Cannes 2017/ Visages Villages de Agnès Varda et JR : critique

Publié par Antoine Gaudé le 20 mai 2017

Synopsis : Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences.

♥♥♥♥

 

Visages Villages de Agnes Varda et JR - affiche

Visages Villages de Agnès Varda et JR – affiche

Au-delà des rencontres qui parsèment le road-trip de JR et Agnès Varda dans une France peu visitée et rarement écoutée, on assiste avec Visages, Villages à la naissance d’une belle amitié par-delà les âges, et certainement plus chaleureuse que celle que Varda entretient avec Jean-Luc Godard. Leurs deux personnalités et sensibilités se retrouvent dans l’envie de donner du plaisir aux gens, de partager leur passion et leur art en rendant pour ainsi dire hommage. Une envie commune de montrer des gens et des lieux délaissés, abandonnés, afin de leur rendre une visibilité qu’ils ont rarement, voire jamais. Malgré parfois la gêne ou la timidité, ces hommages grandeur nature retranscrivent leur immense humilité, et donc une bien belle humanité. Loin de sa renommée et de sa gloire grandissantes, JR est à l’écoute, à la fois respectueux et affectueux envers ses gens et son aîné. Il laisse ainsi la lumière à Varda, toujours aussi spontanée et généreuse dans son approche des gens et de la vie. Leur incessante taquinerie est bien la preuve d’une très grande complicité qui donne davantage de valeur à cette filiation qui s’installe jusque sur la tombe d’Henri Cartier-Bresson. Mais le plus émouvant reste l’image de Varda sanglotant face aux souvenirs de Jacques Demy et de Jean-Luc Godard, d’une amitié perdue mais finalement regagnée par un autre homme en la personne de JR. C’est cette interaction unique, cette symbiose des voix-off qui se complètent parfaitement, et qui fait de Visages, Villages une déclaration d’amour aux gens, aux villages, aux dockers, aux miniers, mais surtout, à cette bonne femme de 88 ans, magique, éternelle et insouciante.

.

.

.

  • VISAGES, VILLAGES écrit et réalisé par Agnès Varda et JR en salles le 28 juin 2017
  • Production :  Charles S. Cohen, Nadia Turincev
  • Photographie : Romain Le Bonniec, Claire Duguet, Nicolas Guicheteau, Valentin Vignet
  • Montage : Maxime Pozzi Garcia
  • Musique : Matthieu Chedid
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h29

.

Commentaires

A la Une

Un teaser et une affiche pour le film Breaking Bad

Netflix a dévoilé cette nuit un teaser d’une minute ainsi qu’une affiche pour le film El Camino : un film Breaking… Lire la suite >>

Première image d’Emma Stone en Cruella De Vil

La première photo d’Emma Stone dans le rôle de Cruella De Vil a été dévoilée par Disney à l’occasion de… Lire la suite >>

The Mandalorian : le trailer de la série Star Wars

Lucasfilm a profité de la D23 pour dévoiler le trailer tant attendu de The Mandalorian. La série raconte les aventures… Lire la suite >>

Trailer de La Belle et le Clochard en live-action 

Le premier trailer de La Belle et le Clochard mettant en scène de vrais chiens a été dévoilé par Disney… Lire la suite >>

Trailer de Motherless Brooklyn de et avec Edward Norton

Edward Norton revient à la fois devant et derrière la caméra pour Motherless Brooklyn, où il incarne un détective privé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD 1 132 221 1 1 132 221
2 LE ROI LION 696 877 5 8 388 607
3 FAST & FURIOUS : HOBBS & SHAW 616 366 2 1 747 507
4 COMME DES BETES 2 377 267 3 1 639 901
5 C'EST QUOI CETTE MAMIE ?! 318 179 2 743 557
6 DORA ET LA CITE PERDUE 245 156 1 245 156
7 TOY STORY 4 115 532 8 4 285 567
8 PLAYMOBIL, LE FILM 100 902 2 277 849
9 SPIDER-MAN : FAR FROM HOME 92 421 7 3 136 801
10 PERDRIX 59 482 1 59 482

Source: CBO Box office

Nos Podcasts