Livre/ Fantômas de Louis Feuillade par Benjamin Thomas : critique

Publié par Jacques Demange le 1 octobre 2017

Résumé : En 1913, Fantômas, génie du crime et héros de roman populaire, devient une star du cinéma muet. Film en cinq volets d’une rare créativité, le Fantômas de Louis Feuillade offre au criminel l’une de ses incarnations les plus abouties. Scénographie inventive, montage audacieux, présence mystérieuse du hors-champ : au cours d’une traque endiablée dans le Paris de la Belle Époque, tous les prodiges de cet art nouveau sont convoqués au service de l’inquiétante puissance du bandit masqué. Un classique d’une très grande modernité formelle, qui a largement contribué au mythe du « Maître de l’Effroi ».

♥♥♥♥♥

 

Fantomas - couverture

Fantomas – couverture

Réalisés entre 1913 et 1914, les cinq volets constituant la série des Fantômas réalisée par Louis Feuillade apparaissent comme un moment important dans l’histoire du cinéma. Pourtant, comme le rappelle Benjamin Thomas, maître de conférences HDR en études cinématographiques à l’université de Strasbourg, la réception des films du célèbre criminel fut plutôt mitigée du côté des premiers théoriciens du cinéma. Fustigée par Louis Delluc, ignorée par Ricciotto Canudo, l’œuvre de Feuillade continue trop souvent d’être perçue comme une simple étape, ébauche d’un art en devenir. Comme expliquée par l’auteur, l’entreprise de cet ouvrage n’est pas de réévaluer la figure de Feuillade au regard de l’histoire du cinéma (ce qu’il fait cependant, indirectement peut-être, mais brillamment tout du moins), mais bien de considérer sa série feuilletonesque pour ce qu’elle est : un ensemble de films populaires ni plus ni moins. Partant de ce constat, Thomas cherche à prouver la vitalité de ces derniers à partir d’une analyse poussée de leurs formes et de leurs images. « Poussée » écrivons-nous car les réflexions développées dans cet ouvrage s’originent bien dans les films, n’oubliant jamais en chemin leur objet d’étude. Nous sommes donc ici dans ce que l’analyse cinématographique a de meilleur : une théorie appliquée qui n’hésite jamais à prendre au corps à corps les plans pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de leurs compositions. La contextualisation historique proposée par Thomas se veut ainsi principalement formelle (et non pas formaliste). Le retour sur le concept du « film-tableau » (préférence pour le plan large, importance marquée de la profondeur de champ, rattachement à une unité narrative) permet de revenir sur certains a priori concernant l’esthétique des films réalisés au début du XXe siècle et notamment leur prétendu asservissement à la tradition théâtrale.

 

Ces remarques préliminaires résument assez bien la qualité générale de l’écrit. À partir d’une description détaillée des images (assortie de nombreuses illustrations insérées au milieu de l’ouvrage), l’auteur étudie les configurations d’un spectacle fait monde et de son principal interprète : Fantômas. Sa représentation invite à entrer dans le détail. Un panoramique ou un effet de contre-jour traduisent la présence d’un regard dont l’apparente omniscience oblige à vérifier les contours du cadre et son prolongement dans un fantasmatique hors-champ. Quant au goût pour le travestissement du héros, celui-ci prend la marque d’une pluralité identitaire qui inquiète jusqu’aux codes de la société, signalant l’artifice de leur réalité.

 

La clarté synthétique dont bénéficie l’ouvrage permettra sans nul doute au lecteur d’en apprendre plus sur les films de Feuillade, une connaissance du dedans qui invite cependant à dépasser la seule œuvre du réalisateur français pour (re)considérer le cinéma dans son ensemble. Une franche réussite, ni plus ni moins.

 

 

 

  • FANTÔMAS DE LOUIS FEUILLADE
  • Auteur(s) : Benjamin Thomas
  • Édition : Vendémiaire
  • Collection : Contrechamp
  • Date de parution : 21 septembre 2017
  • Format : 108 pages
  • Tarif : 15 €

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts