Livre/ Le Cinéma par Youssef Ishaghpour: critique

Publié par Jacques Demange le 18 octobre 2015

Résumé : Le cinéma est l’un des grands mythes du XXe siècle. Pour l’auteur de cet ouvrage, la puissance et la diversité du cinéma résultent du rapport contradictoire entre magie de l’image et révélation de la réalité. Il ne s’agit pas de « nommer » beaucoup de réalisateurs et de films. Mais de « dire le tout », de donner une vision d’ensemble à la fois analytique et synthétique du cinéma, d’un point de vue historique et esthétique depuis la formation de l’expression cinématographique jusqu’au cinéma contemporain.

 

♥♥♥♥♥

 

Le Cinema de Youssef Ishaghpour

Le Cinema de Youssef Ishaghpour

Originellement publié en 2006 chez Farrago, réédité cette année aux éditions Verdier assorti d’un chapitre supplémentaire, Le cinéma par Youssef Ishaghpour, essayiste français d’origine iranienne sur plusieurs livres sur Luchino Visconti, Orson Welles ou encore Abbas Kiarostami, annonce dès son sous-titre son ambition première. Histoire et Théorie se complètent à travers des perspectives différentes. L’approche synthétique de la première profite du parcours balisé de la chronologie, tandis que la seconde emprunte le chemin plus tortueux de la pensée esthétique. D’où l’inégalité flagrante des deux parties. Car si l’étude historique présente un intérêt pédagogique indéniable, celle-ci manque de prolongements qui aurait permis d’éviter la redondance de quelques lieux communs (l’opposition du cinéma des frères Lumière à celui de Méliès apparaît comme sa base essentielle). On préfère ainsi les quelques études de cas (Renoir, Welles, ou une cinématographie en particulier) qui rehaussent l’originalité de l’ensemble. L’intérêt de l’ouvrage tient en fait à sa seconde partie. Empruntant tout à la fois à la pensée de Bazin, de Deuleuze et de Morin, l’analyse théorique se déploie à travers deux notions-clés, « La réalité de l’image » et « l’image de la réalité », décrites comme les deux pôles constitutifs de l’art cinématographique. Brillante, la réflexion d’Ishaghpour se rapproche de celle de Jacques Aumont ou de Jean-Louis Comolli dans sa capacité à concilier la nature technique du dispositif envisagé aux problématiques suscitées par son mécanisme de projection. Le chapitre supplémentaire proposé par cette réédition, « Le cinéma menacé par la prolifération des images », actualise les interrogations de l’auteur à la lumière des avancements plus contemporains. L’image du cinéma au péril de l’imagerie médiatique ? La proposition d’Ishaghpour manque de nuances. Espérons qu’une prochaine édition vienne compléter son propos. Les indexes des films et des noms répondent à l’appel, ainsi qu’un glossaire adressé aux néophytes. La bibliographie, plutôt succincte, répond quant à elle, à la cruelle absence de notes en bas de page qui auraient pu ainsi préciser les références employées par l’auteur.

 

 

 

  • LE CINÉMA : Histoire et Théorie par Youssef Ishaghpour, disponible dès le mois d’octobre 2015 aux Éditions Verdier dans une nouvelle édition revue et augmentée dans Collection « Verdier/poche ».
  • 176 pages
  • 8,50 €

Commentaires

A la Une

Twin Peaks : Kyle MacLachlan propose aux fans de fêter les 30 ans de la série avec lui

Le confinement n’empêchera pas les adeptes de Twin Peaks de se réunir pour fêter les trente ans de sa première… Lire la suite >>

J.K. Rowling lance « Harry Potter at Home », une plateforme pour occuper les enfants

La célèbre autrice britannique propose aux parents un site éducatif centré sur l’univers de Poudlard et ses sorciers, pour apprendre… Lire la suite >>

Le remake de Candyman écrit par Jordan Peele sortira à l’automne 2020

Le retour du terrible Candyman sur grand écran devra attendre septembre prochain.       Il va falloir patienter pour… Lire la suite >>

Call Me By Your Name : le réalisateur confirme la suite avec le casting du premier film au complet

La pépite aux allures de dolce vita oscarisée pour son scénario en 2018, va bien connaître une suite sur grand… Lire la suite >>

Hollywood : premières images de la minisérie Netflix de Ryan Murphy

La nouvelle série progressiste du créateur de Glee et American Horror Story sera consacrée à un groupe de talents dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts