Top 25 des meilleures comédies musicales de tous les temps

Publié par Sévan Lesaffre le 26 avril 2018
Le Chant du Missouri - Meet Me in St. Louis

Le Chant du Missouri – Meet Me in St. Louis

Le Chant du Missouri (Meet Me in St. Louis) de Vincente Minnelli (1944)

Avec Meet Me in St. Louis, tiré du récit orignal de Sally Benson intitulé 5135 Kensington Avenue, Minnelli dépeint une évocation nostalgique et colorée de l’Amérique de 1903. Le public parvient aisément à s’identifier à cette famille idéalisée, heureuse de vivre dans le Missouri du début du siècle. Il s’attache à la sensibilité de trois figures féminines ; Lucille Bremer dans le rôle de l’ainée (Rose) Judy Garland, la jeune fille en fleur (Esther) et la jeune Margaret O’Brien (Tootie). L’intrigue et l’esthétique du film ressemblent à s’y méprendre aux Quatre Filles du Docteur March (1949) de Mervyn LeRoy, version mettant en vedette June Allyson, Elizabeth Taylor, Janet Leigh ainsi que la même Margaret O’Brien.

 

L’histoire se déroule en 1903 à Saint Louis, la vie paisible de la famille Smith est rythmée par la tranquillité des saisons, jusqu’au jour où Monsieur Smith décide de déménager pour s’installer à New York. La nouvelle, qui ne plaît à personne, déclenche une véritable tempête dans l’univers feutré de la maison bourgeoise. Le père revient finalement sur sa décision.

 

Ce film musical optimiste témoigne de son époque en rappelant le charme et la douceur d’antan ainsi que la quiétude d’un monde en paix où il fait bon vivre chez soi. La réplique finale « where we live, right here in St. Louis » fait directement référence à la morale du Magicien d’Oz : « there’s no place like home ». Porté par les numéros chantés et les compositions romantiques de Hugh Martin (The Boy Next DoorHave Yourself A Merry Little Christmas), Le Chant du Missouri détient les valeurs mêmes des États-Unis et repose sur la voix inimitable de Judy Garland, consacrée en star. La séquence du « trolley » est d’ailleurs une scène d’anthologie du cinéma hollywoodien. De plus, Meet Me in St. Louis est souvent considéré comme le meilleur Garland. Il s’agit du long métrage qui marque le retour de la romance à la MGM ; il rapporte dès sa sortie plus de six fois son coût de production.

 

Commentaires

A la Une

Les nommés aux César 2022

Ce mercredi 26 janvier, Véronique Cayla, Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a communiqué les films sélectionnés… Lire la suite >>

Brad Pitt et Damien Quintard relancent le studio d’enregistrement Miraval dans le sud de la France

C’est durant l’été 2022 que les portes du nouveau studio Miraval rouvriront après une refonte par Brad Pitt, aidé du… Lire la suite >>

Civil War : Kirsten Dunst dans le prochain Alex Garland

Le réalisateur britannique Alex Garland continue sa collaboration avec A24 pour produire son prochain film Civil War, avec Kristen Dunst… Lire la suite >>

Nyad : Jodie Foster rejoint Annette Bening dans le biopic consacré à Diana Nyad

Jodie Foster sera aux côtés d’Annette Bening pour les débuts des documentaristes Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi au cinéma,… Lire la suite >>

The Girl From Plainville : premier aperçu d’Elle Fanning dans la série tirée de l’affaire Commonwealth v. Michelle Carter

La prochaine série d’Hulu, prévue pour cet été, reviendra sur l’affaire Michelle Carter, accusée d’homicide involontaire dans le suicide de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 208 524 6 6 652 879
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 170 581 2 432 511
3 NIGHTMARE ALLEY 142 309 1 142 309
4 SCREAM 122 173 2 334 728
5 TOUS EN SCENE 2 105 801 5 2 253 265
6 L'AMOUR C'EST MIEUX QUE LA VIE 105 611 1 105 611
7 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 88 329 4 758 443
8 EN ATTENDANT BOJANGLES 86 141 3 440 126
9 OUISTREHAM 85 285 2 212 260
10 TENDRE ET SAIGNANT 72 295 1 72 295

Source: CBO Box office

Nos Podcasts