Série / The Boys (saison 2) : critique

Publié par CineChronicle le 18 décembre 2020

Synopsis : Billy Butcher, Hughie, the Frenchie et la fille, fichés pour terrorisme, sont contraints de faire profil bas et se cachent en sous-sol pour préparer la suite de leur plan. Mais c’est sans compter sur la nouvelle recrue de Vought, Stormfront. Une nouvelle héroïne qui n’a rien à envier au protecteur.

♥♥♥♥

 

The Boys saison 2 - affiche

The Boys saison 2 – affiche

Dans la première saison, la multinationale Vought met en valeur des super-héros aux pleins pouvoirs, les élevant au rang de quasi dieux. C’est là que les ennuis commencent. L’un des leurs, A-Train (Jessie T Usher), tue accidentellement la petite amie d’un vendeur Hughie (Jack Quaid). Sous le choc, voulant se venger, il s’allie alors à Billy Butcher (Karl Urban) et ses acolytes pour une guérilla, révélant au passage les abus et les travers des nouveaux chouchous de l’Amérique. Ainsi née la clique The Boys. Cette première partie, inspirée du comics éponyme de Garth Ennis et Darick Robertson, montre comment les pleins pouvoirs peuvent corrompre les valeurs humaines, les dérives collatérales et leurs conséquences. Ces super-héros doivent être punis comme les autres, ils ne sont pas au-dessus des lois. Les politiciens complices, notamment la vice-présidente Madelyn Stilwell (Elisabeth Shue), l’apprend à ses dépens. On ne jette pas sous le tapis les crimes commis en toute insouciance. Le tout ponctué par des explosions, du trash, et de l’hémoglobine. La deuxième saison, toujours menée par Seth Rogen, Evan Goldberg et Eric Kripke, se concentre davantage sur les personnages et leurs propres combats.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

On y retrouve Bill Butcher, injustement accusé du meurtre de Stilwell et contraint de fuir. Le reste de la bande est aussi en cavale, fiché pour terrorisme après l’explosion survenu au Pentagone. Bill ayant retrouvé sa femme Becca (Shantel VanSanten) et la sachant en vie se lance dans une quête pour la récupérer. Mais la maman de Ryan, le fils du protecteur, incarné par le toujours excellent Antony Starr, reste sa prisonnière.

 

Les boys, eux, tentent de mettre Vought à terre en concluant un marché avec la CIA par l’intermédiaire de Butcher. Hughie, lui, commence une longue réflexion sur le chemin parcouru et la légitimité de leur cause. Le retour de A-Train met à mal le secret de Stella (Erin Moriarty). Celle-ci doit rapidement trouver un moyen naturel de révéler l’existence de la substance V. La reine Maeve (Dominique McElligott) a de plus en plus de mal à réprimer sa réelle identité. Ryan (Cameron Crovetti) est perdu entre son amour pour sa mère et la peur de n’être pas comme les autres. Pendant que l’étau se resserre sur la nouvelle recrue, les personnages prennent chacun leur place dans l’intrique grâce à leur histoire personnelle.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

Ce nouvel opus reste dans le ton avec des explosions de têtes, des attributs masculins étrangleurs surdimensionnés et quelques scènes torrides en prime. Le casting est le même avec une petite nouvelle dans le rôle Stormfront, incarnée par Aya Cash. Une héroïne piquante, provocatrice et charismatique. La mesure n’est pas au programme, mais les personnages gagnent en dimension. Chaque épisode permet d’en savoir un peu plus sur eux et libère leurs démons. Les femmes s’imposent ici face aux mâles. Ainsi, Stella occupe davantage le devant de la scène, devenant partie prenante des Boys.

 

Un vent de Girl power semble racheter le machisme de la première saison, avec la mise en lumière de ce qui se cache quand on gratte un peu plus les personnages. La psychologie du protecteur est aussi abordée plus profondément à travers sa présence auprès de Ryan et sa volonté de l’éduquer. Kimiko devient un membre à part entière. Son histoire interfère dans l’intrigue et l’épilogue de cette deuxième saison. La quête du pouvoir est à son comble et ne laisse aucun répit. Certains s’y perdent corps et âmes, comme le montre la scène de fin mémorable et culottée.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

C’est aussi l’occasion d’écouter une bande son toujours aussi extraordinaire avec à l’honneur, le chanteur Billy Joël. Les showrunners réussissent encore une fois à maintenir le rythme et accordent l’image à la cadence avec un style plus balancé et nerveux. On ne s’étonne pas alors qu’une troisième saison soit déjà en préparation, avec prochainement au programme un protecteur toujours plus cruel et déchaîné et des scoops sur les débuts de Vaughn. Le tout basé sur une intrigue politiquement incorrecte. Vivement !

 

Lydie Hans

 

 

 

  • THE BOYS (saison 2)
  • Diffusion : depuis le 4 septembre 2020
  • Chaîne / Plateforme :  Amazon Prime
  • Créateurs et Showrunners : Seth Rogen, Eric Kripke, Evan Goldberg
  • Avec : Karl Urban, Jack Quaid, Antony Starr, Erin Moriarty, Dominique MCElligott, Jessie T. Usher, Laz Alonso, Chace Crawford, Tomer Capon…
  • Durée : 8 épisodes de 1h

 

Commentaires

A la Une

Christopher Nolan en passe de tourner le dos à la Warner

Le réalisateur Christopher Nolan poursuit son combat pour protéger les salles de cinéma contre la politique des studios. Un engagement… Lire la suite >>

Jean-Pierre Bacri, la gueule et le verbe

Visage bien connu des cinéphiles, l’acteur, dramaturge et scénariste Jean-Pierre Bacri est décédé le lundi 18 janvier des suites d’un… Lire la suite >>

Le Macbeth de Joel Coen entièrement tourné en noir et blanc

Le tournage de La Tragédie de Macbeth, avec Frances McDormand et Denzel Washington, a démarré. Les récentes informations sur le prochain… Lire la suite >>

Moon Knight : Ethan Hawke sera le méchant dans la minisérie Marvel

L’acteur américain de cinquante ans rejoint le casting de la nouvelle minisérie de Disney+, Moon Knight, adaptée du comics Marvel,… Lire la suite >>

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts