Livre/ Taxi Driver de Martin Scorsese : critique

Publié par Jacques Demange le 11 janvier 2018

Résumé : À l’été 1972, Paul Schrader, un jeune scénariste dérivant dans Los Angeles, a la vision d’un taxi driver qui vit seul au milieu de la multitude, en souffre et rêve sa vie à force de la scruter. En quelques jours, un premier scénario s’écrit : « Il a jailli de moi comme un animal ». Un jaillissement redoublé par l’excitation d’un Scorsese qui s’en empare et invente à l’été 1975 une mise en scène hallucinée, à l’image de la réalité surréelle du New York de cette époque, une ville en faillite et un terrain de jeu idéal. Sans compter Robert De Niro, alors en pleine ascension, qui sait insuffler au personnage de Travis Bickle une force irrésistible, animale elle aussi et inspirée par une théorie du jeu de l’acteur. Taxi Driver est l’histoire de ces jaillissements, logiquement aussi celui de Travis qui cède apparemment à une force dévastatrice et, en vrai, trouve la voie de sa libération. Une libération ou une démesure créatrice qui accède à sa figuration exemplaire dans la célèbre scène au miroir : « You talkin’ to me ? », véritable échappée dans une quatrième dimension. D’une certaine façon, ce livre est tout entier dédié à élucider les enjeux esthétiques de cette seule scène, à en réfléchir sa généalogie renouvelée et à en déployer les conséquences à l’échelle du film. Alors, comme toute image de soi dans un miroir, les interprétations habituelles s’inversent.

♥♥♥♥♥

 

Taxi Driver de Martin Scorsese - Le criminel et lartiste

Taxi Driver de Martin Scorsese

« You talkin’ to me ? » La réplique de Travis Bickle prononcée par Robert De Niro dans Taxi Driver est restée dans toutes les mémoires, mais sa mise en scène aussi. Face à un miroir, le personnage entame un curieux monologue, se transformant progressivement en un véritable dialogue avec son reflet. Cette relation spéculaire est justement celle que cherche à approfondir Bernard Benoliel, directeur de l’action culturelle et éducative à la Cinémathèque française, tout au long de son excellent essai consacré au chef-d’oeuvre de Martin Scorsese. La multiplicité du reflet se révèle d’abord à travers les identités ayant contribué à la création du film : Scorsese, Schrader le scénariste, mais aussi Brian De Palma qui fut un temps intéressé par le projet. L’auteur revient ainsi sur les nombreuses modifications apportées au script d’origine, (re)situant celui-ci dans le contexte propre à son époque, tout en analysant dans le détail les filmographies de ses principaux instigateurs. Au contact de la philosophie (Nietzsche) et de la littérature (Dostoïevski), l’écriture de Benoliel dresse de saisissants parallèles réflexifs, étudiant en profondeur les différentes thématiques et facettes visuelles incarnées par le film. La résurgence du motif du miroir, l’articulation constante du mouvement et de l’arrêt, le creusement de la conscience à travers la description d’une violence urbaine dont l’aspect documentaire n’enlève rien à la dimension universelle, convoquent l’idée d’un dédoublement généralisé à l’ensemble du film. Avec sagacité, l’auteur ponctue son argumentation de références à différents films envisagés comme des modèles probables à Taxi Driver (La Prisonnière du désert ; Derrière le miroir ; La Grande Nuit). Là encore, le reflet joue un rôle majeur en tant que prisme iconologique. La dernière partie de l’ouvrage revient quant à elle sur l’interprétation de De Niro. De Stella Adler à Marlon Brando, Benoliel s’attarde longuement sur la méthodologie du célèbre acteur et replace le personnage de Travis Bickle dans une longue galerie de caractères oscillant entre le grotesque et l’extraordinaire. L’ouvrage profite par ailleurs d’une excellente mise en page pourvue de nombreuses illustrations ; une concordance entre fond et forme faisant de ce Taxi Driver un véritable indispensable pour tout cinéphile en quête de connaissances.

 

 

 

  • TAXI DRIVER DE MARTIN SCORSESE
  • Auteur.s : Bernard Benoliel
  • Édition : Yellow Now
  • Collection : Côté films
  • Date de parution : 1er décembre 2017
  • Format : 126 pages
  • Tarif : 12,50 €

Commentaires

A la Une

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 992 121 2 2 123 462
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 932 730 1 932 730
3 BLUE & COMPAGNIE 453 213 1 453 213
4 BACK TO BLACK 167 304 3 845 618
5 THE FALL GUY 134 327 2 446 327
6 FRERES 89 343 3 503 190
7 N'AVOUE JAMAIS 73 326 3 465 729
8 LE TABLEAU VOLE 68 011 2 204 739
9 LES CARTES DU MAL 67 644 2 135 288
10 CHALLENGERS 64 487 3 379 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts