Suite Française de Saul Dibb: critique

Publié par Julie Braun le 1 avril 2015

Synopsis : Été 1940. France. Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’œil inquisiteur de sa belle-mère. L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier…

 

♥♥♥♥♥

 

Suite Française - affiche

Suite Française – affiche

Après The Duchess, Saul Dibb revient sept ans plus tard avec Suite Française, adapté d’un roman inachevé conçu en cinq parties d’Irène Némirovsky, écrivaine juive d’origine ukrainienne, morte à Auschwitz en 1942. Cette œuvre posthume, découverte, retranscrite par sa fille soixante-cinq plus tard et parue aux éditions Denoël, a reçu le prix Renaudot en 2004. Le réalisateur britannique nous plonge ainsi au cœur du petit village français de Bussy pendant les premières années de l’occupation allemande en juin 1940. Ce drame, coécrit avec Matt Charman, s’intéresse à la partie centrale du second récit intitulé Dolce du roman de l’auteure, concentrée sur Lucile Angellier. Mariée à un homme devenu prisonnier de guerre, la jeune femme habite chez sa belle-mère (Kristin Scott Thomas), une propriétaire froide et sans concession avec ses métayers. Mais lorsqu’un régiment de soldats allemands s’installe dans ce bourg et réquisitionne les maisons, la vie de la population bascule et la nature humaine se révèle pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour Lucile, campée avec justesse par Michelle Williams, dès lors qu’elle tombe amoureuse du beau, sensible et mélomane Bruno Van Falk, l’un des soldats, porté par le regard trop doucereux de Matthias Schoenaerts. Si rien ne devait les réunir, leur passion commune pour la musique, et plus particulièrement le piano, va les rapprocher progressivement jusqu’à dessiner une relation amoureuse.

 

Michelle Williams et Matthias Schoenaerts dans Suite Francaise de Saul Dibb

Michelle Williams et Matthias Schoenaerts dans Suite Française de Saul Dibb

 

Suite Française se trouve un peu à l’intersection entre Un Village Français, série tricolore populaire diffusée sur France 3, et Le Silence de la Mer de Jean-Pierre Melville. Si la mise en scène de Saul Dibb est souvent trop académique dans une narration parfois trop édulcorée, il nous entraîne néanmoins dans l’univers d’Irène Némirovsky. La force de cette œuvre émane particulièrement des rôles féminins et de l’importance de bande musicale intense de Rael Jones. La mélodie baptisée Dolce récurrente au piano, composée par le grand Alexandre Desplat, et la prépondérance de morceaux de jazz allemands des années 30 illustrent aussi parfaitement la contradiction des sentiments de ce couple. Michelle Williams introduit avec délicatesse l’évolution de son personnage grâce à son jeu toujours juste et crédible. L’amour pour cet homme induit en Lucile une force et une volonté de résistance face à l’ennemi. De jeune femme vulnérable et soumise, elle se transforme en une combattante forte et assurée.

 

Kristin Scott-Thomas dans Suite Francaise de Saul Dibb

Kristin Scott-Thomas dans Suite Française de Saul Dibb

 

Idem pour Kristin Scott-Thomas. Après l’excellent ELLE S’APPELAIT SARAH (notre critique), qui abordait la rafle du Vél’ d’Hiv, l’une des pages les plus sombres de l’histoire de France, elle s’empare ici d’un rôle de prime abord ingrat et parfois antipathique pour dévoiler un courage sans faille. Quant à Matthias Schoenaerts, s’il démontre encore une facette de ses capacités de jeu d’acteur dans la peau de ce soldat, souvent en désaccord avec le régime nazi tout en exécutant les ordres inévitables, on lui préfère cependant des rôles plus en profondeur comme Bullhead et de De rouile et d’os. Les seconds couteaux comme ceux de Ruth Wilson, Harriet Walter et Lambert Wilson parviennent à tirer leur épingle du jeu sans tomber dans le cliché de ces personnages fondés souvent sur les mêmes notions, entre résistance et délation. Saul Dibb donne ainsi sa vision de Suite Française qui n’est certes pas exempte de certaines maladresses, mais il esquisse néanmoins une romance sur fond de guerre, bucolique et mélodieuse, tout en sobriété.

 

 

 

  • SUITE FRANÇAISE réalisé par Saul Dibb en salles le 1er avril 2015.
  • Avec : Michelle Williams, Kristin Scott Thomas, Matthias Schoenaerts, Sam Riley, Ruth Wilson, Heino Ferch, Tom Schilling, Alexandra Maria Lara…
  • Scénario : Saul Dibb, Matt Charman d’après le roman éponyme d’Irène Némirovsky
  • Production : Xavier Marchand, Romain Brémond, Michael Kuhn, Andrea Cornwell
  • Photographie : Eduard Grau
  • Montage : Christopher Dickens
  • Décors : Michael Carlin
  • Costumes : Michael O’Connor
  • Musique : Rael Jones
  • Distribution : UGC
  • Durée : 1h47

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts