Livre / Nicolas Cage. Envers et contre tout : critique

Publié par Jacques Demange le 15 décembre 2021

Résumé : Dieu dansant rongé par un feu bouillonnant, flamboyant éloge de l’imperfection, Nicolas Cage s’est construit au long d’un parcours aux stupéfiantes incursions, où se croisent Francis Ford Coppola, David Lynch, Werner Herzog, des clowns, des cafards, des baleines, les Beatles, Elvis Presley et Internet tout entier. Un véritable monstre de cinéma, dans tous les sens du terme, qui depuis quatre décennies ne poursuit qu’une seule voie : la sienne, envers et contre tout.

♥♥♥♥♥

 

Nicolas Cage - envers et contre tout

Nicolas Cage – envers et contre tout

La récente sortie de Pig (Michael Sarnoski, 2021) a prouvé que Nicolas Cage n’était définitivement jamais là où l’on s’attend à le (re)trouver. Dans ce faux revenge movie, l’acteur a abandonné son excentricité pour privilégier une profondeur dont l’apparente léthargie se fait matière première à une mélancolie aux accents tragiques. Une réussite pour celui qui apparaît comme l’acteur le plus insaisissable du cinéma américain contemporain. Lelo Jimmy Batista, journaliste et déjà un auteur d’un très bon ouvrage consacré à Robert Mitchum (Robert Mitchum. L’homme qui n’était pas là, Capricci, 2019), narre l’histoire de Cage à la manière d’un roman. Son introduction donne le ton, multipliant les coups d’éclat pour épouser les extrêmes qui caractérisent l’identité de son objet d’étude. Jamais poussive, assumant un ton poétique qui traverse la continuité sans accrocs du style journalistique, l’écriture participe directement à la qualité du contenu. C’est une fêlure qui accompagne les premières années de Cage. Brisé par les problèmes psychologiques d’une mère et les frustrations d’un père, le cocon familial explose souterrainement pour donner naissance à un acteur dont la beauté troublante accompagne le style fascinant. Le neveu d’un certain Francis Ford Coppola cherche d’abord à s’affirmer comme l’héritier du style Actors Studio, cherchant à se fondre dans la peau de son personnage en confondant leurs identités respectives. Cette méthode qui trouve son premier accomplissement avec Birdy (Alan Parker, 1985) cédera bientôt sa place à des recherches plus personnelles. Pour Sailor et Lula (David Lynch, 1990), Cage emprunte ainsi la voie du collage warholien, s’éloignant de la création imaginaire défendue par Stanislavski pour calquer son jeu sur deux modèles réels : Marlon Brando et Elvis Presley. Leaving Las Vegas (Mike Figgis, 1995) qui lui permet d’obtenir l’Oscar du meilleur acteur, initie le lâcher-prise qui deviendra sa marque de fabrique, permettant à Cage d’assurer l’ambivalence émotionnelle de son rôle basculant sans cesse entre l’angoisse et l’euphorise.

 

Cet état de crise, Cage l’attise et en fait sa marque de fabrique. Lelo Jimmy Batista rappelle alors que derrière cette façade clownesque se dissimule la présence d’un acteur pour lequel le travail constitue l’alpha et l’oméga de son art. Prônant le lâcher-prise, cherchant sans cesse à interroger les facettes et limites de son métier, Cage se mue en une pure sensibilité. D’où la thématique animale qui guide la structure de l’ouvrage fournie en anecdotes glanées au sein de nombreux articles anglo-saxons.

 

À la fois totem symbolique et marque du retour d’un refoulé, les animaux convoqués par l’auteur valorisent la principale qualité de Cage : avoir trouvé dans le polymorphisme la marque de sa cohérence. Un beau paradoxe qu’analyse avec brio cet ouvrage.

 

 

 

  • NICOLAS CAGE. ENVERS ET CONTRE TOUT
  • Auteur : Lelo Jimmy Batista
  • Éditions : Capricci
  • Collection : Capricci Stories
  • Date de parution : 25 novembre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 128 pages
  • Tarifs : 11,50 € (print) 6,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Le calendrier festif de l’épouvante en dix films

Halloween, Krampus, Carrie, Les Dents de la Mer, Serial Mother… Ces films ont un point commun. Tous célèbrent des moments… Lire la suite >>

Jason Bourne : Un nouveau film en préparation pour la saga d’espionnage culte 

Si la présence de Matt Damon est incertaine, le réalisateur Edward Berger, connu pour À l’Ouest rien de nouveau, serait… Lire la suite >>

S.O.S. Fantômes – La Menace de Glace : Première bande-annonce pour le nouvel opus de la franchise culte

Ce nouveau film réalisé par Gil Kenan mettra à nouveau en scène les personnages du film original et les nouveaux… Lire la suite >>

Veteran : Michael Mann prépare un remake du film coréen à succès

Le réalisateur de Heat s’intéresse à un remake du thriller de Ryoo Seung-wan, cinquième plus gros succès local en Corée… Lire la suite >>

They Follow : Près de dix ans plus tard, la suite d’It Follows est enfin annoncée

Le réalisateur américain David Robert Mitchell reviendra derrière la caméra pour ce second opus, titré They Follow, et toujours en… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 HUNGER GAMES : LA BALLADE DU SERPENT ET DE L'OISEAU... 613 191 1 613 191
2 LE GARCON ET LE HERON 211 402 3 1 230 940
3 L'ABBE PIERRE - UNE VIE DE COMBATS 194 933 2 545 497
4 THE MARVELS 183 845 2 552 852
5 FIVE NIGHTS AT FREDDY'S 174 414 2 668 407
6 3 JOURS MAX 116 797 4 1 732 373
7 COMME PAR MAGIE 101 739 1 101 739
8 ET LA FETE CONTINUE ! 78 090 1 78 090
9 SECOND TOUR 73 953 4 938 758
10 KILLERS OF THE FLOWER MOON 68 770 5 1 214 779

Source: CBO Box office

Nos Podcasts