Top 25 des meilleures comédies musicales de tous les temps

Publié par Sévan Lesaffre le 26 avril 2018
Le Chant du Missouri - Meet Me in St. Louis

Le Chant du Missouri – Meet Me in St. Louis

Le Chant du Missouri (Meet Me in St. Louis) de Vincente Minnelli (1944)

Avec Meet Me in St. Louis, tiré du récit orignal de Sally Benson intitulé 5135 Kensington Avenue, Minnelli dépeint une évocation nostalgique et colorée de l’Amérique de 1903. Le public parvient aisément à s’identifier à cette famille idéalisée, heureuse de vivre dans le Missouri du début du siècle. Il s’attache à la sensibilité de trois figures féminines ; Lucille Bremer dans le rôle de l’ainée (Rose) Judy Garland, la jeune fille en fleur (Esther) et la jeune Margaret O’Brien (Tootie). L’intrigue et l’esthétique du film ressemblent à s’y méprendre aux Quatre Filles du Docteur March (1949) de Mervyn LeRoy, version mettant en vedette June Allyson, Elizabeth Taylor, Janet Leigh ainsi que la même Margaret O’Brien.

 

L’histoire se déroule en 1903 à Saint Louis, la vie paisible de la famille Smith est rythmée par la tranquillité des saisons, jusqu’au jour où Monsieur Smith décide de déménager pour s’installer à New York. La nouvelle, qui ne plaît à personne, déclenche une véritable tempête dans l’univers feutré de la maison bourgeoise. Le père revient finalement sur sa décision.

 

Ce film musical optimiste témoigne de son époque en rappelant le charme et la douceur d’antan ainsi que la quiétude d’un monde en paix où il fait bon vivre chez soi. La réplique finale « where we live, right here in St. Louis » fait directement référence à la morale du Magicien d’Oz : « there’s no place like home ». Porté par les numéros chantés et les compositions romantiques de Hugh Martin (The Boy Next DoorHave Yourself A Merry Little Christmas), Le Chant du Missouri détient les valeurs mêmes des États-Unis et repose sur la voix inimitable de Judy Garland, consacrée en star. La séquence du « trolley » est d’ailleurs une scène d’anthologie du cinéma hollywoodien. De plus, Meet Me in St. Louis est souvent considéré comme le meilleur Garland. Il s’agit du long métrage qui marque le retour de la romance à la MGM ; il rapporte dès sa sortie plus de six fois son coût de production.

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts