Livre/ Fantômas de Louis Feuillade par Benjamin Thomas : critique

Publié par Jacques Demange le 1 octobre 2017

Résumé : En 1913, Fantômas, génie du crime et héros de roman populaire, devient une star du cinéma muet. Film en cinq volets d’une rare créativité, le Fantômas de Louis Feuillade offre au criminel l’une de ses incarnations les plus abouties. Scénographie inventive, montage audacieux, présence mystérieuse du hors-champ : au cours d’une traque endiablée dans le Paris de la Belle Époque, tous les prodiges de cet art nouveau sont convoqués au service de l’inquiétante puissance du bandit masqué. Un classique d’une très grande modernité formelle, qui a largement contribué au mythe du « Maître de l’Effroi ».

♥♥♥♥♥

 

Fantomas - couverture

Fantomas – couverture

Réalisés entre 1913 et 1914, les cinq volets constituant la série des Fantômas réalisée par Louis Feuillade apparaissent comme un moment important dans l’histoire du cinéma. Pourtant, comme le rappelle Benjamin Thomas, maître de conférences HDR en études cinématographiques à l’université de Strasbourg, la réception des films du célèbre criminel fut plutôt mitigée du côté des premiers théoriciens du cinéma. Fustigée par Louis Delluc, ignorée par Ricciotto Canudo, l’œuvre de Feuillade continue trop souvent d’être perçue comme une simple étape, ébauche d’un art en devenir. Comme expliquée par l’auteur, l’entreprise de cet ouvrage n’est pas de réévaluer la figure de Feuillade au regard de l’histoire du cinéma (ce qu’il fait cependant, indirectement peut-être, mais brillamment tout du moins), mais bien de considérer sa série feuilletonesque pour ce qu’elle est : un ensemble de films populaires ni plus ni moins. Partant de ce constat, Thomas cherche à prouver la vitalité de ces derniers à partir d’une analyse poussée de leurs formes et de leurs images. « Poussée » écrivons-nous car les réflexions développées dans cet ouvrage s’originent bien dans les films, n’oubliant jamais en chemin leur objet d’étude. Nous sommes donc ici dans ce que l’analyse cinématographique a de meilleur : une théorie appliquée qui n’hésite jamais à prendre au corps à corps les plans pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de leurs compositions. La contextualisation historique proposée par Thomas se veut ainsi principalement formelle (et non pas formaliste). Le retour sur le concept du « film-tableau » (préférence pour le plan large, importance marquée de la profondeur de champ, rattachement à une unité narrative) permet de revenir sur certains a priori concernant l’esthétique des films réalisés au début du XXe siècle et notamment leur prétendu asservissement à la tradition théâtrale.

 

Ces remarques préliminaires résument assez bien la qualité générale de l’écrit. À partir d’une description détaillée des images (assortie de nombreuses illustrations insérées au milieu de l’ouvrage), l’auteur étudie les configurations d’un spectacle fait monde et de son principal interprète : Fantômas. Sa représentation invite à entrer dans le détail. Un panoramique ou un effet de contre-jour traduisent la présence d’un regard dont l’apparente omniscience oblige à vérifier les contours du cadre et son prolongement dans un fantasmatique hors-champ. Quant au goût pour le travestissement du héros, celui-ci prend la marque d’une pluralité identitaire qui inquiète jusqu’aux codes de la société, signalant l’artifice de leur réalité.

 

La clarté synthétique dont bénéficie l’ouvrage permettra sans nul doute au lecteur d’en apprendre plus sur les films de Feuillade, une connaissance du dedans qui invite cependant à dépasser la seule œuvre du réalisateur français pour (re)considérer le cinéma dans son ensemble. Une franche réussite, ni plus ni moins.

 

 

 

  • FANTÔMAS DE LOUIS FEUILLADE
  • Auteur(s) : Benjamin Thomas
  • Édition : Vendémiaire
  • Collection : Contrechamp
  • Date de parution : 21 septembre 2017
  • Format : 108 pages
  • Tarif : 15 €

Commentaires

A la Une

Nicole Kidman bientôt dans une série Amazon adaptée d’un roman de Janelle Brown

La star hollywoodienne va jouer l’une des deux héroïnes du prochain livre de Janelle Brown, Pretty Things, à paraître chez… Lire la suite >>

Confinement : les courts de ArtFX du Festival de Clermont-Ferrand 2020 à découvrir en ligne

Le festival propose aux retardataires de rattraper l’édition de février 2020 en publiant chaque semaine, exceptionnellement pendant le confinement, une salve… Lire la suite >>

Confinement : Samuel L. Jackson se met à la poésie avec « Stay The F**k at Home »

En narrateur bien inspiré, Samuel L. Jackson se transforme en conteur pour égayer vos soirées de confinement.      … Lire la suite >>

Peninsula : un premier teaser explosif pour la suite de Dernier train pour Busan

Les premières images de Peninsula de Yeon Sang-ho montrent Séoul ravagée par l’épidémie de zombies, plongée dans le chaos.  … Lire la suite >>

Edgar Wright planche sur l’adaptation d’un roman de science-fiction

Pour son prochain film, le cinéaste et scénariste britannique abordera le genre de la science-fiction en adaptant le roman Set… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts