Livre/ Fantômas de Louis Feuillade par Benjamin Thomas : critique

Publié par Jacques Demange le 1 octobre 2017

Résumé : En 1913, Fantômas, génie du crime et héros de roman populaire, devient une star du cinéma muet. Film en cinq volets d’une rare créativité, le Fantômas de Louis Feuillade offre au criminel l’une de ses incarnations les plus abouties. Scénographie inventive, montage audacieux, présence mystérieuse du hors-champ : au cours d’une traque endiablée dans le Paris de la Belle Époque, tous les prodiges de cet art nouveau sont convoqués au service de l’inquiétante puissance du bandit masqué. Un classique d’une très grande modernité formelle, qui a largement contribué au mythe du « Maître de l’Effroi ».

♥♥♥♥♥

 

Fantomas - couverture

Fantomas – couverture

Réalisés entre 1913 et 1914, les cinq volets constituant la série des Fantômas réalisée par Louis Feuillade apparaissent comme un moment important dans l’histoire du cinéma. Pourtant, comme le rappelle Benjamin Thomas, maître de conférences HDR en études cinématographiques à l’université de Strasbourg, la réception des films du célèbre criminel fut plutôt mitigée du côté des premiers théoriciens du cinéma. Fustigée par Louis Delluc, ignorée par Ricciotto Canudo, l’œuvre de Feuillade continue trop souvent d’être perçue comme une simple étape, ébauche d’un art en devenir. Comme expliquée par l’auteur, l’entreprise de cet ouvrage n’est pas de réévaluer la figure de Feuillade au regard de l’histoire du cinéma (ce qu’il fait cependant, indirectement peut-être, mais brillamment tout du moins), mais bien de considérer sa série feuilletonesque pour ce qu’elle est : un ensemble de films populaires ni plus ni moins. Partant de ce constat, Thomas cherche à prouver la vitalité de ces derniers à partir d’une analyse poussée de leurs formes et de leurs images. « Poussée » écrivons-nous car les réflexions développées dans cet ouvrage s’originent bien dans les films, n’oubliant jamais en chemin leur objet d’étude. Nous sommes donc ici dans ce que l’analyse cinématographique a de meilleur : une théorie appliquée qui n’hésite jamais à prendre au corps à corps les plans pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de leurs compositions. La contextualisation historique proposée par Thomas se veut ainsi principalement formelle (et non pas formaliste). Le retour sur le concept du « film-tableau » (préférence pour le plan large, importance marquée de la profondeur de champ, rattachement à une unité narrative) permet de revenir sur certains a priori concernant l’esthétique des films réalisés au début du XXe siècle et notamment leur prétendu asservissement à la tradition théâtrale.

 

Ces remarques préliminaires résument assez bien la qualité générale de l’écrit. À partir d’une description détaillée des images (assortie de nombreuses illustrations insérées au milieu de l’ouvrage), l’auteur étudie les configurations d’un spectacle fait monde et de son principal interprète : Fantômas. Sa représentation invite à entrer dans le détail. Un panoramique ou un effet de contre-jour traduisent la présence d’un regard dont l’apparente omniscience oblige à vérifier les contours du cadre et son prolongement dans un fantasmatique hors-champ. Quant au goût pour le travestissement du héros, celui-ci prend la marque d’une pluralité identitaire qui inquiète jusqu’aux codes de la société, signalant l’artifice de leur réalité.

 

La clarté synthétique dont bénéficie l’ouvrage permettra sans nul doute au lecteur d’en apprendre plus sur les films de Feuillade, une connaissance du dedans qui invite cependant à dépasser la seule œuvre du réalisateur français pour (re)considérer le cinéma dans son ensemble. Une franche réussite, ni plus ni moins.

 

 

 

  • FANTÔMAS DE LOUIS FEUILLADE
  • Auteur(s) : Benjamin Thomas
  • Édition : Vendémiaire
  • Collection : Contrechamp
  • Date de parution : 21 septembre 2017
  • Format : 108 pages
  • Tarif : 15 €

Commentaires

A la Une

Stranger Things : un teaser et un premier spoiler pour la saison 4

La première bande-annonce de la prochaine saison de Stranger Things met fin à l’un des principaux suspenses de la saison… Lire la suite >>

O2 : Noomi Rapace au casting du thriller SF produit par Alexandre Aja

Dans ce film distribué par Wild Bunch, la star de Millenium interprétera une femme qui, à peine sortie de cryogénisation,… Lire la suite >>

Mourir peut attendre : découvrez le titre phare du film chanté par Billie Eilish

La chanson du générique de Mourir peut attendre, composée et interprétée par Billie Eilish est enfin disponible. Elle comptabilise déjà… Lire la suite >>

The French Dispatch : un premier trailer à la hauteur des attentes pour le nouveau Wes Anderson

La bande-annonce promet une œuvre dantesque portée par une galerie d’interprètes qui laisse rêveur ; Tilda Swinton, Frances Mc Dormand, Timotée Chalamet, Elisabeth… Lire la suite >>

César 2020 : Le fonctionnement de l’Académie remis en cause par 400 personnalités

Entre polémiques, opacité et membres nommés à vie, les dysfonctionnements de l’Académie des César ont abouti à la mobilisation du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 416 180 1 416 180
2 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 412 178 1 412 178
3 DUCOBU 3 399 199 1 399 199
4 1917 279 512 4 1 723 932
5 BAD BOYS FOR LIFE 239 166 3 1 300 197
6 THE GENTLEMEN 238 040 1 238 040
7 #JESUISLA 112 363 1 112 363
8 LE LION 107 201 2 360 293
9 JOJO RABBIT 91 534 2 223 588
10 SAMSAM 86 711 1 86 711

Source: CBO Box office

Nos Podcasts