Synopsis : Un curé tombe amoureux d’une actrice névrosée dans un stage de thérapie, monte à Paris pour la retrouver et découvre l’auberge espagnole de l’amour et de la sexualité. Parallèlement à la fiction, Jérôme Soubeyrand interroge Michel Serres et Michel Onfray sur les fondements de la séparation du corps et de l’esprit dans le christianisme et se prête à une séance de psychanalyse transgénérationnelle avec Bruno Clavier, spécialiste mondial du genre. Ils interrogent ensemble le secret de famille que l’écriture de la fiction a contribué à mettre à jour : sa grand-mère est une fille de curé.

 

♥♥♥♥

 

 

Ceci est mon corps - affiche

Ceci est mon corps – affiche

Jérôme Soubeyrand est un scénariste qui s’est souvent démarqué via ses dialogues acerbes aimant briser les conventions et le politiquement correct (Pièce Montée de Pierre Granier-Deferre). Il fait aujourd’hui ses débuts derrière la caméra en signant ici son premier long métrage. Ceci est mon corps, présenté à la deuxième édition du festival international du film grolandais, est un OFNI jubilatoire, produit avec un micro budget. Originale, décalée, débridée, intelligente et philosophique, cette œuvre complètement à part dans le paysage cinématographique, tant dans la forme que dans le fond, fait sauter tous les verrous des interdits cléricaux et de la bienséance. C’est à la fois un véritable bol d’air revigorant et une ode à l’amour, au désir, à la sexualité et à la liberté du corps et de l’esprit. Entre fiction et documentaire, Jérôme Soubeyrand offre trois niveaux de lecture tout en se mettant en scène dans la peau d’un curé en pleine remise en question sur son individualité, ses croyances et ses désirs après sa rencontre avec Marlène lors d’un stage de thérapie. Si cette actrice, campée magistralement par Marina Tomé, est aussi désoeuvrée que libertine, elle est aussi celle de laquelle il tombe amoureux et pour laquelle il décide de briser son vœu de chasteté s’initiant aux plaisirs de la chair. Il décide ainsi de quitter sa paroisse ardéchoise pour s’installer, selon sa volonté, dans l’appartement de cette femme fantasque qui vit pleinement ses désirs et ses amours avec sa petite amie institutrice (Laetitia Lopez), son amant par intermittence (Hervé Dubourjal) et un banquier travesti homosexuel, emmené par l’humoriste et chroniqueur Christophe Alévêque.

 

Christophe-Aleveque-et-Laeticia-Lopez-dans-Ceci-est-mon-corps-realise-par-Jerome-Soubeyrand

 

Outre cette écriture incisive alimentée par la pertinence des répliques dans le déroulement narratif, on salue la performance des acteurs qui fait indéniablement tout le sel et la fraîcheur de Ceci est mon Corps. On retient en particulier les deux monologues, déjà d’anthologie, sur la sexualité féminine et le jeu de la vérité et de la vraisemblance, génialement exprimés par Marina Tomé. D’autres moments sont tout aussi réjouissants comme cette scène avec les deux autres curés, dont l’un est incarné par Pierre-Loup Rajot, également producteur du film. Mais cette comédie existentielle acerbe se distingue aussi par les interventions de Michel Serres et Michel Onfray qui se prêtent parallèlement au jeu dans la partie ‘documentaire’ en évoquant leur vision sur les fondements de la séparation du corps et de l’esprit dans le Christianisme. Si cette problématique est au centre des questionnements des philosophes et de notre cinquantenaire errant, c’est surtout Saint Paul qui en prend ici pour son grade, devenant responsable de tous les maux, refoulements et autres impuissances de ce monde. Jérôme Soubeyrand aborde enfin une troisième phase plus personnelle avec le psychanalyste Bruno Clavier, où il se lance dans une séance d’analyse transgénérationnelle en recréant son arbre généalogique. Ceci est mon Corps se libère ainsi de tous ses oripeaux se dévoilant comme une fable contemporaine salvatrice, à la fois profondément humaine, authentique, sincère et désopilante. A l’heure où la comédie française populaire, de plus en plus formatée en dehors de quelques belles pépites, délaisse souvent sa promesse initiale de faire simplement rire tout en générant l’émotion, cette première œuvre atypique et cocasse faite entre amis – qu’on ne peut donc que soutenir -, fait carillonner de plaisir les cloches du clergé. Elle est non seulement fortement appréciable mais avant tout recommandable…

 

 

>> LIRE NOTRE INTERVIEW DE JÉRÔME SOUBEYRAND AUTOUR DE CECI EST MON CORPS << 

 

 

  • CECI EST MON CORPS de Jérôme Soubeyrand en salles le 10 décembre 2014.
  • Avec : Marina Tomé, Jérôme Soubeyrand, Christophe Alévêque, Laetitia Lopez, Hervé Dubourjal et Pierre-Loup Rajot.
  • Scénario : Jérôme Soubeyrand et Marina Tomé.
  • Production : Pierre-Loup Rajot.
  • Distribution : CALM
  • Durée : 1h34.

. 

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts