Synopsis : Deux jeunes femmes vivent à Paris en 1962. Pauline (17 ans), étudiante, rêve de quitter sa famille pour devenir chanteuse. Suzanne (22 ans) s’occupe de ses deux enfants et fait face au drame du suicide de leur père. La vie les sépare ; chacune vit son combat de femme. Pauline devient chanteuse dans un groupe militant et itinérant après avoir vécu une union difficile en Iran. Suzanne sort peu à peu de sa misère et travaille au Planning familial…

♥♥♥♥♥

 

Lune chante lautre pas - Agnes Varda - affiche

Lune chante lautre pas – Agnes Varda – affiche

Après une projection au mois de mai sur la Croisette dans la section Cannes Classics, L’Une Chante, l’Autre pas ressort en salles le 4 juillet 2018. Tourné en 1976, consécutivement à la promulgation de la loi Veil pour la légalisation de l’IVG, il retrace l’évolution des droits des femmes dans les années 1960-1970 en suivant deux amies sur une période d’environ quinze ans. À priori, tout oppose Pauline, surnommée Pomme (Valérie Mairesse), et Suzanne (Thérèse Liotard). Pourtant, l’aspiration commune à vivre librement devient le pilier de leur amitié. L’évolution de ces jeunes femmes est surtout abordée à travers leur rapport à la féminité et à la maternité. Agnès Varda, l’une des rares réalisatrices de la Nouvelle Vague, a toujours mis en avant des personnages féminins dans ses œuvres, mais avec ce long-métrage elle utilise le cinéma pour signifier clairement son engagement dans le féminisme. La cinéaste, qui a signé le manifeste des 343 appelant à la dépénalisation de l’IVG et accompagné des Françaises au Pays-Bas pour qu’elles puissent se faire avorter quand la procédure était encore illégale dans l’Hexagone, s’implique personnellement dans le combat pour l’émancipation de la femme. Des éléments réels relatifs à sa propre expérience concernant cette lutte s’immiscent dans la fiction. L’exemple le plus évident est le procès de Bobigny en 1972 jugeant Marie-Claire, une adolescente de seize ans qui s’est fait avorter après avoir été violée. Cet événement ouvre la partie centrale du récit filmique. En effet, c’est lors des contestations contre ce jugement, où certaines des pancartes brandies par les manifestantes font référence à la pétition des 343, que Pauline et Suzanne se retrouvent après dix ans de séparation. Ainsi, l’époque précédant la légalisation de l’avortement, entre 1972 et 1974, est au cœur de L’Une Chante, l’Autre pas.

 

Lune chante lautre pas - Agnes Varda

Lune chante, l’autre pas de Agnès Varda

 

On retrouve dans cette œuvre l’amour de la réalisatrice et scénariste pour le langage, les mots s’expriment sous toutes leurs formes : chansons, dialogues, correspondances épistolaires, narration en voix-off, inscriptions écrites… Avec l’aide du compositeur François Wertheimer pour l’arrangement musical, Varda a elle-même écrit les paroles chantées par Pomme et le groupe Orchidée. Le chant, comme les mots en général, deviennent un moyen d’affirmer une identité et, surtout, de contester.    

 

Bien que L’Une Chante, l’Autre pas soit un hommage féministe, les hommes y occupent des rôles essentiels. La première partie est consacrée à Jérôme (Robert Dadiès), le père des enfants de Suzanne. Les futurs maris des protagonistes, Darius (Ali Raffi) et Pierre (Jean-Pierre Pellegrin), participent aux décisions qu’elles prennent dans leurs vies de femmes. La dimension mondiale de la condition féminine est soulignée par les séquences qui se passent dans d’autres pays, l’Iran et le Pays-Bas. Agnès Varda ne se limite pas à représenter la situation des Françaises au cours de cette période, elle prend une perspective plus large. Cette œuvre sur le droit de choisir la parentalité, et non plus la subir, montre que le féminisme concerne l’humanité entière et insiste sur l’importance de transmettre le souvenir de ce combat aux générations futures pour qu’elles puissent vivre dans un monde plus juste. 

 

Erica Farges

 

 

 

  • L’UNE CHANTE, L’AUTRE PAS
  • Ressortie salles : 4 juillet 2018
  • Version restaurée 2K
  • Réalisation : Agnès Varda
  • Avec : Thérèse Liotard, Valérie Mairesse, Robert Dadiès, Jean-Pierre Pellegrin, Mathieu Demy, Mona Mairesse, Francis Lemaire, Gisèle Halimi, Ali Raffi, Rosalie Varda, Dominique Ducros
  • Scénario : Agnès Varda
  • Production : Agnès Varda, SFP (Société Française de Production), INA (Institut National de l’Audiovisuel), Paradise Films, Ciné-Tamaris
  • Photographie : Charlie Van Damme
  • Montage : Françoise Thévenot, Elisabeth Pistorio, Joële van Effenterre
  • Décors : Frankie Diago et Marguerite Yazdanparazt
  • Costumes : Frankie Diago
  • Musique : François Wertheimer et Orchidée
  • Distribution : Ciné-Tamaris
  • Durée : 2h
  • Sortie initiale : 9 mars 1977

 

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts