Synopsis : Alors que Metallica joue plusieurs de ses tubes devant des milliers de fans, Trip est envoyé récupérer un objet mystérieux qu’il doit absolument rapporter pour le spectacle. La tâche apparemment simple prend la tournure d’une aventure surréaliste quand sa camionnette est violemment heurtée par une voiture. Trip, sonné, s’extrait du van pour se retrouver au milieu d’un imminent affrontement entre casseurs en colère et escouades de police anti-émeute. Dans ce chaos, un chevalier masqué, doté des pires intentions pose son regard meurtrier sur Trip. Seul et désarmé dans un paysage urbain post-apocalyptique, Trip ne peut compter que sur lui-même pour combattre le chevalier et protéger le précieux sac de cuir qu’il doit remettre au groupe.

 

♥♥♥♥♥

 

Metallica Through the Never afficheLes non amateurs de Metallica s’abstenir car ils n’y trouveront probablement pas leur compte. Alors que la tendance aux DVD de concerts live semble en perte de vitesse – voire révolue -, le groupe légendaire a décidé de remettre à jour le concept en concevant Metallica Through the Never, sorti en vidéo depuis le 10 février dans l’hexagone. L’occasion ici de rattraper un peu le temps et de se pencher sur cette œuvre qui a fait pourtant un flop au box office américain l’année dernière. L’idée est finalement assez simple. Réussir à proposer un concert quasiment en totalité de leur mythique répertoire tout en y greffant un récit fictionnel avec au centre Trip, interprété par Dane DeHaan révélé dans CHRONICLE (notre critique) et remarquable dans DES HOMMES SANS LOI (notre critique). Tandis que le film s’ouvre sur un majestueux plan aérien dévoilant ce personnage débarquer sur les lieux du show, ce dernier est rapidement contraint de quitter prématurément l’arène avec la mystérieuse tâche d’aller récupérer un sac très important pour le groupe. Pour mener à bien leurs intentions dans ce film, James Hetfield (Guitare-Chant), Lars Ulrich (Batterie), Kirk Hammett (Guitare) et Robert Trujillo (Basse) désiraient au départ faire appel à Anton Corbijn, auteur de deux clips du groupe (Hero of the Day, Mama Said). Suite à l’incapacité du réalisateur de Control de se libérer, c’est Nimrod Antal qui a eu l’honneur d’être contacté.

 

Metallica Through the Never / ©Ascot Elite Filmverleih

Metallica Through the Never / ©Ascot Elite Filmverleih

 

Le réalisateur du décevant Predators et du thriller horrifique Motel a ainsi filmé en Imax 3D un véritable best-of live du groupe, s’appuyant sur une trentaine de caméras. Enter Sandman, Ride the Lightning, One, Master of Puppets, Nothing else Matters, tous les hits y passent. James Hetfield et sa bande sont ainsi montrés sous tous les angles sur une base d’images captées lors de plusieurs shows titanesques, tape-à-l’œil et explosifs, concoctés spécialement pour l’occasion en août 2012 à la Rogers Arena de Vancouver. Le récit connecté à cet impressionnant étalage de tubes semble être directement calqué sur l’univers thématique du groupe. La ville apparait déserte, les rues sont vides, évoquant un univers post-apocalyptique qui rappelle parfois Mad Max et L’Antre de la Folie. DeHaan se retrouve rapidement victime d’un accident de voiture spectaculaire, efficacement filmé avec une caméra embarquée et un judicieux ralenti. Dès lors la suite de son aventure vire au cauchemar. Entre une horde de hooligans enragés et de policiers déjantés, il est confronté à un mystérieux cavalier, un colosse déterminé à tuer par simple plaisir. Lorsque Trip met la main sur le fameux graal, Antal choisit de ne pas dévoiler le contenu du sac mais bien le regard médusé du jeune acteur de 27 ans. Il faut véritablement se laisser voguer et vibrer avec le jeune homme dont la quête tourne chaque fois un peu plus au cauchemar (accident, courses-poursuites, affrontements, immolation).

 

Dane DeHaan - Metallica Through the Never / ©Ascot Elite Filmverleih

Dane DeHaan – Metallica Through the Never / ©Ascot Elite Filmverleih

 

Lors de son retour à l’arène, déserte, il dépose le sac sur la scène à peine éclairée puis s’en va. Le mystère reste entier. Plutôt que d’imaginer une histoire proprement structurée et littéralement connectée au concert de Metallica, Antal expose un véritable clip vidéo sur fond de tubes planétaires du groupe. C’est paradoxalement dans son inconsistance que ce récit aux allures fantastico-horrifiques puise toute sa force. L’aspect documentaire découle de l’omniprésence et de l’authenticité des images du concert filmé. Mais la sophistication de sa mise en scène très théâtrale et le traitement sur-esthétisé du récit évanescent, greffé au show, incite Through the Never à être vu comme un essai vidéo grandeur nature. Alors que les arguments tendant vers la fiction offre encore une fois des images surpuissantes et bluffantes du groupe, on peut regretter qu’Antal n’ait pas minimisé la visibilité de cet encombrant appareillage pour plus de profondeur et d’identification. On peut distinctement voir sur scène des steadycams, des grues, des techniciens et autres membres du staff en train de travailler, agissant selon le déroulement du show. Mais la récurrence systématique de l’ambition cinématographique, sympathique dans un premier temps, influe au final quelque peu négativement sur cette œuvre conçue et perçue comme un objet hybride, curieusement envoûtant et ludique. Cela n’empêche néanmoins pas Through the Never d’être intéressant et musclé, démontrant que Metallica a toujours bien la même hargne qu’à sa grande époque. Après plus de trente ans de carrière, la folle endurance, la vitesse des riffs et les grimaces de James Hetfield et Co en témoignent généreusement.

 

 

  • METALLICA THROUGH THE NEVER réalisé par Nirmod Antal disponible en DVD/Blu-ray depuis le 10 février 2014.
  • Avec: Dane DeHaan, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett, Robert Trujillo.
  • Scénario : Nimrod Antal, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett et Robert Trujillo
  • Production : Charlotte Huggins, Jeff Zachary, Deena Sheldon
  • Musiques : James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett et Robert Trujillo
  • Superviseur Musical : Greg Fidelman
  • Photographie : Gyula Pados
  • Montage : Joe Hutshing
  • Décors : Elizabeth Wilcox
  • Costumes : Carla Hetland
  • Distribution : Chrysalis Films / Seven 7 (cinéma) – Editions vidéo Keep Case
  • Durée : 1h32

 

  • Bonus Blu-ray
  • Bande-annonce
  • Clip « Master of Puppets »
  • Interview du groupe et de l’équipe technique
  • Les coulisses du mixage d’un film hors du commun
  • Avant-Première Française au Grand Rex – Exclusif
  • Making of « Hit the Lights »
  • 2 scènes inédites
  • Metallica au festival du film de Mill Valley
  • Orion Music + More, le festival créé par Metallica

 

  • Bonus DVD
  • Bande-annonce + Teaser
  • Exclusif : La performance live à l’Avant-Première qui a fait du bruit au Grand Rex
  • CD best of du groupe

.


Commentaires

A la Une

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts