Série / The Boys (saison 2) : critique

Publié par CineChronicle le 18 décembre 2020

Synopsis : Billy Butcher, Hughie, the Frenchie et la fille, fichés pour terrorisme, sont contraints de faire profil bas et se cachent en sous-sol pour préparer la suite de leur plan. Mais c’est sans compter sur la nouvelle recrue de Vought, Stormfront. Une nouvelle héroïne qui n’a rien à envier au protecteur.

♥♥♥♥

 

The Boys saison 2 - affiche

The Boys saison 2 – affiche

Dans la première saison, la multinationale Vought met en valeur des super-héros aux pleins pouvoirs, les élevant au rang de quasi dieux. C’est là que les ennuis commencent. L’un des leurs, A-Train (Jessie T Usher), tue accidentellement la petite amie d’un vendeur Hughie (Jack Quaid). Sous le choc, voulant se venger, il s’allie alors à Billy Butcher (Karl Urban) et ses acolytes pour une guérilla, révélant au passage les abus et les travers des nouveaux chouchous de l’Amérique. Ainsi née la clique The Boys. Cette première partie, inspirée du comics éponyme de Garth Ennis et Darick Robertson, montre comment les pleins pouvoirs peuvent corrompre les valeurs humaines, les dérives collatérales et leurs conséquences. Ces super-héros doivent être punis comme les autres, ils ne sont pas au-dessus des lois. Les politiciens complices, notamment la vice-présidente Madelyn Stilwell (Elisabeth Shue), l’apprend à ses dépens. On ne jette pas sous le tapis les crimes commis en toute insouciance. Le tout ponctué par des explosions, du trash, et de l’hémoglobine. La deuxième saison, toujours menée par Seth Rogen, Evan Goldberg et Eric Kripke, se concentre davantage sur les personnages et leurs propres combats.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

On y retrouve Bill Butcher, injustement accusé du meurtre de Stilwell et contraint de fuir. Le reste de la bande est aussi en cavale, fiché pour terrorisme après l’explosion survenu au Pentagone. Bill ayant retrouvé sa femme Becca (Shantel VanSanten) et la sachant en vie se lance dans une quête pour la récupérer. Mais la maman de Ryan, le fils du protecteur, incarné par le toujours excellent Antony Starr, reste sa prisonnière.

 

Les boys, eux, tentent de mettre Vought à terre en concluant un marché avec la CIA par l’intermédiaire de Butcher. Hughie, lui, commence une longue réflexion sur le chemin parcouru et la légitimité de leur cause. Le retour de A-Train met à mal le secret de Stella (Erin Moriarty). Celle-ci doit rapidement trouver un moyen naturel de révéler l’existence de la substance V. La reine Maeve (Dominique McElligott) a de plus en plus de mal à réprimer sa réelle identité. Ryan (Cameron Crovetti) est perdu entre son amour pour sa mère et la peur de n’être pas comme les autres. Pendant que l’étau se resserre sur la nouvelle recrue, les personnages prennent chacun leur place dans l’intrique grâce à leur histoire personnelle.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

Ce nouvel opus reste dans le ton avec des explosions de têtes, des attributs masculins étrangleurs surdimensionnés et quelques scènes torrides en prime. Le casting est le même avec une petite nouvelle dans le rôle Stormfront, incarnée par Aya Cash. Une héroïne piquante, provocatrice et charismatique. La mesure n’est pas au programme, mais les personnages gagnent en dimension. Chaque épisode permet d’en savoir un peu plus sur eux et libère leurs démons. Les femmes s’imposent ici face aux mâles. Ainsi, Stella occupe davantage le devant de la scène, devenant partie prenante des Boys.

 

Un vent de Girl power semble racheter le machisme de la première saison, avec la mise en lumière de ce qui se cache quand on gratte un peu plus les personnages. La psychologie du protecteur est aussi abordée plus profondément à travers sa présence auprès de Ryan et sa volonté de l’éduquer. Kimiko devient un membre à part entière. Son histoire interfère dans l’intrigue et l’épilogue de cette deuxième saison. La quête du pouvoir est à son comble et ne laisse aucun répit. Certains s’y perdent corps et âmes, comme le montre la scène de fin mémorable et culottée.

 

The Boys saison 2

The Boys saison 2

 

C’est aussi l’occasion d’écouter une bande son toujours aussi extraordinaire avec à l’honneur, le chanteur Billy Joël. Les showrunners réussissent encore une fois à maintenir le rythme et accordent l’image à la cadence avec un style plus balancé et nerveux. On ne s’étonne pas alors qu’une troisième saison soit déjà en préparation, avec prochainement au programme un protecteur toujours plus cruel et déchaîné et des scoops sur les débuts de Vaughn. Le tout basé sur une intrigue politiquement incorrecte. Vivement !

 

Lydie Hans

 

 

 

  • THE BOYS (saison 2)
  • Diffusion : depuis le 4 septembre 2020
  • Chaîne / Plateforme :  Amazon Prime
  • Créateurs et Showrunners : Seth Rogen, Eric Kripke, Evan Goldberg
  • Avec : Karl Urban, Jack Quaid, Antony Starr, Erin Moriarty, Dominique MCElligott, Jessie T. Usher, Laz Alonso, Chace Crawford, Tomer Capon…
  • Durée : 8 épisodes de 1h

 

Commentaires

A la Une

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

The Gray House : Kevin Costner et Morgan Freeman à la production d’une série d’espionnage

Les sociétés des productions de Kevin Costner et Morgan Freeman s’associent pour produire une série limitée d’espionnage avec des femmes… Lire la suite >>

Here : Tom Hanks, Paul Bettany et Robin Wright dans le prochain Robert Zemeckis

Alors que son adaptation en live action de Pinocchio est sortie sur Disney+ début septembre, son réalisateur Robert Zemeckis va… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts