ans, Sook-hee commence une nouvelle vie. Pour cette femme qui a vécu comme tueuse, mener une existence normale n’est pas une tâche facile. Mais quand deux hommes entrent dans sa vie, les secrets de son passé sont dévoilés.

♥♥♥♥♥

 

The Villainess - affiche

The Villainess – affiche

Alors que le cinéma de genre coréen paraît parfois tourner en rond, The Villainess de Jung Byung-gil, présenté en séance de minuit, jette l’air de rien son petit grain de sable dans la production actuelle, si timorée et caricaturale du film d’action. Si l’on retrouve cette écriture généreuse et coutumière autour du mélange des genres – The Villainess étant tour à tour un film d’action, une comédie romantique, un drame puis de nouveau un film d’action –, le film exploite au maximum les codes et les archétypes de chacun des genres tout en poussant la logique de la surenchère à des hauteurs parfois inattendus. Les scènes d’action prennent ainsi la forme du jeu vidéo, où l’héroïne passe d’une salle à l’autre, d’un décor à l’autre, en massacrant le plus de monde possible jusqu’au fameux boss final. Jung Byung-gil expérimente alors les formes actuelles du cinéma d’action, les ajoutant les unes aux autres, moins gratuitement qu’il n’y paraît : plan-séquences, vision subjective ou troisième personne, chorégraphies sophistiquées, gunfights ou combat au long couteau, courses-poursuites… On lui reconnaît d’ailleurs une utilisation efficace des décors et des objets dans ces séquences qui lui permettent d’éviter une forme de redondance – l’héroïne s’adaptant à chaque fois à la géographie des lieux – en particulier lors de sauts qui l’amène sur d’autres plateaux de jeu. En ce qui concerne la comédie romantique, l’histoire d’amour entre les deux agents prêtent à sourire tant le cinéaste tombe dans un sentimentalisme un peu ringard. Mais c’est peut-être dans le drame que le film trouve son plus bel alibi : l’héroïne, tiraillée par ses sentiments, doit finalement affronter son premier amour qui n’est d’autre que l’assassin de son père. Sous influences plus ou légitimes (Besson, Tarantino…), The Villainess n’en reste pas moins un film d’action de haute tenue, et devrait ravir les amateurs de séances de minuit…

.

.

.

  • THE VILLAINESS de Jung Byung-Gil en salles prochainement
  • Avec : Kim Ok-Vin, Shin Ha-Kyun, Bang Sung-Jun, Kim Seo-hyung…
  • Scénario : Jung Byung-Gil et Jung Byeong-Sik
  • Photographie : Park Jung-hun
  • Montage : Heo Sum-Mi
  • Décor : Kim Hee-Jin
  • Musique : Koo Ja-Wan
  • Durée : 2h09

.

Commentaires

A la Une

Sept de Chicago : une première bande-annonce pour le film d’Aaron Sorkin

Voici enfin les premières images du nouveau long métrage du scénariste-réalisateur Aaron Sorkin, avec Sacha Baron Cohen, Joseph Gordon-Levitt et… Lire la suite >>

Les Olympiades : Le nouveau film de Jacques Audiard coécrit par Céline Sciamma et Léa Mysius

Le réalisateur français s’est entouré de deux talentueuses cinéastes pour écrire le scénario de son prochain film dont le tournage… Lire la suite >>

Maestro : Carey Mulligan rejoint Bradley Cooper pour son prochain film sur Leonard Bernstein

Attendu sur Netflix, le deuxième long métrage de Bradley Cooper sur Leonard Bernstein ajoute à son casting la douce Carey… Lire la suite >>

Le grand Michael Lonsdale est mort à 89 ans

Acteur aussi prolifique que talentueux, Michael Lonsdale nous a quittés ce lundi 21 septembre 2020. Retour sur une carrière et… Lire la suite >>

James Bond : Tom Hardy pour remplacer Daniel Craig ?

C’est la rumeur qui a affolé les internautes sur la toile ce samedi 19 septembre. L’acteur britannique pourrait être en… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 TENET 210 615 4 1 825 086
2 ANTOINETTE DANS LES CEVENNES 173 550 1 173 550
3 LA DARONNE 92 952 2 223 512
4 LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT 77 092 1 77 092
5 LE BONHEUR DES UNS... 70 841 2 165 952
6 ANTEBELLUM 62 552 2 147 765
7 J'IRAI MOURIR DANS LES CARPATES 50 838 1 50 838
8 EFFACER L'HISTORIQUE 43 660 4 481 640
9 PETIT PAYS 43 394 4 263 535
10 LES NOUVEAUX MUTANTS 35 215 4 315 027

Source: CBO Box office

Nos Podcasts