Roger Moore - Vivre et laisser mourir

Roger Moore – Vivre et laisser mourir

L’acteur anglais Roger Moore, rendu célèbre sur le petit écran mais aussi pour avoir succédé à Sean Connery dans le rôle de James Bond au cinéma s’est éteint mardi 23 mai, des suites d’un cancer. Il avait 89 ans.

.

.

.

Roger Moore - Le Saint

Roger Moore – Le Saint

L’annonce a été faite par le biais de ses enfants, Déborah, Geoffrey et Christian sur le Twitter de l’acteur dans les termes suivants : « C’est le cœur lourd que nous nous devons d’annoncer que notre père adoré, Sir Roger Moore, est décédé aujourd’hui en Suisse après une courte mais courageuse bataille contre le cancer. L’amour qui l’a entouré dans ses dernier jours fût tellement intense qu’il ne peut être qualifié avec des mots ». 

.

Roger Moore s’était installé en Suisse depuis 1971 après avoir découvert le pays via son ami David Niven. Il y cherchait le calme et la sérénité auprès de son épouse Kristina Tholstrup comme il l’expliquait à Paris Match.

.

Né dans la banlieue de Londres le 14 octobre 1927 d’un père policier et d’une mère au foyer, Roger Moore n’était pas un élève très assidu ; il ne se retrouvait pas dans un système scolaire. Prenant l’exemple de son père, comédien amateur, il se tourne alors vers l’actorat via de la figuration, notamment dans Le Verdict de l’Amour et César et Cléopâtre sorti en 1945 avec Vivien Leigh. C’est lors de cette dernière expérience que lui aurait été conseillé d’entrer à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres.

.

Au sortir de quoi il prit un risque pour l’époque, celui de jouer dans des séries télévisuelles. Son premier rôle au cinéma sera celui de Paul dans La dernière fois que j’ai vu Paris de Richard Brooks, aux côtés d’Elizabeth Taylor en 1954. Le rôle de Sir Ivanhoé dans la série éponyme lui permet d’accéder à une popularité qui se confirme lorsqu’il incarne Simon Templar dans la série Le Saint et Lord Brett Sinclair dans Amicalement vôtre.

.

Roger Moore - Amicalement votre

Roger Moore – Amicalement votre

À sept reprises il incarna James Bond, dont il reprit le flambeau en 1973 pour Vivre et laisser mourir de Guy Hamilton. Il interpréta l’espion anglais jusqu’en 1985 avec Dangereusement vôtre et sut insuffler au personnage humour et élégance, fidèle à son image de gentleman british dont beaucoup de personnage sont aujourd’hui encore inspirés. « 

.

J’ai toujours des costumes de Bond dans ma garde-robe mais ils ne me vont plus désormais » expliquait-il dans The Guardian en août 2014. « Durant l’époque 007 j’étais tellement fin que si je me tournais de côté, je disparaissais. Heureusement, je n’ai jamais eu à entrer dans un des maillots que Daniel Craig porte. Cela demande beaucoup de travail de ressembler à cela ».

.

Moore se décrivait comme un « bâtard chanceux » qui durant ses premières années d’actorat, s’était entendu dire que « la clé du succès était d’avoir de la personnalité, du talent et de la chance dans une égale mesure ». Chose qu’il a toujours contestée. « Pour moi, cela a été 99% de chance. Davantage qu’être talentueux, il faut être à la bonne place au bon moment ». Il expliquait n’avoir aucun regret autre que celui de ne pas s’être vu offrir le rôle de Thomas Edward Lawrence dans Lawrence d’Arabie.

.

Depuis quelques années, Roger Moore – devenu Sir Roger Moore,  par la reine Elisabeth II en 2003 – n’apparaissait que rarement au cinéma, jouant à de nombreuses reprises son propre rôle comme dans The Carer en 2016. Il se consacrait surtout à l’humanitaire, devenu ambassadeur du Fonds des Nation Unies pour l’Enfance en 1991. « Son plus grand accomplissement » d’après le message laissé par ses enfants sur Twitter.

.

Bien qu’ayant survécu à un cancer de la prostate et une crise cardiaque, l’acteur disait ne pas craindre la mort et avait rédigé par deux fois ses mémoires. Une première dans Amicalement Vôtre et une seconde dans le sobrement intitulé Mémoires pour lequel il écrivait : « Il s’est passé tant d’événements qui semblent pouvoir tenir en quatre-vingt-six petites minutes ! J’ai dû rencontrer des centaines de milliers de personnes, mais est-ce que je me souviens de toutes, de certaines… ou même seulement de quelques-unes ? Eh bien, je vais essayer ».

.
En 2008, il était fait commandeur des Arts et des Lettre par la ministre de la Culture Christine Albanel. Les messages de condoléances et d’hommage affluent sur la toile depuis l’annonce de son décès. De fans mais également d’acteurs qui ont eu l’occasion de connaître Moore. Bryan Cranston a ainsi tweeté : « Triste que Roger Moore soit décédé aujourd’hui. Nous avions eu une discussion géniale sur le métier d’acteur et la vie il y a 6 mois. Généreux et gentil. RIP Mr. Bond ». 

.

L’association PETA France qui milite pour le droit des animaux, a également rendu hommage à un de leurs ambassadeurs en ces termes : « Nous apprenons avec tristesse que Sir Roger Moore est mort. Sympathisant de longue date de PETA, il était plus connu pour son incarnation de l’irrésistible James Bond mais nous pensons que ses efforts en faveur des animaux constituaient ses plus grandes prouesses ».

.

L’acteur laisse derrière lui une filmographie fournie et audacieuse, qui démontre un goût pour les séries télévisées bien avant que celles-ci deviennent un incontournable de la production audiovisuelle actuelle. Il avait récemment coproduit le téléfilm Le Saint avec Eliza Dushku et Enrique Murciano et devait prêter sa voix au film Troll Hunters

.

.

.

Comment être Bond (INA)

.

.

Tournage Amicalement Votre (INA)

.

.

Roger Moore +itv dans Moonraker (Archives)

.

.

Trailer Vivre et laisser mourir

.

.

Extrait Moonraker

.

Commentaires

A la Une

Alan Parker, le réalisateur de Midnight Express, Birdy et The Wall, nous a quittés

Le grand réalisateur britannique Alan Parker, connu pour ses grands succès critiques et publiques, est décédé à l’âge de 76… Lire la suite >>

Ratched : le prequel de Vol au-dessus d’un nid de coucou par Ryan Murphy se dévoile en photos

Sarah Paulson et Sharon Stone apparaissent dans les premiers clichés de la nouvelle production de Ryan Murphy pour Netflix, une… Lire la suite >>

Adieu les cons : Virginie Efira dans le teaser hilarant du nouvel Albert Dupontel

L’actrice apparaît dans le premier extrait du prochain film d’Albert Dupontel, Adieu les cons, dans lequel elle campe une quadragénaire… Lire la suite >>

Summer Lovin’ : un réalisateur à la barre du prequel de Grease

Le prequel de la comédie musicale culte de 1978 se dote d’un réalisateur, Brett Haley, qui devrait concrétiser ce projet… Lire la suite >>

Elisabeth Moss lance sa propre société avec plusieurs projets de films et séries

La star de The Handmaid’s Tale prend la barre. Cette dernière s’est offert une société de production avec plusieurs projets… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SCOOBY ! 136 617 3 480 224
2 DIVORCE CLUB 128 698 2 371 367
3 TOUT SIMPLEMENT NOIR 114 515 3 522 204
4 ETE 85 76 791 2 270 181
5 ADORABLES 69 567 1 69 567
6 L'AVENTURE DES MARGUERITE 58 645 2 144 320
7 IP MAN 4 LE DERNIER COMBAT 58 408 1 58 408
8 MON NINJA ET MOI 51 963 2 110 277
9 MADRE 30 484 1 30 484
10 EN AVANT 25 365 21 881 832

Source: CBO Box office

Nos Podcasts