Sortie Blu-ray/ Enquête sur une passion de Nicolas Roeg: critique

Publié par Franck Brissard le 14 octobre 2015

Synopsis : 1979. À Vienne, un professeur en psychanalyse éprouve une passion obsessionnelle pour une jeune femme mystérieuse qui ne peut s’assouvir car elle se refuse souvent à lui. Un soir, il appelle la police car elle a tenté de se suicider. Un jeune inspecteur de police essaie alors de reconstituer l’emploi du temps du professeur et de la jeune femme, toujours inconsciente, que les chirurgiens tentent de sauver.

 

♥♥♥♥

 

Enquête sur une passion - jaquette

Enquête sur une passion – jaquette

Enquête sur une passion est le cinquième long métrage de cet ancien de la photographie (Fahrenheit 451…). Réalisé en 1980, ce drame passionnel et subversif n’est certes pas le plus connu de Nicolas Roeg, qui a déjà à son actif Performance (1970), NE VOUS RETOURNEZ PAS (notre critique), L’Homme qui venait d’ailleurs (1976) et Eureka (1984). Cependant, il y concentre tout son cinéma et apparaît comme étant à la fois l’apogée de ses réalisations et son chant du cygne. Enquête sur une passion ne déroge pas à la règle de ses obsessions : les questions existentielles et les rapports entre l’homme et la femme sont au centre de l’intrigue. Après Mick Jagger dans Performance et David Bowie dans L’Homme qui venait d’ailleurs, le cinéaste confie le rôle principal à un chanteur, le mythique Art Garfunkel. Ce dernier s’était déjà adonné au jeu d’acteur dans Catch 22 (1970) et Ce plaisir qu’on dit charnel (1971), tous deux réalisés par Mike Nichols. Il porte magistralement le film sur ses épaules, se révélant remarquable et parfaitement ambigu. Face à lui, la superbe Theresa Russell, blonde évanescente au regard azur, dont Nicolas Roeg tomba amoureux sur le tournage. Il l’épousa par la suite et eut deux enfants. L’une des particularités d’Enquête sur une passion est une affaire de sensation ; cette œuvre se ressent plus qu’elle ne s’explique et se dissèque. C’est une histoire d’emprise, de fascination, de jalousie, de possession entre un homme et une femme, perdus dans la ville de Vienne : lui est psychanalyste et professeur ; elle, plus jeune que lui, vit chaque jour comme s’il s’agissait du dernier.

 

Enquête sur une passionEnquête sur une passionEnquête sur une passionEnquête sur une passion

 

Entre drame et thriller, cette oeuvre met mal à l’aise et nous angoisse au fil de l’intrigue. La mise en scène de Nicolas Roeg est d’une virtuosité dans le ton et dans la texture visuelle, renforcée par le chef opérateur Anthony B. Richmond. Cependant, si Ne vous retournez pas et L’Homme qui venait d’ailleurs nous plaçaient comme en état d’hypnose, de nombreuses longueurs se font ici parfois ressentir, pour ne pas dire l’ennui. Certes, la beauté des images subjugue et les interprètes restent impressionnants, mais l’intrigue s’étire vers un dernier acte cruel qui se devine facilement, malgré un montage syncopé entremêlant passé et présent sous forme de mosaïque. Nonobstant ces quelques faiblesses, les personnages sont clairement définis : Alex désire tout contrôler, Milena désire vivre libre et sans entrave. Nicolas Roeg explore l’intimité d’un couple désaccordé dès leur rencontre. Si la passion charnelle est puissante, elle est surtout tumultueuse et destructrice. Leurs corps après l’étreinte ne peuvent dès lors que s’éloigner dans la violence verbale et physique. La tentative de suicide de Milena paraît étrangement suspecte pour l’inspecteur Netusil (Harvey Keitel) qui tente alors de remonter le fil du temps en interrogeant Alex, qui semble peu abattu par ce drame. Le dernier acte se révèle l’un des plus sombres et douloureux de toute l’œuvre de Nicolas Roeg. Enquête sur une passion devient à ce titre une expérience complexe, perturbante et marquante.

 

 

 

Art Garfunkel dans Enquête sur une passion

Art Garfunkel dans Enquête sur une passion

TEST BLU-RAY : À l’instar de l’édition Blu-ray de NE VOUS RETOURNEZ PAS, Potemkine propose un entretien intéressant (20’) de Jean-Baptiste Thoret, qui replace Enquête sur une passion dans son contexte, tout en exposant la carrière de Nicolas Roeg. Du point de vue de l’image, La colorimétrie s’impose par sa luminosité, le relief est très appréciable et le piqué est souvent tranchant pour un film remontant à 35 ans. Le travail sur la photographie de Anthony B. Richmond (Ne vous retournez pas, L’Homme qui venait d’ailleurs, The Indian Runner) est merveilleusement restitué et offre un lot de détails conséquents sur le cadre large. Si la profondeur de champ n’est guère exploitée, certains gros plans étonnent par leur précision, la clarté est de mise, les contrastes probants, la copie stable (merci au codec AVC), le grain bien géré et les noirs denses. Soulignons l’excellente restauration et la propreté de la copie, débarrassée de toutes les scories possibles. Ce Blu-ray est en format 1080p et l’apport HD est loin d’être négligeable. L’unique mixage anglais DTS HD Master Audio Mono instaure un confort acoustique total. Les dialogues sont ici délivrés avec ardeur et clarté, la propreté est de mise, les effets riches, sans aucun souffle. Les effets sonores très recherchés et la bande originale (Tom Waits, The Who, Billie Holiday) bénéficient également d’un écrin phonique somptueux avec une balance gauche-droite excellemment équilibrée. Les sous-titres français ne sont pas imposés.

 

 

 

  • ENQUETE SUR UNE PASSION (Bad Timing) réalisé par Nicolas Roeg, disponible en Blu-ray depuis le 6 octobre 2015.
  • Avec : Art Garfunkel, Theresa Russell, Harvey Keitel, Denholm Elliott, Daniel Massey, Dana Gillespie, William Hootkins, Eugene Lipinski…
  • Scénario : Yale Udoff
  • Production : Jeremy Thomas
  • Photographie : Anthony B. Richmond
  • Montage : Tony Lawson
  • Décors : David Brockhurst
  • Costumes : Marit Allen
  • Musique : Richard Hartley
  • Editeur : Potemkine
  • Tarif : 19,99 €
  • Durée : 2h
  • Distribution salles : The Rank Organisation
  • Distribution ressortie en version restaurée : Mission en juillet 2013
  • Date de sortie initiale : 25 octobre 1980 (Etats-Unis), 18 juin 1980 (France)

.

Commentaires

A la Une

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Un jour sans fin pourrait être décliné en série

Le fameux Jour de la marmotte maintes fois vécu par Bill Murray pourrait revenir sur le petit écran, dans une… Lire la suite >>

Yes, God, Yes : Natalia Dyer se laisse aller à la tentation dans un trailer divinement drôle

La star de Stranger Things poursuit ses débuts au cinéma dans un premier rôle hilarant, celui d’une lycéenne catholique confrontée… Lire la suite >>

Le Maestro Ennio Morricone nous quitte à 91 ans

Le compositeur italien principalement connu pour ses nombreuses musiques de film est décédé le 6 juillet 2020 des suites d’une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 167 748 16 380 533
2 DE GAULLE 100 544 17 716 749
3 L'OMBRE DE STALINE 67 452 2 84 880
4 EN AVANT 67 233 17 682 890
5 INVISIBLE MAN 43 494 18 672 280
6 THE DEMON INSIDE 39 963 2 50 232
7 FILLES DE JOIE 28 192 2 28 192
8 RADIOACTIVE 25 701 16 69 150
9 L'APPEL DE LA FORET 22 152 19 1 203 400
10 NOUS, LES CHIENS... 22 113 2 22 113

Source: CBO Box office

Nos Podcasts