Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d’un talent prometteur.

 

♥♥♥♥♥

 

Robert Lorenz, l’ami et partenaire de longue date de Clint Eastwood chez Malpaiso, s’installe pour la première fois dans le fauteuil de metteur en scène. Cet ancien assistant-réalisateur de Sur la Route de Madison ou encore Minuit Dans le jardin du bien et du mal est connu pour avoir produit aux côtés du cinéaste Mystic River, Million Dollar Baby, Lettres d’Iwo Jima, L’Echange, Gran Torino, J. EDGAR (notre critique)… S’il signe ici une première œuvre plaisante à regarder, son intérêt principal réside surtout dans la présence de Clint Eastwood, aujourd’hui âgé de 82 ans, qui marque son retour en tant qu’acteur de premier plan depuis Dans la ligne de mire en 1993 non réalisé par lui. On le découvre ici dans le rôle de Gus, l’un des meilleurs découvreurs de talents vieillissants, qui souffre d’une dégénérescence maculaire lui faisant perdre progressivement la vue. Son ami et patron (John Goodman actuellement à l’affiche dans ARGO – notre critique) le soutient face à la direction des Atlanta Braves lorsqu’il s’agit de juger et de choisir le prochain espoir dans l’équipe. Trois mois avant la fin de son contrat, il décide de se rendre à Atlanta pour examiner une graine de champion. Il est accompagné malgré lui par sa fille avec laquelle il n’a jamais été proche. Cette brillante avocate, incarnée avec douceur par Amy Adams (vue dans LES MUPPETS et prochainement dans THE MASTER et MAN OF STEEL), est en passe de devenir associée au sein de son cabinet mais décide de mettre ses objectifs de côté pour lui venir en aide.

 

 

Clint Eastwood renoue ici avec le sport après Million Dollar Baby et Invictus tout en reprenant en mode allégé son personnage solitaire, têtu et bourru de l’excellent Gran Torino. Avec son charisme et son regard toujours intense, l’homme sans nom montre visiblement peu de signe de vulnérabilité. Si dans sa narration Une nouvelle chance (Trouble with the Curve) frôle les terres du Stratège (Moneyball) dans le conflit entre la nouvelle école qui sélectionne les talents via des statistiques informatiques et l’ancienne axée sur le terrain, l’intrigue reste toutefois conventionnelle et attendue, se focalisant essentiellement sur la relation père/fille. Robert Lorenz propose une réalisation classique, voire relativement effacée, et semble ne pas vouloir se lancer dans des effets particuliers de caméra, tout comme le scénario de Randy Brown, qui tombe souvent dans les clichés comme la romance entre Amy Adams et Justin Timberlake et prend notamment des raccourcis faciles dans le troisième acte. Si la bande sonore joue un rôle important dans l’histoire dès le lancer de la première balle, Une nouvelle chance pourrait prétendre au téléfilm luxueux. Et pourtant, ce drame d’une durée de près de deux heures fonctionne plutôt bien dans sa fluidité, son humour, son émotion et son atmosphère agréable, grâce en partie à l’énergie et à la performance solide du duo Eastwood/Adams, lancé dans cette réconciliation familiale…

 

 

 

UNE NOUVELLE CHANCE (Trouble with the Curve) de Robert Lorenz en salles le 21 novembre 2012 avec Clint Eastwood, Amy Adams, Justin Timberlake, John Goodman, Matthew Lillard, Robert Patrick, Joe Massingill. Scénario : Randy Brown. Producteurs : Robert Lorenz, Clint Eastwood, Michele Weisler. Photographie : Tom Stern. Décors : James J. Murakami. Montage : Gary D. Roach, Joel Cox. Costumes : Deborah Hopper. Compositeur : Marco Beltrami. Distribution : Warner Bros. Durée : 1h51.

.

Commentaires

A la Une

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Un jour sans fin pourrait être décliné en série

Le fameux Jour de la marmotte maintes fois vécu par Bill Murray pourrait revenir sur le petit écran, dans une… Lire la suite >>

Yes, God, Yes : Natalia Dyer se laisse aller à la tentation dans un trailer divinement drôle

La star de Stranger Things poursuit ses débuts au cinéma dans un premier rôle hilarant, celui d’une lycéenne catholique confrontée… Lire la suite >>

Le Maestro Ennio Morricone nous quitte à 91 ans

Le compositeur italien principalement connu pour ses nombreuses musiques de film est décédé le 6 juillet 2020 des suites d’une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts