Cannes 2017/ Visages Villages de Agnès Varda et JR : critique

Publié par Antoine Gaudé le 20 mai 2017

Synopsis : Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences.

♥♥♥♥

 

Visages Villages de Agnes Varda et JR - affiche

Visages Villages de Agnès Varda et JR – affiche

Au-delà des rencontres qui parsèment le road-trip de JR et Agnès Varda dans une France peu visitée et rarement écoutée, on assiste avec Visages, Villages à la naissance d’une belle amitié par-delà les âges, et certainement plus chaleureuse que celle que Varda entretient avec Jean-Luc Godard. Leurs deux personnalités et sensibilités se retrouvent dans l’envie de donner du plaisir aux gens, de partager leur passion et leur art en rendant pour ainsi dire hommage. Une envie commune de montrer des gens et des lieux délaissés, abandonnés, afin de leur rendre une visibilité qu’ils ont rarement, voire jamais. Malgré parfois la gêne ou la timidité, ces hommages grandeur nature retranscrivent leur immense humilité, et donc une bien belle humanité. Loin de sa renommée et de sa gloire grandissantes, JR est à l’écoute, à la fois respectueux et affectueux envers ses gens et son aîné. Il laisse ainsi la lumière à Varda, toujours aussi spontanée et généreuse dans son approche des gens et de la vie. Leur incessante taquinerie est bien la preuve d’une très grande complicité qui donne davantage de valeur à cette filiation qui s’installe jusque sur la tombe d’Henri Cartier-Bresson. Mais le plus émouvant reste l’image de Varda sanglotant face aux souvenirs de Jacques Demy et de Jean-Luc Godard, d’une amitié perdue mais finalement regagnée par un autre homme en la personne de JR. C’est cette interaction unique, cette symbiose des voix-off qui se complètent parfaitement, et qui fait de Visages, Villages une déclaration d’amour aux gens, aux villages, aux dockers, aux miniers, mais surtout, à cette bonne femme de 88 ans, magique, éternelle et insouciante.

.

.

.

  • VISAGES, VILLAGES écrit et réalisé par Agnès Varda et JR en salles le 28 juin 2017
  • Production :  Charles S. Cohen, Nadia Turincev
  • Photographie : Romain Le Bonniec, Claire Duguet, Nicolas Guicheteau, Valentin Vignet
  • Montage : Maxime Pozzi Garcia
  • Musique : Matthieu Chedid
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h29

.

Commentaires

A la Une

L’appel des 50 : les éditeurs vidéo français poussent un cri de détresse pour sauver le secteur

Cinquante éditeurs vidéo français s’unissent et appellent à sauver le secteur. Le marché de la copie physique (DVD, Blu-ray, Ultra… Lire la suite >>

Mort de George Floyd : le discours poignant de l’acteur John Boyega

L’interprète de Finn, héros de la saga Star Wars, s’est fait le porte-voix de l’indignation face à l’impunité des meurtres… Lire la suite >>

Ari Aster travaille sur une comédie cauchemardesque de 4 heures

Le réalisateur d’Hérédité et de Midsommar n’en a pas fini de traumatiser des rétines et se lance dans un nouveau… Lire la suite >>

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts