Elizabeth Banks

Elizabeth Banks

Lors de son discours aux Crys­tal + Lucy Awards, jeudi 15 juin au soir, Elizabeth Banks a critiqué, à tort, Steven Spielberg pour le manque de premier rôle féminin dans ses films. Prise à partie par l’auditoire, l’actrice s’est excusée sur les réseaux sociaux.

.

.

.

À l’occasion de la soirée des Crystal + Lucy Awards, orga­nisée par Women in Film, qui veillent à récompenser la gent féminine dans le cinéma, Elizabeth Banks a appelé les grands réalisateurs à mettre plus en avant les femmes dans leurs films. À l’heure où de plus en plus de voix féminines (et pas seulement) s’élèvent pour dénoncer le manque de réalisatrices et appellent à une réflexion autour de la représentation des sexes au cinéma, cette prise de position ne semblait pas dénuée de sens. Mais Elizabeth Banks a bel et bien loupé sa cible.

.

Durant son discours de remerciement militant, l’actrice américaine de 43 ans a particulièrement pointé du doigt les réalisateurs reconnus, dont l’influence pourrait faire basculer les choses plus rapidement : « Il n’est pas question de suggérer aux réalisateurs de cocher les cases d’une liste de représentants de la diversité, mais il ne serait pas irraisonné de demander aux cinéastes de la stature de Spielberg de penser un peu plus à quelle sorte de rôle les femmes et les gens de couleurs jouent dans leurs films ». La comédienne a ensuite ciblé le réalisateur légendaire, assénant : « J’ai vu Indiana Jones et Les dents de la Mer et chaque film de Steven Spielberg, et le fait est qu’il n’a jamais réalisé un film avec une femme dans le rôle principal. Désolé, Steven. Je ne veux pas insinuer que vous ne vous bougez pas, mais c’est vrai. ».

.

Au milieu des applaudissements, une pointe de malaise se fait alors immédiatement ressentir. À cet instant, un membre de l’assistance s’adresse à l’actrice et crie « La couleur pourpre ! », porté par l’interprétation de Whoopi Goldberg, souligne Deadlinenommée à l’Oscar en 1985. Pour mémoire, ce film adapté du roman éponyme d’Alice Walker avait suscité un tollé à sa sortie aux États-Unis pour son parti pris résolument féministe et la violence de son récit. Par ailleurs, rappelons que Sugarland Express (1974), premier long métrage du réalisateur, avait pour tête d’affiche Goldie Hawn.

.

Malgré un rattrapage en catastrophe et non moins foireux, la bévue de l’actrice a engrangé une multitude de réactions et de critiques sur les réseaux sociaux, et en particulier auprès de la communauté afro-américaine. Cette dernière regrette ainsi la négligence de la comédienne envers un des rares films mettant en avant une héroïne noire, mais aussi le fait qu’elle n’est pas élargie son discours aux gens de couleurs, victimes des maux similaires dans le cinéma américain.

.

Clouée au pilori pour ses « fausses » accusations, Banks s’est excusée ce matin sur son compte Twitter, reconnaissant sa responsabilité, pour les erreurs prononcées et a réaffirmé ne pas avoir voulu minimiser l’importance de La couleur pourpre. Un événement malheureux et non moins dommageable pour l’actrice dans Hunger Games et productrice de la saga Pitch Perfect, dont le discours sensé et engagé aurait mérité d’avoir un tout autre écho.

..

.

Juliette Hay

Commentaires

A la Une

Louise Fletcher s’est éteinte à l’âge de 88 ans

Louise Fletcher, l’interprète de la redoutable infirmière Mildred Ratched dans Vol au-dessus d’un nid de coucou, est décédée ce vendredi… Lire la suite >>

Vince Gilligan retrouve Rhea Seehorn dans une nouvelle série pour Apple

Alors que Better Call Saul, série dérivée de Breaking Bad, s’est conclue au terme de sa sixième saison en août… Lire la suite >>

Blitz : Saoirse Ronan en tête d’affiche pour le film de guerre de Steve McQueen chez Apple

Pour son cinquième long-métrage, le réalisateur britannique Steve McQueen réalisera un film de guerre à destination d’AppleTV + avec Saoirse… Lire la suite >>

Bardo : Alejandro González Iñárritu dévoile la bande-annonce de son nouveau film

Sept ans après The Revenant, le réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu livre des images de son prochain film, Bardo, disponible… Lire la suite >>

David Cronenberg donne des nouvelles de son prochain film et produira pour HBO une série adaptée de Scanners

Depuis son retour au cinéma après huit ans d’absence, David Cronenberg est au taquet. Il prépare son nouveau long-métrage en… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KOMPROMAT 136 417 2 341 864
2 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 119 790 1 119 790
3 REVOIR PARIS 114 784 2 257 625
4 LE VISITEUR DU FUTUR 83 842 2 231 030
5 TOP GUN : MAVERICK 59 367 17 6 554 634
6 CITOYEN D'HONNEUR 57 538 1 57 538
7 COUP DE THEATRE 56 893 1 56 893
8 BULLET TRAIN 55 892 7 1 468 204
9 EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE 55 329 3 263 548
10 LA DEGUSTATION 51 821 3 229 074

Source: CBO Box office

Nos Podcasts