Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski dit « Bob » rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec Jacques Sullivent, dit « Sulli » , un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université par la Doyenne Hardscrabble. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

 

♥♥♥♥

 

Monstres Academy afficheDouze ans après avoir conquis le box office mondial, nos deux Terreurs d’Elite sont de retour. Si Monstres & Cie nous propulsait dans la plus grande usine de traitement de cris de la petite ville de Monstropolis, peuplée de monstres, dont la principale source d’énergie provenait des cris des enfants,  Monstres Academy (Monsters University) nous renvoie sur les bancs de l’université. Car il est question ici de découvrir comment nos deux héros, Bob Razowski et Jacques Sullivent (Billy Crystal et John Goodman), ont été amenés à devenir les meilleurs amis du monde alors que tout les opposait. Pixar Animations Studios signe un prequel en 3D réjouissant qui surpasse même l’original du point de vue du scénario, de l’animation et de la réalisation. Monstres Academy multiplie son éventail de créatures informes, tentaculaires et velues tout en surfant admirablement sur l’esprit des teen movies, les clichés des campus américains et leurs confréries, avec son lot d’étudiants populaires, pom pom girls, sportifs, goths et geeks. Bien sûr tous sont dirigés par une doyenne nommée Hardscrabble, sombre et autoritaire, dotée de 30 pattes et d’immenses ailes, qui prend toute son ampleur et sa démesure grâce à la voix majestueuse et profonde d’Helen Mirren. Dan Scanlon, ancien storyboarder sur Cars et Toy Story 3, réalise son premier long-métrage d’animation et impose superbement son style dans une mise en scène aérée, fluide et dynamique, qui prend son envol sur la bande son de Randy Newman.

 

Monstres Academy

 

Mais la force de Monstres Academy émane sans doute de son scénario bien structuré, qui revient sur la jeunesse de Bob, petit monstre vert, et de Sulli, gros ours aux poils turquoises tachetés de mauve, avec des répliques délicieusement bien tournées, et de toute la conception graphique avec une animation colorée et tridimensionnelle, passée à la vitesse supérieure depuis 2001. On garde en tête notamment les décors extérieurs bluffants du bâtiment estudiantin et le plan d’un réalisme confondant, d’une lune crépusculaire se reflétant dans la rivière calme et ondulante. Mais tout ce charme jaillit davantage de la psychologie et de la caractérisation de nos deux héros si différents de Monstres & Cie et tellement proches à la fois. Pixar continue d’exceller dans l’émotion à travers ses personnages en quête de popularité et de reconnaissance. Ainsi on découvre Bob, étudiant sérieux et acharné avec son appareil dentaire, plongé dans ses livres et rêvant de devenir une terreur d’élite, la plus grande ambition d’un monstre depuis que l’on sait qu’un cri humain peut générer une quantité considérable d’énergie utilisable. Hélas il est non seulement mis au ban par ses camarades du campus à cause de son petit gabarit et son incapacité à terrifier, mais il est aussi provoqué par le charismatique Sulli qui, bénéficiant de la réputation légendaire de sa famille de monstres, est sollicité sans difficulté par l’une des fraternités la plus vogue, Les Rois d’Omega (ROR).

 

MONSTERS UNIVERSITY - Hardscrabble, voix d'Helen Mirren

 

Dan Scanlon et ses coscénaristes Robert L. Baird et Daniel Gerson se lancent ainsi dans une compétition et une rivalité entre ces deux futures petites terreurs jusqu’à leur expulsion par la doyenne de cette section tant désirée et convoitée. Dès lors, ils doivent rejoindre la seule confrérie qui veut bien d’eux, celle des loosers, Oozma Kappa (OK), et gagner les ‘Jeux de la peur’ face aux autres fraternités pour pouvoir la réintégrer. Si dans ce périple initiatique, ils apprennent à connaître les vraies valeurs, à surmonter leurs faiblesses et les épreuves et à s’affirmer, Monsters University parvient superbement à déjouer les attentes du spectateur et s’affranchir des conventions du genre dans le dénouement de cette fable sociale attachante…

 

Par ailleurs et comme de coutume, un court métrage Pixar Animation Studios précédait Monster Academy. Il s’agit du PARAPLUIE BLEU, qui a fait l’ouverture du 53e festival d’Annecy. S’il n’est pas aussi envoûtant et romanesque que PAPERMAN de John Kahrs, lauréat de l’Oscar du meilleur court métrage d’animation, ce film de six minutes, conçu par Saschka Unseld et tourné davantage vers le photoréalisme dans sa conception visuelle, reste cependant empreint de plein de douceur et de délicatesse dans cette histoire qui conte la romance de deux parapluies – un bleu, un rouge – tombant follement amoureux dans une ville chantant sous la pluie, sur le doux score composé par Jon Brion, à qui l’on doit la musique de PARANORMAN.

 

 

 

MONSTRES ACADEMY (Monsters University) de Dan Scanlon en salles le 10 juillet 2013 avec les voix de John Goodman, Billy Crystal,  Steve Buscemi, John Krasinki, Charlie Day, Frank Oz, Nathan Fillon, Alfred Molina, Helen Mirren, Jennifer Tilly,  Aubrey Plaza. Scénario : Dan Scanlon, Robert L. Baird, Daniel Gerson. Producteurs : Kori Rae. Producteur Exécutif : John Lasseter. Compositeur : Randy Newman. Décors : Ricky Nierva. Distribution : Walt Disney Pictures. Durée : 1h44.

.

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 814 901 6 6 615 548
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 380 123 1 380 123
3 LA PETITE VADROUILLE 160 161 1 160 161
4 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 129 139 3 733 751
5 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 124 678 5 2 202 100
6 BLUE & COMPAGNIE 73 907 5 1 059 188
7 ABIGAIL 40 364 2 121 026
8 LE DEUXIEME ACTE 36 950 4 455 689
9 MEMORY 28 125 2 86 758
10 MARCELLO MIO 23 269 3 162 548

Source: CBO Box office

Nos Podcasts