Russell sort de prison, après 4 ans passés derrière les barreaux. Il se lance à la recherche de son jeune frère, porté disparu. Depuis son retour d’Irak, celui-ci s’était retrouvé mêlé aux agissements d’un redoutable gang…

 

♥♥♥♥

 

Les Brasiers de la Colère afficheLe premier long-métrage de Scott Cooper sorti en 2009 avec Jeff Bridges, lauréat de l’Oscar et du Golden Globe du meilleur acteur, laissait supputer déjà ses fortes prédispositions à une carrière de réalisateur prometteuse. Les Brasiers de Colère (Out of the Furnace) le confirme quatre ans plus tard et donne même l’impression que Crazy Heart fait office d’apéritif. Si le sujet s’illustrait dans un drame musical, Scott Cooper gagne ici en intensité en dressant une peinture sombre et mélancolique d’une Amérique dévastée par la crise économique. Le récit se plonge dans l’existence difficile de deux frères issus de la classe ouvrière d’une région industrielle en déclin, où les questions de la famille et de la communauté deviennent l’essentiel. Mais il conte en réalité l’histoire d’un homme honnête dont les erreurs humaines l’entraînent vers un destin fatidique. Le réalisateur et son scénariste Brad Ingelsby génèrent ici une véritable tension dramatique par la mise en place réfléchie de l’action dans les différentes situations des personnages pour une montée en puissance dans la dernière demi-heure. Christian Bale et Casey Affleck campent ces deux frères qui tentent de se bâtir une existence profitable dans une région située dans le Nord-Est des Etats-Unis. Le premier semble accepter sa condition en travaillant à l’usine pour subvenir aux besoins de sa compagne (Zoe Saldana), mais le second refuse cette vie signée d’avance. Cet ancien soldat d’Irak reste aux prises avec ses démons et préfère se jeter à corps perdu dans les paris de jeux de courses et les combats organisés par un bookmaker (Willem Dafoe) qui le met sur la route d’un fou furieux implacable (Woody Harrelson) à la tête d’un gang criminel. Mais une mauvaise décision entraîne notre héros à purger quatre ans de prison ruinant ses chances à sa sortie d’avoir cette vie qu’il commençait à installer.

 

Out of the Furnace - Christian Bale et Casey Affleck

 

Les Brasiers de la Colère peut décontenancer au départ dans sa lecture particulière qui désordonne la chronologie de l’histoire mais ce parti pris le démarque tout autant. Et ce n’est que plus remarquable dès la séquence d’ouverture dans un drive-in présentant l’antagoniste (Harrelson), dont on ne sait rien de prime d’abord si ce n’est qu’il porte en lui toutes les caractéristiques du psychotique violent et irrationnel. Cooper nous gratifie d’ailleurs d’un plan intéressant dès ces premières minutes d’introduction, entre l’action violente de la scène où la population reste prostrée par la folie et la brutalité de cet homme, et l’écran du drive-in projetant l’image d’un personnage figé au milieu d’une foule qui circule à pleine vitesse. Le ton est donné d’emblée. Un autre plan sera du même acabit dans le second acte, même s’il reste plus classique dans son style, dans lequel l’image de Casey Affleck entre les mains de ce criminel se juxtapose à celle de Christian Bale et Sam Shepard chassant le cerf en pleine forêt. Ce sont certainement les séquences les plus captivantes du film puisqu’elles manient habilement le tempo de la narration entre calme et violence, au rythme d’une bande son immersive à la guitare.

 

Out of the Furnace - Christian Bale et Woody Harrelson

 

Mais là où l’œuvre de Cooper se distingue, c’est au travers d’un excellent trio d’acteurs. Si Christian Bale s’impose par son charisme et l’expressivité de son regard, Casey Affleck exploite toujours autant son côté mi-ange mi-démon dévoilant ici le visage d’un enragé, cloisonné dans une vie qu’il se sent incapable de changer. Mais leur interprétation est surtout renforcée par la performance de Woody Harrelson dans la peau de ce criminel inflexible et impitoyable qui exploite le système défaillant de la société pour imposer sa loi sur une population, déjà en proie à la peur d’un avenir sombre et incertain. Il donne le rythme et l’équilibre à l’intrigue et vient compresser toute cette tension jusqu’au dernier acte. Si le reste du casting avec Sam Shepard, Willem Dafoe et Tom Bower ajoute sa pierre à l’édifice, on peut regretter que Zoé Saldana et Forest Whitaker soient sous exploités. Avec Les Brasiers de la Colère, produit par Ryan Kavanaugh, Leonardo DiCaprio et Ridley Scott, Cooper signe un thriller dramatique d’une puissance magnétique qui se singularise déjà dans le panorama cinématographique de ce début d’année 2014. Non seulement dans sa facture visuelle et narrative mais aussi grâce à l’excellent travail esthétique du directeur de la photographie Masanobu Takayanagi (Le Territoire des LoupsWarrior) qui parvient à l’intensifier de tout son éclat dramatique.

 

 

 

OUT OF THE FURNACE (LES BRASIERS DE LA COLÈRE) de Scott Cooper en salles le 15 janvier 2014 avec Christian Bale, Casey Affleck, Woody Harrelson, Zoe Saldana, Forest Whitaker, Willem Dafoe, Sam Shepard, Tom Bower, Dendrie Taylor. Scénariste : Scott Cooper, Brad Ingelsby. Producteurs : Ridley Scott, Tony Scott, Leonardo DiCaprio, Jennifer Davisson Killoran, Michael Costigan, Ryan Kavanaugh. Photo : Masanobu Takayanagi. Compositeur : Dickon Hinchliffe. Montage : David Rosenbloom. Décros : Thérèse DePrez. Costumes : Kurt and Bart. Distribution : Metropolitan FilmExport. Durée : 1h56.

 .

Commentaires

A la Une

Cannes 2020 : The French Dispatch, Soul parmi les 56 films sélectionnés

Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont dévoilé ce mercredi 3 juin les 56 longs-métrages sélectionnés pour être présentés dans différents… Lire la suite >>

[Vidéo] Décès de George Floyd : Spike Lee réagit en citant son film Do The Right Thing

Le réalisateur américain au cinéma militant a monté une vidéo qui rapproche l’arrestation qui a entraîné la mort de l’Afro-Américain… Lire la suite >>

Cinémas : l’UGC George V va fermer définitivement

L’UGC George V des Champs-Élysées tire sa révérence. Le bail de l’établissement, probablement transformé en hôtel de luxe, ne sera… Lire la suite >>

WandaVision : un ancien X-Men intègre le casting

L’une des stars des films X-Men distribués par la Fox vient de rejoindre le casting de WandaVision, la minisérie Disney+… Lire la suite >>

Mission – Impossible 7 : le tournage va reprendre

Interrompue par la pandémie de Covid-19, la production de Mission : Impossible 7 va pouvoir redémarrer en septembre prochain avec le… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts