Synopsis : Lorsqu’elle débarque dans une station spatiale, une jeune femme n’imagine pas les tensions qu’elle va créer au sein des membres de l’équipage.

 

♥♥♥♥♥

 

Space Station 76 - affiche

Space Station 76 – affiche

Depuis sa première bande annonce mise en ligne en juillet dernier sur la toile et son affiche vintage, Space Station 76 est resté ancré dans l’esprit comme un objet de curiosité. Seulement disponible en VOD depuis le 26 Novembre, cette comédie dramatique spatiale, indépendante et hors normes, se démarque des productions formatées pour des sorties sur grand écran. Et pourtant, ce premier long métrage de Jack Plotnick, vu souvent dans des séries comme Buffy ou The Mentalist ou encore dans Rubber et Wrong de Quentin Dupieux, se révèle être une découverte conceptuelle intéressante. Space Station 76, tourné à Los Angeles en seulement 20 jours, a plusieurs cordes à son arc. Si la première est de revisiter les classiques de science-fiction à l’imagerie visuelle des années 70 comme 2001, Silent Running, L’Âge de Cristal, Star Wars ou encore la série Cosmos 1999, plusieurs autres caractéristiques renforcent sa dimension narrative. Space Station 76 présente plusieurs niveaux lectures, de la comédie noire en passant par la parodie de science-fiction et la romance, jusqu’au drame psychologique, intimiste et existentiel. Ce dernier pan, parcourant l’évolution de plusieurs personnages dans un espace confiné, renvoie en outre à l’excellent Ice Storm d’Ang Lee. Le récit suit l’arrivée d’une capitaine adjointe à bord du vaisseau Omega 76 qui va bouleverser la vie de tout l’équipage, dirigé par un capitaine déprimé et sexuellement refoulé. Les tensions déjà existantes vont dès lors faire surface alors qu’un astéroïde se dirige sur eux.

 

Liv tyler et Patrick Wilson dans Space Station 76 de Jack Plotnick

Liv tyler et Patrick Wilson dans Space Station 76 de Jack Plotnick

 

Space Station 76 nous immerge ainsi dans le quotidien de ces individus, qui tentent de combler le vide émotionnel de leur existence dans l’espace confiné de cette station où les petits robots à l’allure de D2R2 sont nettoyeurs, serveurs, thérapeutes… Mais ce qui fait son charme, c’est aussi son casting. Liv Tyler incarne avec délicatesse cette belle et attentionnée femme compétente. Avec pour père Keir Dullea de 2001, aperçu lors d’une scène cocasse du visiophone, elle va se heurter à Patrick Wilson en capitaine moustachu à la Ron Burgundy. Dépressif, fumeur, alcoolique et suicidaire, il dénie et souffre de cacher son homosexualité. Tous deux s’entourent de Matt Bomer, technicien du vaisseau avec un bras mécanique, qui fantasme sur la même femme nue flottant comme une étoile dans l’Espace, n’arrivant plus à avoir de relations intimes avec sa femme (Marisa Coughlan), manipulatrice, jalouse et autocentrée sur ses problèmes. Celle-ci le trompe avec Jerry O’Connell en coureur de jupons, marié et père d’un nouveau-né, tout en délaissant sa fillette (Kilie Rogers), qui rêve de se faire des amis mais se retrouve malgré elle souvent confrontée à la mort.

 

Space Station 76 de Jack Plotnick

Space Station 76 de Jack Plotnick

 

Si ce mélange des genres et ce mashup cinéphilique, bien équilibrés et visuellement maitrisés, laissent place à une ambiance souvent mélancolique, à un rythme lent, aux vicissitudes humaines et aux dialogues, cette odyssée intergalactique contemplative parvient à nous transporter dans ce microcosme par ses décors rétro-futuristes, ses costumes et ses coiffures vintages. Mais surtout, Space Station 76 nous maintient étonnamment en orbite et en état d’apesanteur voire même d’apaisement, grâce à sa géniale bande son (à l’écoute sur Spotify), composée entre autres de morceaux groovy de Todd Rundgren des années 1970.

 

 

 

  • SPACE STATION 76 de Jack Plotnick disponible uniquement en VOD depuis le 26 Novembre 2014.
  • Avec : Patrick Wilson, Liv Tyler, Marisa Coughlan, Matt Bomer, Jerry O’Connell, Kylie Rogers, Kali Rocha, Victor Togunde…
  • Scénario : Jack Plotnick, Michael Stoyanov avec Jennifer Elise Cox, Sam Pancake, Kali Rocha
  • Production : Dan Burks, Katherine Ann McGregor, Joel Michaely, Edward Parks, Rachel Ward.
  • Photographie : Robert Brinkmann
  • Montage : Sharon Rutter
  • Costumes : Sarah Brown, Sandra Burns
  • Décors : Seth Reed
  • Musique : Marc et Steffan Fantini
  • Collection : OVNI (Objets VOD non Identifiés) de Sony Pictures Home Intertainment
  • Disponible sur la box SFR, Orange, MyTF1, iTunes, Google Play, XBox 360 et Playstation Store.
  • Durée : 1h35

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts