Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d’un talent prometteur.

 

♥♥♥♥♥

 

Robert Lorenz, l’ami et partenaire de longue date de Clint Eastwood chez Malpaiso, s’installe pour la première fois dans le fauteuil de metteur en scène. Cet ancien assistant-réalisateur de Sur la Route de Madison ou encore Minuit Dans le jardin du bien et du mal est connu pour avoir produit aux côtés du cinéaste Mystic River, Million Dollar Baby, Lettres d’Iwo Jima, L’Echange, Gran Torino, J. EDGAR (notre critique)… S’il signe ici une première œuvre plaisante à regarder, son intérêt principal réside surtout dans la présence de Clint Eastwood, aujourd’hui âgé de 82 ans, qui marque son retour en tant qu’acteur de premier plan depuis Dans la ligne de mire en 1993 non réalisé par lui. On le découvre ici dans le rôle de Gus, l’un des meilleurs découvreurs de talents vieillissants, qui souffre d’une dégénérescence maculaire lui faisant perdre progressivement la vue. Son ami et patron (John Goodman actuellement à l’affiche dans ARGO – notre critique) le soutient face à la direction des Atlanta Braves lorsqu’il s’agit de juger et de choisir le prochain espoir dans l’équipe. Trois mois avant la fin de son contrat, il décide de se rendre à Atlanta pour examiner une graine de champion. Il est accompagné malgré lui par sa fille avec laquelle il n’a jamais été proche. Cette brillante avocate, incarnée avec douceur par Amy Adams (vue dans LES MUPPETS et prochainement dans THE MASTER et MAN OF STEEL), est en passe de devenir associée au sein de son cabinet mais décide de mettre ses objectifs de côté pour lui venir en aide.

 

 

Clint Eastwood renoue ici avec le sport après Million Dollar Baby et Invictus tout en reprenant en mode allégé son personnage solitaire, têtu et bourru de l’excellent Gran Torino. Avec son charisme et son regard toujours intense, l’homme sans nom montre visiblement peu de signe de vulnérabilité. Si dans sa narration Une nouvelle chance (Trouble with the Curve) frôle les terres du Stratège (Moneyball) dans le conflit entre la nouvelle école qui sélectionne les talents via des statistiques informatiques et l’ancienne axée sur le terrain, l’intrigue reste toutefois conventionnelle et attendue, se focalisant essentiellement sur la relation père/fille. Robert Lorenz propose une réalisation classique, voire relativement effacée, et semble ne pas vouloir se lancer dans des effets particuliers de caméra, tout comme le scénario de Randy Brown, qui tombe souvent dans les clichés comme la romance entre Amy Adams et Justin Timberlake et prend notamment des raccourcis faciles dans le troisième acte. Si la bande sonore joue un rôle important dans l’histoire dès le lancer de la première balle, Une nouvelle chance pourrait prétendre au téléfilm luxueux. Et pourtant, ce drame d’une durée de près de deux heures fonctionne plutôt bien dans sa fluidité, son humour, son émotion et son atmosphère agréable, grâce en partie à l’énergie et à la performance solide du duo Eastwood/Adams, lancé dans cette réconciliation familiale…

 

 

 

UNE NOUVELLE CHANCE (Trouble with the Curve) de Robert Lorenz en salles le 21 novembre 2012 avec Clint Eastwood, Amy Adams, Justin Timberlake, John Goodman, Matthew Lillard, Robert Patrick, Joe Massingill. Scénario : Randy Brown. Producteurs : Robert Lorenz, Clint Eastwood, Michele Weisler. Photographie : Tom Stern. Décors : James J. Murakami. Montage : Gary D. Roach, Joel Cox. Costumes : Deborah Hopper. Compositeur : Marco Beltrami. Distribution : Warner Bros. Durée : 1h51.

.

Commentaires

A la Une

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

The Gray House : Kevin Costner et Morgan Freeman à la production d’une série d’espionnage

Les sociétés des productions de Kevin Costner et Morgan Freeman s’associent pour produire une série limitée d’espionnage avec des femmes… Lire la suite >>

Here : Tom Hanks, Paul Bettany et Robin Wright dans le prochain Robert Zemeckis

Alors que son adaptation en live action de Pinocchio est sortie sur Disney+ début septembre, son réalisateur Robert Zemeckis va… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts