Her Smell d’Alex Ross Perry : critique

Publié par Erica Farges le 19 juillet 2019

Synopsis : Becky Something est une superstar du rock des années 90 qui a rempli des stades avec son girls band : « Something She ». Quand ses excès font dérailler la tournée nationale du groupe, Becky est obligée de compter avec son passé tout en recherchant l’inspiration qui les a conduites au succès.

♥♥♥♥

 

Her Smell - affiche

Her Smell – affiche

Dans cette surabondance de biopics musicaux, Her Smell se démarque prenant la forme d’un anti-biopic sur une anti-star (Elisabeth Moss) de la scène du punk rock-grunge féminin des années 1990. La chanteuse excentrique du groupe « Something She » est le troisième rôle d’Elisabeth Moss dans un long-métrage d’Alex Ross Perry (Queen of Earth, Listen Up Philip, Golden Exits). Face aux frasques et à l’allure rock’n’roll de l’héroïne, on ne peut s’empêcher de penser à des vocalistes célèbres, telles que Courtney Love, Kim Deal, Dolores O’Riordan, Kat Bjelland ou encore Theo Kogan. Si celle qui apparaît au public sous le nom de Becky Something est bien inspirée de certaines rockstars emblématiques du mouvement, il s’agit d’un personnage entièrement fictif. Autre clin d’œil, la BO de Keegan DeWitt, compositeur attiré du réalisateur, est principalement conçue à partir de reprises. Le cinéaste indépendant, considéré comme l’un des représentants du mumblecore, réussit à se plonger librement dans une psyché complexe. À l’aide de son découpage en cinq actes, chacun précédé d’un faux film amateur, où l’on voit le passé des « Something She », Her Smell prend des allures de dimension théâtrale. Cet effet est accentué par la place importante accordée au langage et la photographie de Sean Price Williams (Queen of Earth).

 

Her Smell

Her Smell

 

En abordant la gloire, puis la déchéance, la relation mère-fille, la maternité et l’immortalisation de la rockstar, s’esquisse le portrait d’une femme aux multiples facettes. Au-delà de la simple biographie, on assiste aux difficultés identitaires engendrées par la création d’un personnage entre représentation et vie privée. Bien que la chanteuse née Rebecca Adamzwyck soit la protagoniste évidente, la fresque dressée ici serait incomplète sans les autres personnages interprétés par un casting charismatique. On aperçoit des bribes de la vie de Becky avant le succès à travers la relation, très proche et pourtant conflictuelle, avec sa mère (Virginia Madsen). Quant à Danny (Dan Stevens), son ex-compagnon et père de sa fille, il fait ressortir la difficulté de la rockeuse à avoir des interactions sentimentales et familiales équilibrées. Les deux autres membres de « Something She », la bassiste Marielle Hell (Agyness Deyn) et la batteuse Ali Van Der Wolff (Gayle Rankin), aidées par leur manager (Eric Stoltz), font de leur mieux pour gérer l’attitude imprévisible de la leader, tout en affrontant à leur manière les hauts et les bas du groupe. Amber Heard joue Zelda E. Zekial, rivale et amie-ennemie de Becky Something. Sans oublier les « Akergirls », bande de rock féminine montante, composée de Crassy Cassie (Cara Delenvigne), Roxie Rotten (Ashley Benson) et Dottie O.Z. (Dylan Gelula). Les sept femmes, qui incarnent les différents visages du mouvement riot grrl, sont réunies en coulisses et sur scène lors d’un acte final puissant.

 

 

 

  • HER SMELL
  • Sortie salles : 17 juillet 2019
  • Réalisation : Alex Ross Perry
  • Avec : Elisabeth Moss, Cara Delevingne, Dan Stevens, Agyness Deyn, Gayle Rankin, Ashley Benson, Virginia Madsen, Eric Stoltz, Amber Heard, Dylan Gelula, Eka Darville, Lindsay Burdge, Hannah Gross
  • Scénario : Alex Ross Perry
  • Production : Alex Ross Perry, Matthew Perniciaro, Michael Sherman, Elisabeth Moss, Adam Piotrowicz
  • Photographie : Sean Price Williams
  • Montage: Robert Greene
  • Décors : Fletcher Chancey
  • Costumes : Amanda Ford
  • Musique : Keegan DeWitt
  • Distribution : Potemkine Films
  • Durée : 2h14

 

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts