Résumé : Comme tous les films du genre, les westerns de John Ford sont liés aux événements fondateurs de l’histoire des États-Unis. Mais on ne saurait les réduire à des films historiques. Car c’est moins la trame des événements qu’ils mettent en scène que sa mise en forme. En articulant le présent au passé, en accueillant la contingence et la singularité du réel, en questionnant le rapport entre vérité et illusion, ces films réfléchissent les enjeux épistémologiques de l’histoire. Cette étude aborde ainsi ces westerns comme des films métahistoriques et analyse les effets de redoublement que produit, sur l’écriture cinématographique de Ford, cette rencontre avec l’écriture de l’histoire.

♥♥♥♥♥

 

John Ford - Cecile Gornet

John Ford – Cecile Gornet

« When the legend becomes fact, print the legend. » La célèbre réplique de L’Homme qui tua Liberty Valance exprime assez bien les rapports que les westerns de John Ford ne cessèrent jamais de tisser avec l’histoire de leur nation. Pourtant, si cette affiliation semble évidente, l’ouvrage de Cécile Gornet, ancienne élève de l’École Normale Supérieure et enseignante en philosophie au lycée Henri IV à Bézier, vient nous rappeler la multiplicité des approches supposées par celle-ci.  John Ford en Homère de l’Amérique, sans doute, mais selon une perspective double et dialectique, entrelaçant l’écriture filmique et celle de l’Histoire, la représentation et son acte créateur. D’où le prisme du cinéma comme miroir de l’approche historique. Pour l’auteure, ce qui se joue dans les westerns de Ford, « ce n’est pas tant le cours des événements historiques que la façon dont il est mis en forme, par l’écriture de la discipline historique. » En se concentrant sur les westerns parlants du réalisateur, de La Chevauchée Fantastique (1939), qui signe le renouveau du genre jusqu’au crépusculaire Les Cheyennes (1964), Gornet adopte une approche pluridisciplinaire non marquée, fondant au sein d’une même réflexion les pratiques de l’analyse filmique, historique, anthropologique et civilisationnelle. Du motif de la Frontière à la question du souvenir et de la mémoire, du récit mythique ou du paysage, Gornet revient avec une précision toute scientifique sur les tenants et aboutissant des westerns fordiens. De fait, le traditionnel rapport de l’Histoire et du western s’en voit considérablement approfondi. L’étude prend en considération la méthodologie du réalisateur (de la phase d’écriture au tournage et au montage) afin d’éclairer les conditions régissant la représentation historique de ses films. La focalisation sur une œuvre ou un aspect formel en particulier (bande-musicale, échelle de plans, montage, cadre dans le cadre, focalisations, couleurs) permet de souligner le caractère auto-réflexif de l’œuvre fordienne. À l’horizon de l’Histoire, le cinéma, et inversement. Si le corpus filmique reste délimité, Gornet n’hésite pas à comparer la manière de Ford à celle d’autres réalisateurs de westerns (La Piste des Géants et La Charge Fantastique de Raoul Walsh dont la représentation du Général Custer est mise en parallèle avec celle proposée par Ford dans Fort Apache ; les différences opposant les paysages d’Anthony Mann à ceux de Ford…), tout en revenant de façon ponctuelle à certains films muets du réalisateur (Le Cheval de Fer, entre autres). Signalons que la qualité de l’écriture est servie par de nombreuses illustrations noir et blanc et couleurs, secondant parfaitement les descriptions apportées par l’auteure. À l’index des noms s’ajoute une bibliographie très complète portant sur l’œuvre de John Ford, le western, mais aussi l’écriture historique et les rapports entre histoire, géographie et cinéma.

.

.

.

  • L’ÉCRITURE DE L’HISTOIRE AU MIROIR DU CINÉMA. LES WESTERNS DE JOHN FORD
  • Auteur(s) : Cécile Gornet
  • Édition : Classiques Garnier
  • Collection : Recherches cinématographiques 
  • Date de parution : 19 juillet 2017
  • Pages : 195
  • Tarifs : 29 € (broché)

Commentaires

A la Une

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Les 4 Fantastiques : le casting dévoilé et une date de sortie annoncée

Pedro Pascal, Vanessa Kirby, Joseph Quinn et Ebon Moss-Bachrach composeront la nouvelle équipe de super-héros de ce nouvel opus des 4 Fantastiques dans le MCU. 

Deadpool & Wolverine : Le nouveau film de Marvel s’offre une bande annonce pleine d’humour et d’action

Après une année 2023 en dents de scie, Disney-Marvel joue gros avec son nouveau projet, censé relancer et renouveler son univers. 

Badlands : un nouveau film Predator réalisé par Dan Trachtenberg

Après le succès de Prey, sorti directement sur Hulu et Disney+ en 2022, Dan Trachtenberg s’apprête à réaliser un nouveau film de la franchise Predator : Badlands.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 COCORICO 584 706 1 584 706
2 LE DERNIER JAGUAR 222 380 1 222 380
3 DAAAAAALI ! 209 546 1 209 546
4 LA ZONE D'INTERET 166 200 2 405 308
5 ARGYLLE 125 933 2 345 031
6 OPERATION PORTUGAL 2 : LA VIE DE CHATEAU 122 868 1 122 868
7 TOUT SAUF TOI 116 489 3 339 536
8 DUNE (REP 2024) 78 390 1 78 390
9 UN COUP DE DES 78 148 3 435 661
10 LE ROYAUME DE KENSUKE 72 554 1 72 554

Source: CBO Box office

Nos Podcasts