Hitman & Bodyguard de Patrick Hughes: critique

Publié par Paul Laborde le 23 août 2017

Synopsis : Un redoutable tueur à gages est contraint de témoigner contre son ancien employeur devant la Cour internationale de justice de La Haye. Interpol est alors chargée de l’escorter jusqu’aux Pays-Bas et engage le meilleur garde du corps du métier pour mener à bien cette mission. Mais c’était sans savoir que depuis des années, les deux hommes s’opposent : les voilà désormais obligés de s’associer pour tenter de survivre aux pires épreuves… De l’Angleterre à La Haye, ils vont vivre une aventure délirante, une succession infernale de tentatives de meurtre, de courses-poursuites pour échapper à un dictateur d’Europe de l’Est prêt à tout pour les éliminer.

♥♥♥♥♥

 

Hitman and Bodyguard - affiche

Hitman and Bodyguard – affiche

Trois ans après avoir assuré la réalisation de l’inégal mais décomplexé Expendables 3 en 2014, Patrick Hughes revient avec Hitman & Bodyguard, comédie d’action dans la veine de la saga L’Arme Fatale. Le résultat est en demi-teinte. Si le cahier des charges est rempli du côté de l’action et même parfois de l’humour, le scénario reste convenu, malgré un tandem central haut en couleur. Dans la tradition du buddy movie, le point fort du film réside dans la relation entre Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson. Les deux stars sont ici franchement attachantes, chacune à sa manière. C’est de leurs méthodes radicalement différentes que naît le comique. D’un côté, Ryan Reynolds est un garde du corps méticuleux et planificateur devenu défaitiste et blasé depuis la mort d’un de ses clients et une séparation difficile. Il va être pourtant contraint, pour redorer son blason, de protéger un tueur à gages, en roue libre, qu’il connaît bien, interprété par Samuel  L. Jackson. Celui-ci est aux antipodes. Impulsif, moqueur et constamment dans la dérision, il bouscule sans cesse les règles établies. Jackson est décidément génial dans sa désinvolture, ses vannes qui font toujours mouche et ses mimiques taquines qui ont tendance à pousser son camarade à bout. Son humour vient toujours désamorcer les climax dramatiques. Ce tueur est pourtant emphatique et agit selon un code éthique, posant au milieu de l’intrigue une question intéressante : des deux héros, qui est le bienfaiteur ? Celui qui protège les gens, même les trafiquants d’armes et autres dictateurs, ou celui qui les assassine ? Leur relation évolue par la suite, passant d’une haine réciproque à une complicité barrée et une forme de respect mutuel qui offrent des scènes de gunfights réjouissantes entrecoupées de punchlines parfois désopilantes. L’orchestration et l’action dans la mise en scène de Patrick Hughes restent d’ailleurs toujours lisibles et bien menées ; qu’on assiste à une spectaculaire course-poursuite de bateaux et de motos dans la ville d’Amsterdam ou à un plan-séquence de combat au couteau dans une cuisine de restaurant.

.

Hitman and BodyguardHitman and BodyguardHitman and BodyguardHitman and Bodyguard

.

Les autres acteurs ne sont pas en reste bien qu’un brin stéréotypés. Gary Oldman, malgré tout son talent, incarne un rôle de tortionnaire sanguinaire plutôt convenu, avec un accent slave caricatural. Salma Hayek, après Everly ou Savages, apporte ici un regain d’humour en épouse du tueur à gages parfaitement allumée et outrancière, cloitrée dans sa cellule, bien que son personnage ne soit pas non plus des plus originaux. Son amour pour Jackson est d’ailleurs montrée dans la scène la plus délicieusement barrée et sanguinolente du film ; un carnage dans un bar mexicain sur un slow romantique. Face à leur relation, l’histoire d’amour de Reynolds fait un peu pâle figure tant on se doute que les conseils de Jackson, entre deux explosions de cervelles, vont le pousser à revenir vers sa bien-aimée, incarnée par la Française Elodie Yung. Si Hitman & Bodyguard se moque des codes du film d’action (notamment via les vannes de Jackson), il finit par les épouser sans recul ; du compte à rebours final usé jusqu’à la corde, en passant par les personnages caricaturaux et les taupes infiltrés avec une tête de méchant. Malgré cette déferlante d’action et de massacres, on assiste à un spectacle drôle, mais aseptisé et pas si irrévérencieux. C’est dommage, ce manque d’audace et d’originalité inscrit directement Hitman & Bodyguard dans la catégorie des sympathiques divertissements estivaux que l’on oublie assez vite.

.

Paul Laborde

.

.

.

  • HITMAN & BODYGUARD (The Hitman’s Bodyguard)
  • Réalisation : Patrick Hugues
  • Sortie salles : 23 août 2017
  • Avec : Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Salma Hayek, Gary Oldman, Elodie Yung, Kristy Mitchell, Richard E. Grant, Joaquim de Almeida, Sam Hazeldine
  • Scénario : Tom O’Connor
  • Production : David Ellison, Mark Gill, Dana Goldberg, Matthew O’Toole
  • Photographie : Jules O’Loughlin
  • Montage : Jake Roberts
  • Décors : Russell De Rozario
  • Costumes : Stephanie Collie
  • Musique : Atli Örvarsson
  • Distribution : Metropolitan Filmexport
  • Durée : 1h58

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts