Rebecca Rebecca Zlotowski pour Grand Central en robe noir entourée de Léa Seydoux et Tahar Rahim, Camille Lellouche et Denis Menochet Grand Central avec Tahar Rahim, Léa Seydoux

Rebecca Zlotowski pour Grand Central en robe noir entourée de Léa Seydoux et Tahar Rahim, Camille Lellouche et Denis Menochet

 

Pour sa 17e édition, les organisateurs ont décerné le Prix François Chalais, qui s’est déroulé le samedi 25 mai à 19h30 dans les jardins du Grand Hôtel dans le cadre du 66e festival de Cannes, à la réalisatrice française Rebecca Zlotowski pour Grand Central, présenté dans la section parallèle Un Certain Regard, avec Tahar Rahim, Léa Seydoux. Cette dernière a reçu avec Adèle Exarchopoulos et Abdellatif Kechiche la Palme d’or pour LA VIE D’ADÈLE (notre critique). La réalisatrice était déjà venue sur la Croisette en sélection à la Semaine de la critique pour Belle Epine en 2010. Une Mention Spéciale du Jury a été attribuée à Diego Quemada-Diez pour La Jaula de Oro. Le jury était composé par Mei-Chen Chalais, Présidente, Sophie Agacinski, Giacomo Battiato, Julien Hossein, René Guitton, Albert Mathieu, Olivier Mazoyer, Pierre Santini, Bob Swaim.

 

Le Prix François Chalais, sous le Haut Patronage du Ministère de la Culture et de la Communication
, du CNC et de l’image animée, rend hommage à ce journaliste, grand reporter et chroniqueur de cinéma français, qui a aussi marqué le monde de la littérature et de la télévision en interviewant les plus grands noms du cinéma dans ses émissions Cinépanorama  et Reflets de Cannes (souvent avec sa complice et première épouse France Roche). Cette récompense a donc pour vocation depuis 17 ans d’encourager et de développer toute la création audiovisuelle fidèle à la pensée de François Chalais.

 

Le Prix François Chalais a couronné en 2012 Les Chevaux de Dieu de Nabil Ayouche.

 

Le jury explique son choix dans un communiqué :

 

GRAND CENTRAL : Dans son film, Rebecca Zlotowski dépeint avec grand talent le monde intérieur des centrales nucléaires. Qu’ils soient à Fukushima ou dans la vallée du Rhône ces monstres ne dégagent à nos yeux que leurs tours fumantes. Mais comment vivre sous ces colonnes de vapeur, dans l’univers oppressant du nucléaire ? La réalisatrice nous introduit au cœur d’une centrale, comme une effraction dans ce qui constitue aujourd’hui à la fois notre source de vie et une menace, un monde de radiations que l’on voudrait ignorer, ou fuir. Pour trouver un emploi, Gary, le héros, est prêt à s’exposer au danger radioactif, comme il s’expose à cette liaison charnelle avec Karole, la femme de son chef. Quand la mort menace, l’homme a un besoin impérieux de chair, besoin de se sentir vivant, besoin d’aimer. Et à travers l’amour le couple veut oublier le péril et le désespoir de leur vie désenchantée.

 

Rebecca Zlotowski réussit parfaitement son traitement esthétique d’une peinture sociale qui nous rappelle une réalité du monde, le mal devenu nécessaire des centrales nucléaires.
Une mention spéciale a été décernée à l’unanimité au film mexicain « La Jaula de Oro » du réalisateur espagnol Diego Quemada-Diez… pour la force de la mise en images, la violence de la vérité et l’intensité des émotions de l’histoire tragique du voyage de trois adolescents du Guatemala vers le rêve américain…

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts