Ninja Turtles de Jonathan Liebesman: critique

Publié par François Taing le 13 octobre 2014

Synopsis : Tenez-vous prêts : quatre héros de légende vont bientôt faire parler d’eux à New York … Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder. Entre deux dégustations de pizzas (sans anchois, bien sûr) et un entraînement intense aux arts martiaux, prodigué par leur maître Splinter, ils vont accomplir leur destin, aidés par la courageuse reporter, April O’ Neil.

 

♥♥♥♥♥

 

Ninja Turtles de Jonathan Liebesman - affiche

Ninja Turtles de Jonathan Liebesman – affiche

Pour faire revivre la franchise populaire Les Tortues Ninja et fêter leurs 30 ans d’existence, la Paramount a fait un pari risqué en engageant le réalisateur Jonathan Liebesman, responsable du désastreux La Colère Des Titans. Depuis leurs naissances dans les années 1980, ces personnages sont devenus cultes pour toute une génération mais aussi très kitsch à travers les quelques adaptations, avec des acteurs portant des costumes de tortues. Dans cette effervescence de remakes, reboots et prequels, les studios ont suivi leur logique en la modernisant. Une modernisation qui ne devrait pas plaire à tout le monde, encore moins aux fans de la première heure. Car certains éléments clés de la mythologie ont été modifiés pour le besoin du scénario – avec l’accord des créateurs de la bande dessinée originale -, comme notamment l’origine de leur intelligence. On délaisse ici l’esprit bon enfant, qui a fait le succès de ses prédécesseurs, au profit de séquences d’action non stop avec quatre Tortues Ninja et leur maître-rat Splinter, conçus en motion capture, mais hélas pas vraiment plaisants ni très expressifs. La nostalgie, l’émotion et la drôlerie espiègle des productions passées sont balayées ici dans un récit bidonné en manque d’ambition et une réalisation qui multiplie les ralentis insupportables dans des scènes d’action souvent illisibles. Seuls restent valables deux ou trois passages impressionnants, dont la course-poursuite dans la neige, avec des effets spéciaux relativement efficaces. Notons en revanche que la scène du beatbox dans l’ascenseur représente bien le summum d’absurdité.

 

Megan Fox © Paramount Pictures France

Megan Fox © Paramount Pictures France

 

De plus, on ne sait presque rien du fameux Némésis Shredder, ne faisant que de furtives apparitions en armure de samuraï. Et pour cause, son histoire va être développée dans la suite déjà prévue pour 2016. Liebesman signe donc un consommable de pop culture indigeste, s’inscrivant dans la volonté du producteur Michael Bay, comme ce dernier acte à New York renvoyant à Transformers et à Avengers de Whedon. Et le casting ne brille guère mieux. Les acteurs de ce quatuor aux fameux noms d’artistes de la Renaissance, emmenés par Alan Ritchson (Raphael), Noel Fisher (Michelangelo), Pete Ploszek (Leonardo) et Jeremy Howard (Donatello), parviennent rarement à donner une quelconque personnalité à leurs reptiles à carapaces. Megan Fox est de son côté insignifiante en reporter bimbo intrépide, April O’Neil, qui enquête sur une série de crimes la menant vers le Clan des Foot pour enfin percer dans le métier. Son coéquipier cameraman ne fait pas non plus honneur au talent comique de Will Arnett, bien connu d’Arrested Development. Whoopi Goldberg fait, quant à elle, une apparition inutile avec trois pauvres répliques en tant que rédactrice en chef. Et enfin, William Fichtner n’est en aucun cas un antagoniste charismatique n’exprimant aucune émotion dans la peau de cet homme d’affaires et scientifique milliardaire qui veut détruire le monde pour devenir encore plus riche. Il n’est pas nécessaire de (re)voir la franchise pour comprendre Ninja Turtles, la séquence d’introduction en mode bande dessinée explique les prémices nécessaires à la compréhension de l’histoire. A l’évidence, ce reboot non plus, en dépit d’un certain divertissement parfois fun qui marque le retour au cinéma de ces tortues mutantes masquées qui jaillissent des égouts de New York…

 

 

François Taing

 

 

  • NINJA TURTLES (Teenage Mutant Ninja Turtles) réalisé par Jonathan Liebesman en salles le 15 octobre 2014.
  • Avec : Megan Fox, Will Arnett, William Fichtner, K. Todd Freeman, Danny Woodburn, Noel Fisher, Jeremy Howard, Pete Ploszek, Alan Ritchson & Minae Noj.
  • Scénario : Josh Appelbaum, Andre Nemec, Evan Daugherty d’après les personnages créés par Peter Laird et Kevin Eastman.
  • Production : Michael Bay, Andrew Form, Brad Fuller, Galen Walker, Scott Mednick, Ian Bryce
  • Photographie : Lula Carvalho
  • Montage : Joel Negron, Glen Scantlebury
  • Décors : Debra Schutt, Neil Spisak
  • Costumes : Sarah Edwards
  • Musique : Brian Tyler
  • Distribution : Paramount
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

Twin Peaks : Kyle MacLachlan propose aux fans de fêter les 30 ans de la série avec lui

Le confinement n’empêchera pas les adeptes de Twin Peaks de se réunir pour fêter les trente ans de sa première… Lire la suite >>

J.K. Rowling lance « Harry Potter at Home », une plateforme pour occuper les enfants

La célèbre autrice britannique propose aux parents un site éducatif centré sur l’univers de Poudlard et ses sorciers, pour apprendre… Lire la suite >>

Le remake de Candyman écrit par Jordan Peele sortira à l’automne 2020

Le retour du terrible Candyman sur grand écran devra attendre septembre prochain.       Il va falloir patienter pour… Lire la suite >>

Call Me By Your Name : le réalisateur confirme la suite avec le casting du premier film au complet

La pépite aux allures de dolce vita oscarisée pour son scénario en 2018, va bien connaître une suite sur grand… Lire la suite >>

Hollywood : premières images de la minisérie Netflix de Ryan Murphy

La nouvelle série progressiste du créateur de Glee et American Horror Story sera consacrée à un groupe de talents dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts