Top 25 des meilleures comédies musicales de tous les temps

Publié par Sévan Lesaffre le 26 avril 2018
Le Magicien dOz - The Wizard of Oz

Le Magicien d’Oz – The Wizard of Oz

Le Magicien d’Oz (The Wizard of Oz) de Victor Fleming (1939)

Le Magicien d’Oz annonce véritablement les années 1940. Adapté du conte populaire de L. Frank Baum datant de 1901, il met en scène Dorothy Gale et ses trois compagnons, l’épouvantail (Ray Bolger), l’homme de fer (Jack Haley) et le lion (Bert Lahr) parcourant la célèbre route de briques jaunes jusqu’à la cité d’émeraude. Le film débute dans un Kansas en sépia et s’ouvre au Technicolor flamboyant qui a fait une partie de son succès.

 

Richard Thorpe, George Cukor, Victor Fleming et King Vidor se voient tour à tour confier la réalisation de la comédie musicale la plus coûteuse jamais réalisée. Louis B. Mayer mise sur le talent vocal de la jeune Judy Garland pour adapter The Wizard of Oz, en réponse au succès grandissant de Walt Disney avec le film d’animation Blanche Neige et les sept nains de 1937. Choisie par défaut pour remplacer Shirley Temple, alors en contrat avec la Fox, Garland devient une vedette à l’âge de dix-sept ans et les chansons Over the Rainbow ou We’re Off to See the Wizard, des classiques. Garland fit tout le film, et le film fit d’elle une star ; la chanson phare composée par Harold Arlen devint même la marche de l’Australie pendant la guerre et remporta l’Oscar en 1940.

 

Le Magicien d’Oz demeure une fable musicale flamboyante d’un genre nouveau, tournée vers l’avant-gardisme et marque la naissance des effets spéciaux à Hollywood (apparitions de la vaporeuse fée Glinda, interprétée par Billie Burke, dans une bulle « de savon », le vol des affreux singes volants, la boule de cristal de la sorcière de l’Ouest (incarnée par l’inimitable Margaret Hamilton) ou encore le cheval multicolore de la cité d’Oz). Son esthétique, qui doit beaucoup à la perpective forcée produite par les matte paintings, coïncide avec celle d’Autant en Emporte Le Vent, réalisé la même année par Victor Fleming. Les souliers de rubis, quant à eux, sont restés l’un des symboles incontournables d’Hollywood conservés au Musée National de l’Histoire américaine de Washington où ils suscitent toujours la fascination du public.

 

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts