Livre / Mario Bava. Un désir d’ambiguïté : critique

Publié par Jacques Demange le 13 mai 2018

Résumé : Chef opérateur réputé, Mario Bava (1914-1980) se fait connaître en 1960 dès son premier film, Le Masque du démon, qui révèle Barbara Steele. En vingt ans et une trentaine de films, ce réalisateur un peu vite classé « habile artisan du cinéma d’épouvante » s’illustre avec brio, et non sans un certain humour autodestructeur, dans des domaines aussi divers que fantastique, western, péplum, comédie, science-fiction, et giallo, genre qu’il crée et que développeront son fils Lamberto Bava, et Dario Argento. Son oeuvre inspire Federico Fellini, Ridley Scott, Martin Scorsese ou Tim Burton. Chez Bava, maître de l’angoisse, coloriste hors pair, le scénario n’est souvent qu’un prétexte à une recherche formelle novatrice. Grâce à des documents inédits, l’historien rend enfin justice à Bava, auteur à part entière. Parmi ses chefs d’oeuvre : Le Masque du démon, Les Trois visages de la peur, Six femmes pour l’assassin et La Baie sanglante.

♥♥♥♥♥

 

Mario Bava

Mario Bava

Après pas moins de trois éditions en langue italienne, le Mario Bava d’Alberto Pezzotta, enseignant à l’Université de Milan et historien du cinéma italien, est à présent rendu accessible aux cinéphiles français. Une belle initiative due aux éditions de La Tour Verte et à l’excellent travail de traduction (et d’annotation) proposé par Edgard Baltzer. Il faut d’abord remarquer le caractère inédit de ce nouveau texte. Dans sa préface (rédigée spécialement pour l’édition française), Pezzotta signale en effet que cette quatrième mouture profite plus qu’elle n’accuse le passage du temps. De l’enthousiasme des débuts se substitue aujourd’hui une distanciation critique plus objective mais non moins passionnée. La perspective principale de l’ouvrage se déporte donc du côté d’une mise à l’épreuve profitant d’une approche chronologique somme toute classique mais qui a le mérite d’éclairer dans son ensemble une œuvre aussi hétéroclite que cohérente. Avec une rigueur toute scientifique, Pezzotta retrace les différentes étapes de la carrière de Bava, et à travers elles analyse les grands traits de la personnalité artistique du réalisateur. De ses débuts comme chef-opérateur à ses pièces maîtresses (Le Masque du démon ; Six femmes pour l’assassin ; Opération peur ; La Baie sanglante), l’auteur prend soin d’étudier le fond et les formes d’une filmographie foisonnante. Écartant les pistes d’interprétation par trop auteuristes (et dont les limites se font rapidement sentir), Pezzotta privilégie l’exploration socio-économique des films, un aspect trop souvent écarté des études françaises consacrées au cinéma de genre transalpin. Articulée autour d’une analyse stylistique approfondie du cinéma de Bava, cette perspective assure à elle seule l’originalité de la recherche. Il faut encore signaler le soin tout particulier apportée à la mise en page. Outre la belle couverture représentant la célèbre affiche du Masque du démon, les éditions de La Tour Verte ont eu la bonne idée d’enrichir leur format poche d’une iconographie fournie. Ces petites vignettes agrémentent la lecture, mais s’offrent surtout comme des citations permettant d’illustrer les pistes de réflexion engagées par l’auteur.

 

 

 

  • MARIO BAVA. UN DÉSIR D’AMBIGUÏTÉ
  • Auteur : Alberto Pezzotta
  • Traduction : Edgard Baltzer
  • Éditions : La Tour Verte
  • Collection : La muse celluloïd 
  • Date de parution : 8 mars 2018
  • Format : 314 pages
  • Tarif : 21 €

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts