Les Ardennes de Robin Pront: critique

Publié par Philippe Descottes le 13 avril 2016

Synopsis : Un cambriolage tourne mal. Dave arrive à s’enfuir mais laisse son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, à sa sortie de prison, Kenneth, au tempérament violent, souhaite reprendre sa vie là où il l’avait laissée et est plus que jamais déterminé à reconquérir sa petite amie Sylvie. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’entre-temps, Dave et Sylvie sont tombés amoureux et mènent désormais une vie rangée ensemble. Avouer la vérité à Kenneth pourrait tourner au règlement de compte…

♥♥♥♥♥

 

Les Ardennes - affiche

Les Ardennes – affiche

Le premier long métrage du Belge Flamand Robin Pront démarre comme un drame familial et s’oriente progressivement vers un film social à la manière de deux de ses compatriotes, Luc et Jean-Pierre Dardenne. Mais c’est avec le cinéma de deux autres frères, Joel et Ethan Coen, époque Fargo, ou encore celui de James Gray, qu’il est plutôt tentant de faire un rapprochement. Deux références à laquelle il faut ajouter également Nicolas Winding Refn, que le réalisateur revendique bien volontiers. Cependant, malgré ses airs de film noir indépendant américain, les liens des Ardennes avec d’autres fictions en langue flamande sorties dernièrement sont plus évidents, notamment par ce côté sombre qu’ils ont en commun. On pense ainsi à Bullhead et à BELGICA (notre critique), lequel met aussi en scène deux frères qui empruntent des chemins différents mais ne peuvent éviter la descente aux enfers. On retrouve au casting Jeroen Perceval et Jan Bijvoet (vus dans l’inquiétant Borgman) ou encore Veerle Baetens (ALABAMA MONROE – notre critique) ; Robin Pront a su donc s’entourer de comédiens expérimentés, pour les premiers comme pour les seconds rôles. Ils sont tous crédibles, avec une mention particulière au duo Jeroen Perceval/Kevin Janssens – les deux frères -, dont la présence crève l’écran. Bien qu’il nous réserve à la fin quelques surprises et rebondissements, le scénario est assez classique et manque néanmoins d’originalité. Après tout, il n’est que la énième version de l’histoire de Caïn et Abel transposée dans une Belgique contemporaine, avec des décors urbains sinistres et les Ardennes en toile de fond. Mais le massif forestier de Wallonie n’a plus grand chose de touristique et les paysages proposés n’ont plus rien à voir avec des cartes postales. Tout est froid et grisaille. Ils ne font qu’évoquer avec nostalgie les souvenirs, heureux mais lointains, de l’enfance et des vacances en famille. La mise en scène reste dynamique et rythmée par une musique techno parfois trop envahissante. Quant à la photo, elle nous offre toute une palette de couleurs et de nuances de gris, de noir, de bleu nuit et de vert bien glauque, à l’image de l’atmosphère. Si ce premier essai souffre de quelques défauts, Robin Pront n’en demeure pas moins un réalisateur vraiment prometteur et l’on suivra avec intérêt son prochain film.

.

.

.

  • LES ARDENNES (D’Ardennen) de Robin Pront en salles le 13 avril 2016.
  • Avec :Jeroen Perceval, Kevin Janssens, Veerle Baetens, Jan Bijvoet, Viviane De Muynck, Sam Louwyck, Eric Godon, Rachid Appa…
    Scénario : Jeroen Perceval, Robin Pront
    Producteur : Bart Van Langendonck
    Photographie : Robrecht Heyvaert
    Montage: Alain Dessauvage
    Musique: Hendrik Willemyns
    Décors : Geert Paredis
    Costumes : Catherine Van Bree
    Distribution : Diaphana
    Durée : 1h33

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts