Adaptation du roman Cloud Atlas de David Mitchell publié en 2004 : Un voyageur réticent qui traverse le Pacifique en 1850; un musicien déshérité menant une vie précaire en Belgique durant l’entre-deux-guerres; un journaliste aux nobles sentiments qui suit un gouverneur de Californie nommé Reagan; un vaniteux éditeur qui fuit ses créanciers mafieux; un dîner génétiquement servi dans le couloir de la mort; et Zachary, un jeune habitant du Pacifique témoignant du crépuscule de la civilisation et de la science…

 

♥♥♥♥♥

 

Depuis la saga Matrix, Les Wachowski n’avaient rien conçu de vraiment révolutionnaire. Aujourd’hui ils reviennent en force avec la collaboration de Tom Tykwer (Le Parfum, Cours Lola cours) pour coréaliser un projet phénomène de science-fiction. Cloud Atlas est inspiré du roman tentaculaire du Canadien David Mitchell paru en 2004 sous le titre français Cartographie des Nuages aux Editions de l’Olivier et considéré comme inadaptable. La transposition prend vie à l’écran dans une fresque monumentale de 2h44 qui narre l’histoire fantastique de l’humanité au travers de six histoires interconnectées, se poursuivant sur cinq siècles, à la fois dans le passé, le présent et le futur et faisant état des conséquences de nos actes. Un sujet captivant et aux multiples variations qui ne manque pas de rappeler l’excellent L’effet Papillon et la théorie du chaos à plus petite échelle. Quand on prend connaissance du processus de tournage, qui s’est déroulé en deux fois et en simultané doublant les effectifs techniques, le trio de réalisateurs est parvenu à concevoir une œuvre d’une ambition visuellement impressionnante qui prend toute son ampleur grâce à une réalisation soignée, à des prises de vues sublimes et à des effets visuels impeccables. Si Cloud Atlas excelle particulièrement par son rendu bluffant sur les costumes somptueux, les décors spectaculaires, le maquillage et les coiffures sophistiqués, tout le mérite revient très certainement à la performance extraordinaire des acteurs. Les réalisateurs ont su s’entourer d’une pléiade de stars confirmées et émergentes. Tom Hanks, Halle Berry, Susan Sarandon, Hugh Grant, James D’Arcy, Xun Zhou, Hugo Weaving ou encore Jim Sturgess se lancent ici dans une expérience rare – voire unique – en incarnant avec maîtrise et savoir-faire toute une gamme de personnages haut en couleurs à différentes époques.

 

 

Cependant dans cette ambition d’adapter une œuvre littéraire complexe où il est question de réincarnation, de réflexion existentielle, d’éternel retour, de temps qui s’enchevêtre, d’amour comme unique remède et de résonances métaphysiques jusqu’à atteindre le noyau central renvoyant à Soleil Vert, la méta-narration de Cloud Atlas a hélas tendance à déconnecter quelque peu l’attention du spectateur. Si le récit se veut relativement fluide dans son traitement, force est de constater que le montage parallèle et son rythme, souvent trop rapide et succinct, ne lui rendent pas toujours grâce. Il ne facilite pas systématiquement le déroulement de ces six aventures interconnectées et rend le fil de l’histoire souvent compliqué à suivre. Tout comme la bande-son cosignée par Tom Tykwer parfois trop insistante. Au final, on parvient à adhérer véritablement à trois histoires comme celles se déroulant dans les années 70, la traversée maritime et dans le Néo Seoul, et à certains personnages pour lesquels ont éprouve une réelle empathie. Cloud Atlas, qui fut totalement boudé au box office américain avec un budget conséquent, en perd malheureusement de sa puissance, absorbée dans le tourbillon de son concept atypique et audacieux qui tente de montrer que nous sommes pourtant tous connectés…

 

 

 

CLOUD ATLAS de Lana et Andy Wachowski et Tom Tykwer en salles le 13 mars 2013 avec Tom Hanks, Halle Berry, Susan Sarandon, Hugh Grant, Ben Wishaw, Jim Broadbent, Hugo Weaving, Jim Sturgess, Doona Bae, James d’Arcy, Xun Zhou, Keith David, David Gyasi. Scénario : Lana et Andy Wachowski et Tom Tykwer d’après l’oeuvre de David Mitchell paru en 2004. Producteurs : Grant Hill, Stefan Arndt. Directeur de la Photographie : John Toll, Frank Griebe. Décors : Uli Hanish, Hugh Bateup. Montage : Aelxander Berner. Costumes : Kym Barrett, Pierre-Yves Gayraud. Superviseurs des Effets Visuels : Dan Glass. Compositeurs : Johnny Klimek, Tom Tykwer, Reinhold Heil. Distribution : Warner Bros. Durée : 2h44.

.

Commentaires

A la Une

The Pope’s Exorcist : Russell Crowe en tête d’affiche d’un thriller surnaturel

L’acteur Russell Crowe a été annoncé à la distribution du prochain thriller surnaturel de Julius Avery sur l’exorciste en chef… Lire la suite >>

2 Days/1963 : David Mamet à la direction d’un film sur l’assassinat de JFK

Le réalisateur David Mamet sera à la tête d’un film revenant sur l’assassinat du président JFK et l’implication possible du… Lire la suite >>

Poker Face : Ellen Barkin rejoint la première série de Rian Johnson

Le réalisateur Rian Johnson présentera prochainement une série policière d’anthologie dont le casting continue de s’agrandir avec la présence d’Ellen… Lire la suite >>

El Conde : Pablo Larrain à la réalisation d’une comédie vampirique pour Netflix

Le réalisateur chilien Pablo Larrain s’associe à Netflix pour la production d’une comédie où le dictateur Augusto Pinochet est un… Lire la suite >>

Enzo le croco : Première bande-annonce pour la comédie musicale avec Javier Bardem

L’adaptation du livre pour enfants Lyle, Lyle, Crocodile, réalisé par le duo comique Will Speck et Josh Gordon, dévoile ses… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 627 968 2 1 927 033
2 TOP GUN : MAVERICK 471 870 4 3 806 879
3 INCROYABLE MAIS VRAI 133 330 1 133 330
4 CHAMPAGNE ! 68 518 2 188 682
5 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 64 865 7 3 117 096
6 FRATE 36 400 1 36 400
7 C'EST MAGNIFIQUE ! 25 220 3 149 950
8 COMPETITION OFFICIELLE 24 421 3 116 936
9 MEN 22 829 2 60 250
10 LES BAD GUYS 19 517 11 1 069 641

Source: CBO Box office

Nos Podcasts