Claude Lanzmann s’est éteint à l’âge de 92 ans

Publié par Sévan Lesaffre le 5 juillet 2018
Claude Lanzmann

Claude Lanzmann

Le cinéaste, écrivain et journaliste français Claude Lanzmann est décédé à Paris ce jeudi 5 juillet à l’âge de 92 ans. Une porte-parole de Gallimard a indiqué que l’ancien résistant, réalisateur du documentaire monumental intitulé Shoah, « était très faible depuis quelques jours ».

 

 

 

Shoah de Claude Lanzmann - affiche

Shoah de Claude Lanzmann – affiche

Malgré son âge et sa santé déclinante, Lanzmann menait, encore et toujours, une carrière cinématographique active. Il laisse derrière lui, entre autres, le chef d’œuvre Shoah ; l’un des films les plus nobles selon Roger Ebert ainsi que trois périodes riches et fécondes marquant son vécu.

 

Son dernier documentaire Les Quatre Soeurs, qui rassemble les témoignages de quatre survivantes de l’Holocauste, sortait en salles mercredi. « Je me suis fabriqué moi-même, je ne suis pas un héritier » déclarait cet éternel combattant.

 

Son décès a été annoncé par Gallimard, sa maison d’édition. Les personnalités se sont alors aussitôt empressées de lui rendre hommage via les réseaux sociaux.

 

La Guerre et la Résistance

 

Ami de Jean-Paul Sartre et compagnon de Simone de Beauvoir, Claude Lanzmann nait le 27 novembre 1925 à Bois-Colombes dans une famille d’origine juive d’Europe de l’Est, immigrée en France à la fin du XIXe siècle. Ce dernier passe une partie de son enfance sous le régime de Vichy. Traqué, il apprend à se cacher avec son frère Jacques (écrivain, scénariste et parolier) et sa sœur Évelyne Rey (actrice de théâtre). Cette course contre l’oppression, qui forgera le caractère de Claude Lanzmann, caractérise non seulement la détermination de l’artiste, mais surtout l’homme engagé qu’il deviendra avec le temps. En 1943, alors qu’il est interne au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, l’adolescent intègre les jeunesses communistes et s’engage dans la Résistance. Il participe à la lutte clandestine, puis aux combats des maquis d’Auvergne à la Margeride, au mont Mouchet, aux embuscades dans le Cantal et dans la Haute-Loire, pour retarder la remontée des troupes allemandes vers la Normandie lors de l’été 1944 avant de rentrer à Paris avec sa famille.

 

L’engagement politique

 

Diplômé de philosophie, Lanzmann devient pigiste pour France Dimanche, dans le groupe de presse de Pierre Lazareff durant vingt ans. Il écrit pour Elle, créé et dirigé par Hélène Lazareff, France-Soir en 1951, à l’occasion d’un reportage sur la vie en Allemagne de l’Est, et n’étant pas retenu, il publie finalement la série d’articles (L’Allemagne derrière le Rideau de fer) dans le journal Le Monde. Cette série est notamment remarquée par Sartre qui lui demande de collaborer à sa revue, Les Temps modernes. Claude Lanzmann en est le directeur de 1986 à sa mort. Intellectuel très engagé, il épouse en 1963 l’actrice Judith Magre, dont il divorce en 1971. Cette même année, il s’unit à la romancière allemande Angelika Schrobsdorff puis, épouse Dominique Petithory en 1995.

 

Carrière de réalisateur

 

À partir de 1970, Claude Lanzmann se consacre au cinéma. Plus qu’une simple vocation artistique, le septième art est surtout pour lui un moyen de faire en sorte que l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire ne s’évanouisse jamais dans l’oubli. Son premier film, Pourquoi Israël, sorti en 1973, détaille déjà la « méthode Lanzmann » : il s’agit d’une oeuvre mosaïque avec des entretiens originaux, où l’interviewer, Lanzmann lui-même, est autant acteur que metteur en scène. Essentiellement connu pour Shoah, un documentaire d’une durée de près de dix heures composé de témoignages de survivants de l’Holocauste sorti en 1985, Lanzmann fut un défenseur acharné de la cause d’Israël. « J’ai fait ce film, et ce film m’a fait » déclarait-il. « Je voulais construire quelque chose de plus puissant qu’une histoire. Et, je pense que le film, n’utilisant que des images du présent, évoque le passé avec beaucoup plus de force qu’aucun document historique ». Cette œuvre monumentale, tournée sur une douzaine d’années (1973-1985), est consacrée à l’extermination des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Les interviews mises en scène et menées par le cinéaste lui-même deviennent la signature cinématographique de Lanzmann. Les rushs non utilisés de Shoah ont notamment servi à la création de quatre personnages : Maurice Rossel (dans Un vivant qui passe en 1997), Yehuda Lerner (dans Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures en 2001), Jan Karski (dans Le Rapport Karski en 2010) et Benjamin Murmelstein (dans Le Dernier des injustes en 2013).

 

En 2009, Claude Lanzmann fait paraître ses mémoires intitulées Le Lièvre de Patagonie à l’âge de 83 ans. « Je ne suis ni blasé ni fatigué du monde, cent vies, je le sais, ne me lasseraient pas », clamait-il. Le grand documentariste reçoit également un Ours d’or d’honneur pour l’ensemble de son œuvre lors de la Berlinale 2013, et a été fait grand officier de l’ordre national de la Légion d’honneur le 14 juillet 2011. 

 

En 2017, il signe le documentaire Napalm sur la Corée du Nord, présenté en Séance Spéciale au 70e Festival de Cannes. Le récit relate des événements narrés dans Le Lièvre de Patagonie. Plus récemment, est sorti ce 4 juillet Les Quatre Sœurs centré sur les horreurs subies par quatre femmes dans les camps.

 

À l’ère des populismes et des temps obscurs, les brillants documentaires de cet humaniste résolument engagé contre la barbarie sont à (re)voir encore et encore.

 

Sévan Lesaffre

Commentaires

A la Une

Billy Summers : J.J. Abrams va produire une adaptation du dernier polar de Stephen King

Le réalisateur des derniers Star Wars produira une adaptation du best-seller de Stephen King, Billy Summers, via sa société Bad… Lire la suite >>

Here : Tom Hanks et Robin Wright rajeunis numériquement dans le prochain film de Robert Zemeckis

Robert Zemeckis réunit trente ans plus tard le duo de Forrest Gump, Tom Hanks et Robin Wright, pour son prochain… Lire la suite >>

Swamp Thing : James Mangold en discussions pour réaliser un film pour le nouveau DCU

Dévoilé cette semaine par James Gunn et Peter Safran, le nouveau catalogue de films du DC Universe comptera une adaptation… Lire la suite >>

Tomb Raider : Phoebe Waller-Bridge prépare une série dérivée pour Amazon

L’héroïne des jeux vidéo Tomb Raider reprendra bientôt vie sur le petit écran, dans une série créée par Phoebe Waller-Bridge…. Lire la suite >>

Jennifer Aniston et Julia Roberts échangent leurs corps dans le prochain film de Max Barbakow

La nouvelle comédie de Max Barbakow réunira Julia Roberts et Jennifer Aniston, dans le corps l’une de l’autre.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 514 002 7 8 388 607
2 BABYLON 347 316 2 856 112
3 PATTIE ET LA COLERE DE POSEIDON 210 409 1 210 409
4 MAYDAY 160 006 1 160 006
5 TIRAILLEURS 121 709 4 1 036 166
6 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 116 750 8 2 582 422
7 VAINCRE OU MOURIR 107 762 1 107 762
8 TAR 98 869 1 98 869
9 DIVERTIMENTO 80 541 1 80 541
10 LA GUERRE DES LULUS 71 781 2 271 828

Source: CBO Box office

Nos Podcasts