Yesterday de Danny Boyle : critique 

Publié par Sévan Lesaffre le 4 juillet 2019

Synopsis : Dans une réalité parallèle où tout le monde a oublié l’existence des Beatles, seul un musicien anglais se souvient de leurs tubes et les remet au goût du jour.

 

♥♥♥♥♥

 

Yesterday - affiche

Yesterday – affiche

Le réalisateur oscarisé de Slumdog Millionaire et le scénariste de Love Actually imaginent un monde sans les Beatles dans Yesterday, une comédie romantique truffée d’humour british au pitch high concept. Après un black-out inexpliqué, Jack Malik (campé par le sympathique Himesh Patel), un chanteur anglais sans succès, se réveille dans une réalité parallèle où les Beatles n’ont jamais existé. Il est le seul à se souvenir de leurs chansons et décide de les remettre au goût du jour afin de faire décoller sa carrière. Jack va alors connaître un succès mondial aussi fulgurant qu’inattendu. Cette fantaisie musicale explore avec humilité le répertoire du plus grand groupe de tous les temps. En effet, Yesterday, rythmé par les tubes (revisités ou non) des Fab Four de Liverpool (YesterdayLet It BeHelp!), est conçu comme un jeu de piste à l’intérieur du catalogue et de la mythologie des Beatles. Ici, avec l’aide du compositeur Daniel Pemberton, Danny Boyle observe l’impact de la musique des quatre garçons dans le vent en utilisant l’extraordinaire endurance de leurs chansons et plus particulièrement la joie qu’elles génèrent. Toutes justifiées d’un point de vue narratif, elles racontent la love story contrariée de Jack et Ellie (interprétée par une Lily James foldingue). Le scénario signé Richard Curtis, le célèbre roi de la comédie romantique britannique, entremêle satire du star-system – Kate McKinnon est d’ailleurs impeccable dans le rôle de la manageuse survoltée – et romance à l’anglaise. Il met en lumière un personnage ordinaire – rappelons que tous les films de Boyle contiennent une lutte entre l’individu et le groupe – ainsi qu’une normalité au lieu de créer une anormalité.

 

Himesh Patel - Yesterday de Danny Boyle

Himesh Patel – Yesterday de Danny Boyle

 

Pourtant, la forme peine à épouser le fond : le cinéaste, qui souhaitait ici célébrer le pouvoir de l’art et rendre un hommage pertinent à la musique des Beatles, se fait trop discret dans la première partie du film, tant et si bien que la mise en scène de Yesterday manque de personnalité et de créativité. Le style plus marqué de Danny Boyle surgit tout de même, notamment lors des scènes de studio avec l’utilisation de couleurs saturées. Yesterday déçoit surtout dans son dernier tiers : la caricature de l’industrie musicale et de sa stratégie marketing présente des signes de faiblesse tandis que la romcom d’été légère, tributaire d’un savoir-faire trop mécanique, devient de plus en plus banale jusqu’au happy end détestable. L’affront le plus cinglant survient lorsque la pop commerciale d’Ed Sheeran rencontre l’œuvre intemporelle des Beatles. On regrette cette panne de courant – ou d’inspiration – qui fait de Yesterday un feel-good movie convenu au regard de l’originalité du sujet. Love is all you need.

 

 

 

  • YESTERDAY
  • Sortie : 3 juillet 2019
  • Réalisation : Danny Boyle
  • Avec : Himesh Patel, Lily James, Ed Sheeran, Kate McKinnon, Joel Fry, Alexander Arnold, Lamorne Morris, James Corden, Meera Syal…
  • Scénario : Richard Curtis sur une idée de Jack Barth et Richard Curtis
  • Production : Danny Boyle, Richard Curtis, Tim Bevan, Eric Fellner, Matthew James Wilkinson, Bernard Bellew
  • Photographie : Christopher Ross
  • Montage : John Harris
  • Décors : Patrick Rolfe
  • Costumes : Liza Bracey
  • Musique : Daniel Pemberton
  • Distribution : Universal Pictures International France
  • Durée : 1h56

 

Commentaires

A la Une

Sony conclut un accord avec Disney pour diffuser les Spider-Man et ses prochains films sur Disney+

Sony Pictures est l’un des seuls groupes à ne proposer pour le moment aucune plateforme de diffusion en streaming. Pourtant,… Lire la suite >>

Antoine Fuqua à la barre d’une nouvelle adaptation de La chatte sur un toit brûlant

Le réalisateur de Training Day et d’Equalizer va adapter la pièce de Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant…. Lire la suite >>

Monte Hellman, le prix de l’indépendance

Principalement connu pour son film Macadam à deux voies (1971), le réalisateur Monte Hellman nous a quittés ce mardi 20… Lire la suite >>

Rob Zombie à la réalisation d’une adaptation de la série Les Monstres

Rob Zombie va réaliser un film adapté de la série Les Monstres des années 1960. Cette relecture pourrait être diffusée à la… Lire la suite >>

Love, Death + Robots : une première bande-annonce impressionnante pour la saison 2

La série animée d’anthologie de David Fincher et Tim Miller sera de retour sur Netflix en mai prochain.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts