Livre / Nicolas Cage. Envers et contre tout : critique

Publié par Jacques Demange le 15 décembre 2021

Résumé : Dieu dansant rongé par un feu bouillonnant, flamboyant éloge de l’imperfection, Nicolas Cage s’est construit au long d’un parcours aux stupéfiantes incursions, où se croisent Francis Ford Coppola, David Lynch, Werner Herzog, des clowns, des cafards, des baleines, les Beatles, Elvis Presley et Internet tout entier. Un véritable monstre de cinéma, dans tous les sens du terme, qui depuis quatre décennies ne poursuit qu’une seule voie : la sienne, envers et contre tout.

♥♥♥♥♥

 

Nicolas Cage - envers et contre tout

Nicolas Cage – envers et contre tout

La récente sortie de Pig (Michael Sarnoski, 2021) a prouvé que Nicolas Cage n’était définitivement jamais là où l’on s’attend à le (re)trouver. Dans ce faux revenge movie, l’acteur a abandonné son excentricité pour privilégier une profondeur dont l’apparente léthargie se fait matière première à une mélancolie aux accents tragiques. Une réussite pour celui qui apparaît comme l’acteur le plus insaisissable du cinéma américain contemporain. Lelo Jimmy Batista, journaliste et déjà un auteur d’un très bon ouvrage consacré à Robert Mitchum (Robert Mitchum. L’homme qui n’était pas là, Capricci, 2019), narre l’histoire de Cage à la manière d’un roman. Son introduction donne le ton, multipliant les coups d’éclat pour épouser les extrêmes qui caractérisent l’identité de son objet d’étude. Jamais poussive, assumant un ton poétique qui traverse la continuité sans accrocs du style journalistique, l’écriture participe directement à la qualité du contenu. C’est une fêlure qui accompagne les premières années de Cage. Brisé par les problèmes psychologiques d’une mère et les frustrations d’un père, le cocon familial explose souterrainement pour donner naissance à un acteur dont la beauté troublante accompagne le style fascinant. Le neveu d’un certain Francis Ford Coppola cherche d’abord à s’affirmer comme l’héritier du style Actors Studio, cherchant à se fondre dans la peau de son personnage en confondant leurs identités respectives. Cette méthode qui trouve son premier accomplissement avec Birdy (Alan Parker, 1985) cédera bientôt sa place à des recherches plus personnelles. Pour Sailor et Lula (David Lynch, 1990), Cage emprunte ainsi la voie du collage warholien, s’éloignant de la création imaginaire défendue par Stanislavski pour calquer son jeu sur deux modèles réels : Marlon Brando et Elvis Presley. Leaving Las Vegas (Mike Figgis, 1995) qui lui permet d’obtenir l’Oscar du meilleur acteur, initie le lâcher-prise qui deviendra sa marque de fabrique, permettant à Cage d’assurer l’ambivalence émotionnelle de son rôle basculant sans cesse entre l’angoisse et l’euphorise.

 

Cet état de crise, Cage l’attise et en fait sa marque de fabrique. Lelo Jimmy Batista rappelle alors que derrière cette façade clownesque se dissimule la présence d’un acteur pour lequel le travail constitue l’alpha et l’oméga de son art. Prônant le lâcher-prise, cherchant sans cesse à interroger les facettes et limites de son métier, Cage se mue en une pure sensibilité. D’où la thématique animale qui guide la structure de l’ouvrage fournie en anecdotes glanées au sein de nombreux articles anglo-saxons.

 

À la fois totem symbolique et marque du retour d’un refoulé, les animaux convoqués par l’auteur valorisent la principale qualité de Cage : avoir trouvé dans le polymorphisme la marque de sa cohérence. Un beau paradoxe qu’analyse avec brio cet ouvrage.

 

 

 

  • NICOLAS CAGE. ENVERS ET CONTRE TOUT
  • Auteur : Lelo Jimmy Batista
  • Éditions : Capricci
  • Collection : Capricci Stories
  • Date de parution : 25 novembre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 128 pages
  • Tarifs : 11,50 € (print) 6,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Megalopolis : Le tournage du prochain Coppola commence cet automne

Francis Ford Coppola a terminé le casting de Megalopolis, son drame épique qu’il va tourner cet automne en Géorgie.  … Lire la suite >>

Dune – The Sisterhood : Emily Watson et Shirley Henderson au casting de la série d’HBO Max

Emily Watson et Shirley Henderson seront les têtes d’affiche de la série Dune : The Sisterhood, un préquel de Dune… Lire la suite >>

Diane Kruger en Marlène Dietrich dans la série de Fatih Akin

En 2017, Diane Kruger remportait le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans In the fade…. Lire la suite >>

Le Flic de Beverly Hills 4 : Kevin Bacon rejoint le casting du film Netflix

Le quatrième épisode de la fameuse saga policière prend forme doucement mais sûrement, avec l’arrivée de Kevin Bacon.    … Lire la suite >>

Le Cabinet de curiosités : Une bande-annonce pour la série d’anthologie horrifique de Netflix

Guillermo del Toro nous ouvre les portes de son cabinet de curiosités dans la bande-annonce de la nouvelle série d’horreur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts