Ressortie/ Casino de Martin Scorsese: critique

Publié par Thierry Carteret le 17 septembre 2015

Synopsis : En 1973, Sam Ace Rothstein est le grand manitou de la ville de toutes les folies, Las Vegas. Il achète et épouse une virtuose de l’arnaque, Ginger Mc Kenna, qui sombre bien vite dans l’alcool et la drogue. Mais un autre ennui guette Sam, son ami d’enfance Nicky Santoro, qui entreprend de mettre la ville en coupe réglée…

 

 

♥♥♥♥

 

Casino de Martin Scorsese - affiche ressortie

Casino de Martin Scorsese – affiche ressortie

Casino, l’un des plus gros succès de Martin Scorsese, ressort en salles le 14 octobre 2015 pour la première fois en copie numérique, à l’occasion de son 20e anniversaire. Après une ouverture saisissante qui s’achève sur La Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach que vient illustrer magnifiquement un générique signé du grand Saul Bass, le réalisateur américain opère un long flashback. Celui-ci dépeint un univers d’argent et de corruption qui prend très vite la forme d’un drame opératique plein de lyrisme et de fureur. Le montage, conçu par sa fidèle collaboratrice Thelma Schoonmaker, est soutenu par la voix off des différents protagonistes, évoquant Les Affranchis, autre grande œuvre de Scorsese signée en 1990, avec également Robert De Niro et Joe Pesci. Inspiré du livre de Nicholas Pileggi, Casino se concentre sur Sam Ace Rothstein, un directeur de casino à Las Vegas (génial Robert de Niro), personnage inspiré de Frank Rosenthal, patron de plusieurs maisons de jeux d’argent dans les années 1970-80 en lien avec la mafia et sous la protection de Anthony Spilotro. Sam tombe aussitôt éperdument amoureux de Ginger Mc Kenna (Sharon Stone), une ex-prostituée de luxe. Commence alors pour lui une série de déboires sans fin, véritables épines dans le pied pour ses affaires. Vénale, droguée et alcoolique, elle est toujours attachée à son « mac » Lester Diamond (James Woods), entretenu avec l’argent de son mari qu’elle escroque au passage sans le moindre remord. La star de Basic Instinct est d’une beauté aussi lumineuse qu’épineuse renvoyant ici un mélange de sensualité extrême et de folie furieuse autodestructrice. Une performance qui lui a valu de recevoir en 1996, à juste titre, un Golden Globe de la meilleure actrice.

 

Robert de Niro dans Casino de Martin Scorsese

Robert de Niro dans Casino de Martin Scorsese

 

Robert de Niro et Sharon Stone forment à l’écran un couple magistral, lié par de seuls intérêts financiers, au désespoir de Sam Rothstein. Tout ne s’achète pas dans ce monde, y compris les sentiments de cette femme envers cet homme qui l’aime à la folie et à laquelle il offre des bijoux en guise de preuve d’amour. La passion amoureuse contrariée de Sam pour son épouse est à l’image du rouage qui vient détraquer le mécanisme bien huilé, comme les jeux de hasard des machines à sous. Après son mariage rapide avec Ginger et la naissance de leur enfant, qu’elle est d’ailleurs incapable de gérer et d’élever correctement, Sam comprend trop tard qu’il perdu son pari en misant sur l’amour. S’ajoute à cela son meilleur ami d’enfance, le gangster Nicky Santoro (Joe Pesci), une petite frappe bipolaire, qui passe en un éclair d’une attitude débonnaire à des crises de violence rageuses et incontrôlées. Son personnage, inspiré d’Anthony Spilotro dit ‘Tony la fourmi’, véritable homme de la pègre de Las Vegas, a de nombreuses similitudes avec Tommy De Vito qu’il incarnait dans Les Affranchis.

 

Sharon Stone dans Casino de Martin Scorsese

Sharon Stone dans Casino de Martin Scorsese

 

Martin Scorsese maîtrise ainsi totalement son art et livre plusieurs séquences radicales et traumatisantes qui accentuent l’envers du décor de ce monde luxueux, fastueux et clinquant, voué au culte du Veau d’Or. Sur un rythme effréné, Casino est magistralement emporté par la mise en scène virevoltante et géniale du cinéaste. Et comme de coutume, il parsème l’ensemble avec une bande musicale illustrée de différents tubes comme The House of the Rising Sun de The Animals, Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song) d’Otis Redding, Nights in White Satin de The Moody Blues, Love Is the Drug de Roxy Music ou encore Contempt de Georges Delerue. Le célèbre thème de Camille issu du Mépris de Jean-Luc Godard (1963), prend ici un tout autre sens au cours d’une séquence dans le désert où tension, drame et violence se mêlent à la force de la tragédie inexorable. Revoir aujourd’hui ce drame fleuve, qui s’étend sur près de trois heures, est un véritable plaisir. Il garde à la fois toute sa folie, son désespoir, sa brutalité et sa verve si grinçante. Vingt ans après sa sortie en salles, Casino ne laisse toujours pas répit au spectateur, et c’est tout le génie de Martin Scorsese qui excelle par tant de maestria devant nos pupilles ébahies.

 

 

 

  • Ressortie de CASINO réalisé par Martin Scorsese en salles le 14 octobre 2015, pour la première fois en copie numérique.
  • Avec : Robert De Niro, Sharon Stone, Joe Pesci, Don Rickles, James Woods, Kevin Pollak, Frank Vincent, Alan King…
  • Scénario : Martin Scorsese et Nicholas Pileggi d’après son oeuvre.
  • Production : Barbara De Fina
  • Photographie : Robert Richardson
  • Montage : Thelma Schoonmaker
  • Décors : Dante Ferretti
  • Costumes : John A. Dunn, Rita Ryack
  • Distribution ressortie : Mission
  • Durée : 2h58
  • Date de sortie : 13 mars 1996 (France)


Commentaires

A la Une

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Oppenheimer : Les enjeux du prochain film de Christopher Nolan

La pandémie, qui a stoppé le monde sur près de deux ans, a également provoqué le divorce entre Christopher Nolan… Lire la suite >>

Pam & Tommy : Première bande-annonce rock’n’roll

La surprenante minisérie d’Hulu sur la fuite d’une sextape entre Pamela Anderson et Tommy Lee, dévoile ses premières images avant… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts