Desierto de Jonas Cuaron : critique

Publié par CineChronicle le 8 avril 2016

Synopsis : Désert de Sonora, sud de la Californie. Au cœur des étendues hostiles, emmené par un père de famille déterminé, un groupe de Mexicains progresse vers la liberté. La chaleur, les serpents et l’immensité les épuisent et les accablent… Soudain des balles se mettent à siffler. On cherche à les abattre, un à un.

♥♥♥♥♥

 

Desierto - affiche

Desierto – affiche

Si Jonas Cuaron fait ici ses débuts derrière la caméra, il est toutefois loin d’être un inconnu dans le monde du septième art. Il a en effet travaillé aux côtés de son père Alfonso (d’ailleurs l’un des producteurs de Desierto) au scénario du multi-récompensé GRAVITY (notre critique). Son film raconte le parcours d’une poignée de migrants mexicains qui cherchent à passer la frontière américaine ; un sujet d’actualité brulant dans tous les sens du terme. Le désert torride de Sonora constitue en effet un personnage à part entière, devenant le théâtre d’un drame intense et éprouvant. Alors que les protagonistes essaient de rejoindre leur terre promise, ils deviennent la proie d’un chasseur sadique et impitoyable. Réduit à quatre personnes, le groupe est alors guidé par Moïse, un père de famille qui doit retrouver son fils à Oakland. Gael Garcia Bernal, acteur international sollicité par les plus grands, interprète ce personnage central avec force et justesse. On a vu le comédien à ses débuts dans Carnets de Voyage, qui l’a révélé, puis chez Almodovar dans la Mauvaise Education, dans La Science des Rêves de Michel Gondry ou encore dans NO (notre critique). En janvier 2016, il a reçu un Golden Globe pour son rôle dans la série Mozart in the Jungle. On retrouve dans Desierto certains ingrédients qui ont fait la pleine réussite de Gravity ; suspense, puissance dramatique, profondeur des personnages et mise en scène hyper efficace sont présents du début à la fin. La course poursuite entre le cruel Sam, campé par un glaçant Jeffrey Dean Morgan, et les clandestins mexicains est magistralement filmée. La traque se termine en apothéose par un face-à-face à couper le souffle. Une action aussi dense n’empêche pas le traitement de sujets graves. Bien au contraire. Le sort des migrants est évoqué de façon juste et intelligente. Ils sont des proies faciles et risquent leur vie pour une liberté bien illusoire. Jonas Cuaron utilise d’ailleurs astucieusement le décor qui s’offre à lui ; le désert apporte à l’intrigue tout son sel. C’est un labyrinthe infini, à la fois magnifique, étouffant et fatal. Même constat pour la musique, inspirée et inquiétante de Woodkid, alias Yoann Lemoine, compositeur-chanteur français. Au générique de fin figure Land of All, une chanson envoûtante qui représente à merveille le film. Œuvre riche et émouvante, Desierto offre l’immense avantage de mélanger habilement les genres. On est à la fois face à un western moderne, un thriller violent brut et sans concession, un drame humain révoltant et un film social baignant en plein dans l’actualité. Tout ces différentes facettes se complètent à merveille pour nous emporter jusqu’à la séquence finale…

.

Christophe Binet

.

.

.

  • DESIERTO réalisé par Jonas Cuaron en salles le 13 avril 2016.
  • Avec : Gael Garcia Bernal, Jeffrey Dean Morgan, Alondra Hidalgo, Diego Catano, Marco Perez, Oscar Flores, David Lorenzo…
  • Scénario : Jonas Cuaron, Mateo Garcia
  • Production : Alfonso Cuaron, Carlos Cuaron, Alex Garcia, Charles Gillibert
  • Photographie : Damian Garcia
  • Montage : Jonas Cuaron
  • Décors : Alex Garcia
  • Costumes : Andrea Manuel
  • Musique : Yoann Lemoine alias Woodkid
  • Distribution : Version Originale / Condor
  • Durée : 1h34

.

Commentaires

A la Une

Sony conclut un accord avec Disney pour diffuser les Spider-Man et ses prochains films sur Disney+

Sony Pictures est l’un des seuls groupes à ne proposer pour le moment aucune plateforme de diffusion en streaming. Pourtant,… Lire la suite >>

Antoine Fuqua à la barre d’une nouvelle adaptation de La chatte sur un toit brûlant

Le réalisateur de Training Day et d’Equalizer va adapter la pièce de Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant…. Lire la suite >>

Monte Hellman, le prix de l’indépendance

Principalement connu pour son film Macadam à deux voies (1971), le réalisateur Monte Hellman nous a quittés ce mardi 20… Lire la suite >>

Rob Zombie à la réalisation d’une adaptation de la série Les Monstres

Rob Zombie va réaliser un film adapté de la série Les Monstres des années 1960. Cette relecture pourrait être diffusée à la… Lire la suite >>

Love, Death + Robots : une première bande-annonce impressionnante pour la saison 2

La série animée d’anthologie de David Fincher et Tim Miller sera de retour sur Netflix en mai prochain.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts