Synopsis : Une employée du Département d’État américain, mutée à l’ambassade de Londres, voit tous ses collègues mourir dans un attentat. Devenue la cible de tueurs et accusée de crimes qu’elle n’a pas commis, elle se lance dans une folle cavale…

 

♥♥♥♥♥

 

Survivor - affiche

Survivor – affiche

Si James McTeigue proposait une lecture originale du terrorisme dans V pour Vendetta (2006), Survivor, sorti directement en vidéo début juin, repose, quant à lui, sur des codes et une approche plus classique. Le cinéaste australien s’entoure de deux figures de proue, Milla Jovovich (Kate Abbott) et Pierce Brosnan (« L’horloger »), afin de mettre en scène un récit mêlant meurtres, complots politiques et scènes de filatures à gogo. À peine débarquée dans ses nouvelles fonctions, la talentueuse Kate Abbott échappe de justesse à la mort, suite à un attentat visant son groupe d’unité. Mais pas le temps de souffler, la survivante est immédiatement prise pour cible par un dangereux assassin surnommé « L’horloger ». S’ensuit alors un immense jeu du chat de la souris entre l’agent, le tueur, et les unités d’intervention londoniennes qui ont identifié Abbott comme étant l’instigatrice de projets terroristes de haute volée. Du statut d’agent renommé à celui d’ennemi n°1, Milla Jovovich est constamment sous-pression dans le récit de McTeigue. Un scénario rapidement brossé, dont les différentes séquences s’emboîtent comme les pièces d’un puzzle qui ne révèlent hélas pas de réelles difficultés particulières. Malgré l’insistance sur les qualités reconnues de l’agent, plusieurs éléments ne répondent pas toujours à nos attentes. Après l’explosion, notre héroïne est confrontée à son chef de service, interprété par Robert Forster, qui tente à son tour de la supprimer. Elle réussit à retourner la situation, le tue, mais se laisse maladroitement filmer, arme à la main, au cœur d’un parc public. Malgré l’état de choc du personnage, difficile de prendre au sérieux la rampe de lancement narrative qui dévoile Abbott en tant que nouvelle cible meurtrière. Mais qu’importe, la traque est lancée. Elle cherche dès lors à rejoindre le peu d’alliés qui restent à sa portée afin de se tirer d’affaire.

 

Milla Jovovich dans Survivor de James McTeigue

Milla Jovovich dans Survivor de James McTeigue

 

Entre un rendez-vous à la gare de Saint-Pancras, une course effrénée dans les couloirs du métro et une intrusion au sein de l’ambassade américaine, Kate Abbott n’en finit pas de déjouer les plans de ses poursuivants, sans pour autant faire preuve d’une ingéniosité débordante. La discrétion n’est pas vraiment de mise. Sans relâche, « L’horloger » la suit sans jamais se faire prendre par les services de sécurité, dont les caméras publiques doivent pourtant témoigner de son omniprésence. Soulignons également l’absurdité qui découle de l’efficacité des agents de sécurité britannique. Alors qu’Abbott a le temps de se rendre à l’aéroport et de faire le trajet entre Londres et New-York, les agents spéciaux peinent à identifier son faux passeport afin de donner l’alerte de l’autre côté de l’Atlantique. Bien que Survivor repose sur des qualités de mise en scène indéniables, notamment en favorisant une caméra fixe plutôt que des mouvements souvent assignés au thriller d’action de cette envergure, le scénario offre rarement des moments de tensions. Souvent trop prévisible dans sa construction, le récit est conclu par un dénouement inévitable qui souligne le manque d’ambition de James McTeigue. Majoritairement plongées dans l’obscurité, les séquences de Survivor se ressemblent aussi et s’enchaînent sans réelles variations visuelles.

 

Pierce Brosnan dans Survivor de James McTeigue

Pierce Brosnan dans Survivor de James McTeigue

 

Ainsi, après Ninja Assassin et L’Ombre du mal (The Raven), James McTeigue peine encore à retrouver la qualité narrative et visuelle de sa première réalisation, V pour Vendetta. Bien qu’il soit entouré d’acteurs confirmés, les caractéristiques de ses personnages ne se révèlent pas vraiment à la hauteur. Milla Jovovich est constamment fermée, stressée et apeurée, sans montrer le moindre relief, à l’instar de Pierce Brosnan, qui retrouve un profil de jeu similaire à celui qu’il occupait dans NOVEMBER MAN de Roger Donaldson (notre critique). Survivor s’inscrit donc comme un thriller formaté dont le discours sur le terrorisme ne révolutionne hélas pas le monde ni le genre.

 

 

DVD/ En bonus, on peut découvrir un making of, présenté sous la forme de différentes interviews instructives mais parfois redondantes, ainsi que la bande annonce.

 

 

 

  • SURVIVOR de James McTeigue disponible directement en DVD/Blu-ray et VOD le 2 juillet 2015.
  • Avec : Pierce Brosnan, Milla Jovovich, Dylan McDermott, Angela Bassett, Robert Forster, James D’Arcy, Roger Rees, Benno Fürmann, Frances de la Tour…
  • Scénario : Philip Shelby
  • Production : Charles Winkler, Irwin Winkler, Boaz Davidson
  • Photographie : Danny Ruhlmann
  • Son : Chris Munro
  • Décors : Sophie Newman
  • Costumes : Stephanie Collie
  • Montage : Kate Baird
  • Musique : Ilan Eshkeri
  • Durée : 1h32
  • Editeur : M6
  • Tarif DVD : 14,99 €
  • Tarif Blu-ray Steelbook : 19,99 €


Commentaires

A la Une

The Batman : une bande-annonce sombre pour la prochaine adaptation du Chevalier Noir

Diffusé hier soir dans le cadre de la DC Fandome, The Batman de Matt Reeves, prévu pour mars 2022, dévoile… Lire la suite >>

Bruised : Une bande-annonce pour le premier film d’Halle Berry

Netflix diffuse les images des débuts de l’actrice derrière la caméra pour un film sur une ancienne star de MMA,… Lire la suite >>

Knock at the Cabin : Un titre et une date de sortie pour le prochain M. Night Shyamalan

C’est sur son compte Twitter que le réalisateur a dévoilé le titre de son nouveau film pour une sortie le… Lire la suite >>

Wonka : Timothée Chalamet donne de la voix sur des images du tournage

Disponible sur Twitter, une vidéo amateur révèle les talents de chanteur de Timothée Chalamet lors d’une prise du prequel de… Lire la suite >>

Voir : Une future série de documentaires par David Fincher sur Netflix

À la surprise générale, la prochaine collaboration entre David Fincher et Netflix sera dans le cadre de documentaires essayistes sur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 1 384 858 1 1 384 858
2 DUNE 275 234 4 2 468 407
3 BOITE NOIRE 100 553 5 970 224
4 BAC NORD 89 864 8 2 040 604
5 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 63 480 6 1 304 432
6 POURRIS GATES 53 173 4 395 431
7 EUGENIE GRANDET 46 891 2 117 041
8 TOUT S'EST BIEN PASSE 46 137 3 220 937
9 STILLWATER 42 298 3 272 181
10 TRALALA 41 732 1 41 732

Source: CBO Box office

Nos Podcasts