Livre/ L’espace cinématographique par Antoine Gaudin: critique

Publié par Jacques Demange le 13 novembre 2015

Résumé : L’espace constitue un enjeu majeur des réflexions esthétiques et philosophiques sur le cinéma, autour duquel s’articule toute l’histoire des formes filmiques. Cet ouvrage s’appuie sur l’analyse de nombreux films, et notamment sur le travail de réalisateurs tels que Buster Keaton, Orson Welles, Michelangelo Antonioni, Andreï Tarkovski, Gus Van Sant, ou encore Jia Zhang-Ke. Il se révèle particulièrement fécond pour comprendre les grandes évolutions du cinéma contemporain.

 

♥♥♥♥♥

 

L'espace cinématographique - couverture

L’espace cinématographique – couverture

Qui n’a jamais été saisi par la vision d’un espace au cinéma ? Des déserts du western aux villes des films de gangsters, d’un huis-clos asphyxiant à l’infini libérateur d’un panorama, tout souvenir cinéphilique rencontre à un moment donné l’image d’un espace au cinéma. Pourtant, celui-ci ne peut se résumer qu’à la seule qualité de ses paysages ou de ses décors ; ce que nous rappelle brillamment l’essai d’Antoine Gaudin, maître de conférences en cinéma à Paris 3. L’espace projeté sur l’écran est-il exactement le même que celui que le spectateur perçoit dans l’obscurité de la salle ? L’auteur dissocie et rattache ces multiples interprétations spatiales. Approche phénoménologique, esthétique, dramaturgique et psycho-perceptive attestent des nombreux enjeux suscités par l’objet d’étude. Polysémique, l’espace cinématographique se révèle et s’approfondit autour de problématiques concrètes. Car voilà le principal intérêt de l’ouvrage : sa capacité à développer des réflexions générales à travers l’utilisation d’exemples précis. Les œuvres de Rossellini, Tarkovski, Jia Zhangke ou encore Welles proposent des formes exemplaires, sujettes à des analyses innovantes et plurielles. Plus que des illustrations, ces exemples fondent les théories de l’auteur. Loin de se perdre dans la conceptualisation excessive, Gaudin parvient à retrouver l’essentiel, quitte à revenir sur quelques notions fondamentales pour mieux cerner leur infrastructures. Travelling, focales ou raccords, la forme détermine le fond, la matière se confond avec la pensée. De l’image au son, en passant par le corps et la lumière, l’étude explore les différentes facettes de l’espace cinématographique, multiplie les références pour assurer de son originalité. Cohérente et lisible, l’écriture de Gaudin sensibilise les réflexions qu’engagent à notre insu les espaces du cinéma. À découvrir absolument.

 

 

 

  • L’ESPACE CINÉMATOGRAPHIQUE (Esthétique et dramaturgie) par Antoine Gaudin, disponible depuis le 2 septembre 2015 aux Éditions Armand Colin.
  • 216 pages
  • Tarif papier 24 €
  • Tarif numérique 16,99 €

Commentaires

A la Une

Edgar Wright planche sur l’adaptation d’un roman de science-fiction

Pour son prochain film, le cinéaste et scénariste britannique abordera le genre de la science-fiction en adaptant le roman Set… Lire la suite >>

L’American Film Institute crée son Movie Club ; Steven Spielberg ouvre avec le Magicien d’Oz

L’organisation culturelle à but non lucratif AFI lance le Movie Club en proposant chaque jour un grand classique, complété par… Lire la suite >>

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts