Belgica de Felix Van Groeningen : critique

Publié par CineChronicle le 22 février 2016

Synopsis : Jo, jeune homme passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, son frère aîné, lui propose de l’aider dans la gestion de l’établissement. Grâce à ses idées et son implication, le lieu s’agrandit et devient rapidement « the place where to be ». Le Belgica va prendre également de plus en plus de place dans la vie des deux frères.

 

♥♥♥♥♥

 

Belgica - affiche

Belgica – affiche

Felix Van Groeningen s’est pleinement révélé au grand public avec le singulier La Merditude des choses, récompensé par le Prix Art et Essai au Festival de Cannes 2009. Alabama Monroe, sorti en 2012, lui avait apporté une certaine consécration. Cette œuvre poignante a obtenu de nombreux prix, notamment le César du meilleur film étranger en 2014, et a même été nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Belgica naît donc entouré d’une réelle impatience. Les promesses données par ses deux précédents films autorisaient le plus vif enthousiasme. Belgica raconte une histoire vraie, celle du Charlatan, mythique café-concert situé à Gand. Jo, le frère cadet, vient d’ouvrir son propre bar, le Belgica. Frank, le frère aîné qu’il n’a pas vu depuis longtemps, le rejoint dans l’aventure et l’assiste au quotidien, quitte à délaisser sa femme et son fils. Il voit grand et propose d’acheter un espace désaffecté situé à côté du café afin de créer une vaste salle dédiée à la musique. Le spectateur assiste à la naissance d’un nouvel endroit à la mode ; mais malgré le succès rapide, les nuages se profilent à l’horizon, dus notamment aux excès en tout genre et à la personnalité explosive de Frank. À travers la naissance d’un café-concert réputé, Felix Van Groeningen aborde plusieurs thèmes en parallèle : la relation forte entre deux frères, l’addiction aux drogues et à l’alcool, la puissance du rock, les valeurs de l’amitié, le sens de la vie et de la famille.

 

BelgicaBelgicaBelgicaBelgica

 

Malheureusement, les longues plages musicales diluent son propos et font ressembler le film à un clip vidéo. Les plans appuyés sur les clients en train de boire et danser apportent peu à l’histoire. Dès que l’intensité et l’émotion tentent de se faire une place, le réalisateur saccade l’intrigue en insérant une scène dédiée à une des soirées donnée au Belgica. La caméra se contente alors de filmer la fête qui bat son plein au son d’une musique omniprésente. Conséquence : l’intrigue finit par tourner en rond et les séquences deviennent parfois répétitives. La superposition des deux histoires, celle des personnages principaux et celle du Belgica, ne fonctionne pas assez pour emporter complètement le spectateur. Les événements qui auraient pu captiver ne sont qu’effleurés, ce qui enlève au film sa force de conviction. Belgica gagne toutefois en intérêt dans sa dernière partie, quand les rôles entre Jo et Frank s’inversent. Les deux caractères s’opposent violemment et la narration gagne en intensité. Cette embellie est un feu de paille. La fin lissée et apaisée freine vite la montée en puissance. Force est de constater que Van Groeningen a perdu le brio dont il faisait preuve dans La Merditude des Choses et surtout Alabama Monroe. Provisoirement on l’espère…

 

Christophe Binet

 

 

 

  • BELGICA réalisé par Felix Van Groeningen en salles le 2 mars 2016.
  • Avec : Tom Vermeir, Stef Aerts, Hélène Devos, Charlotte Vandermeersch, Boris Van Severen, Sara De Bosschere, Dominique Van Malder, Sam Louwyck, Stefaan de Winter, Silvanus Saow…
  • Scénario : Arne Sierens, Felix Van Groeningen
  • Production : Dirk Impens
  • Photographie : Ruben Impens
  • Montage : Nico Leunen
  • Décors : Kurt Rigolle
  • Costumes : Ann Lauwerys
  • Musique : Soulwax
  • Distribution : Pyramide
  • Durée : 2h07

 .

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts