Joy de David O. Russell : critique

Publié par Lucia Miguel le 26 décembre 2015

Synopsis : A partir de faits réels, Joy décrit le fascinant et émouvant parcours, sur quarante années, d’une femme dont la farouche détermination lui permettra, en dépit d’une famille excentrique et chaotique, de fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà du portrait d’une femme d’exception, cette comédie dramatique s’inscrit tout droit dans le rêve américain, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

 

♥♥♥♥

 

Joy - affiche

Joy – affiche

L’équipe de HAPPINESS THERAPY (notre critique) et d’AMERICAN BLUFF (notre critique) revient avec Joy, l’histoire d’une femme ingénieuse, inventive, courageuse et battante. David O. Russell mise encore une fois sur le trio Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et Robert de Niro pour transformer ce biopic en rêve américain. Inspirée d’une histoire vraie, cette comédie dramatique féministe suit Joy Mangano, une mère au foyer divorcée qui, à travers sa vie ordinaire, parvient à renouer avec ses rêves d’enfance, en créant le Miracle Mop (un balai-serpillière qui s’essore automatiquement) avant de devenir la présidente de Ingenious Designs, LLC. Quatre générations de femmes se croisent dans le récit situé dans les années 1990 : Joy, sa grand-mère Mimi (Diane Ladd), sa fille et sa mère (Viriginia Madsen), qui a fui la vie réelle pour les destins tragiques des soap operas. Le lien entre Mimi et Joy donne au récit une force vitale pleine d’optimisme. Alors que les parents entraînent au fil du temps Joy vers une existence médiocre et sans issue, Mimi lui transmet cette fameuse sagesse des anciens. Figure capitale dans la vie de la jeune mère de famille, elle représente rapidement le miroir d’elle-même, porteuse d’amour et de protection. David O. Russell magnifie pour la troisième fois Jennifer Lawrence qui, du haut de ses 25 ans, se dévoile encore une fois comme une star complète. Puissante, naturelle, pertinente et émouvante, Jennifer est Joy.

 

JoyJoyJoyJoy

 

Face à elle, Bradley Cooper apporte sa pierre à l’édifice dans cette trajectoire initiatique, mais son rôle n’a pas assez de temps de présence à l’écran et manque donc un peu de consistance. Quant au duo Robert De Niro et Isabelle Rossellini, il procure une bonne dose d’hilarité et de chaos. Car le film de David O. Russell est aussi chaotique que la famille qu’il met en scène. Si les parents de Joy ont divorcé, ils vivent encore sous le même toit qu’elle, tout comme son ex-mari (Edgar Ramirez), un chanteur vénézuélien. De cette confusion surgira la catharsis finale. Joy nous renvoie à ces destins de femmes hors du commun portés sur grand écran, comme Erin Brockovich (Steven Soderbergh, 2000). David O. Russell dresse à nouveau quelques brefs parallèles avec Scorsese après American Bluff : la narration en voix off, les Rolling Stones et les Bee Gees, et la construction d’un empire. L’Amérique de la classe ouvrière des banlieues, les télé-achats, la frivolité des soap operas, les familles dysfonctionnelles et les grands empires se fondent ainsi habilement dans ce petit bijou rempli d’énergie, qui s’apparente à un beau conte de Noël.

 

 

  • JOY réalisé par David O. Russell en salles le 30 décembre 2015
  • Avec : Jennifer Lawrence, Robert De Niro, Bradley Cooper, Isabella Rossellini, Edgar Ramírez, Virginia Madsen, Diane Ladd…
  • Scénario : David O. Rusell en collaboration avec Annie Mumolo
  • Production : Megan Ellison, Jonathan Gordon, Ken Mok, David O. Russell, John Davis,
  • Photographie : Linus Sandgren
  • Montage : Jay Cassidy, Alan Baumgarten, Tom Cross, Christopher Tellefsen.
  • Décors : Judy Becker
  • Costumes : Michael Wilkinson
  • Musique : David Richard Campbell, West Dylan Thordson
  • Distribution : 20th Century Fox
  • Durée : 2h03


Commentaires

A la Une

Le Macbeth de Joel Coen est entièrement tourné en noir et blanc

Le tournage de La Tragédie de Macbeth, avec Frances McDormand et Denzel Washington, a démarré. Les récentes informations sur le prochain… Lire la suite >>

Moon Knight : Ethan Hawke sera le méchant dans la minisérie Marvel

L’acteur américain de cinquante ans rejoint le casting de la nouvelle minisérie de Disney+, Moon Knight, adaptée du comics Marvel,… Lire la suite >>

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols pour FX

Le réalisateur britannique Danny Boyle prépare pour la chaîne FX une minisérie de six épisodes centrée sur le groupe punk… Lire la suite >>

Men : le nouveau projet d’Alex Garland réunira Jessie Buckley et Rory Kinnear

Alex Garland, le réalisateur d’Ex-Machina et d’Annihilation, prépare un nouveau film sous la bannière studio A24, avec au casting Jessie Buckley… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts